29 décembre 2012

Balzac et la Petite Tailleuse chinoise, Dai Sijie

Années 70, pendant la révolution cuturelle de Mao en Chine. Deux jeunes amis issus de bonnes familles sont envoyés dans la montagne du Phénix du ciel pour subir leur réeducation. L'ignorance par le travail acharné... Là-bas les rencontres vont être nombreuses et certaines plus agréables que d'autre... Il vont aussi tomber sur trésor inespéré et dangereux: des livres occidentaux. Mais leur plus belle découverte reste celle de l'amour avec l'adorable petite tailleuse chinoise.

Balzac et la Petite Tailleuse chinoise de Dai Sijie est un roman que j'avais du lire en 3e et je ne remercierai jamais assez ma prof de français de nous l'avoir fait découvrir! Dans ma classe les avis étaient partagés mais personnellement c'est l'un des meilleurs que j'ai pu lire au collège. Le cadre m'a tout de suite plu. Moi qui adore les histoires sur fond historique je n'ai pas été déçue. Elle se passe pendant la Révolution Culturelle en Chine sous Mao. Les jeunes citadins cultivés devaient partir en "rééducation" dans la montagne pour réapprendre les travaux physiques. Ne vous inquiétez pas, c'est très bien expliqué dans le livre. Ce livre délivre un très beau message sur l'importance de la lecture et de la culture qui pour Mao était considérée comme dangereuse. C'est d'ailleurs un des principaux enjeux de ce roman. Grâce à ce livre on se rend bien compte du fossé qu'il peut exister entre deux civilisations. Beaucoup de choses peuvent nous interpeller dans la lecture, de plus l'époque ajoute à ce sentiment de dépaysement total, sans parler du paysage... La lecture est agréable. L'environnement miteux des paysans est très réaliste et les paysages qui les entourent très beaux. Une forme de poésie très particulière émane de cette oeuvre. Cela est dut en grande partie à l'atmosphère que dégage cette vieille Chine traditionnelle et rurale. La montagne du Phénix du ciel est un espace très reculé et coupé de tout, parfois oppressant mais qui reste pur et sincère. Ce livre est bon moyen d'évasion à la fois temporel et géographique. L'histoire vécue par les personnages paraît quant à elle irréelle dans la mesure où nous avons du mal à imaginer ce genre de dictature aujourd'hui. Mais la réalité fait que ce genre d'histoire ne relève malheureusement pas toujours de la fiction... On y aborde également d'autres thèmes très profonds comme celui du passage à l'âge adulte, de l'amitié, de la jalousie et aussi de la liberté.

Petite réflexion sur la fin de ce livre (attention spoiler, ne lire qu'après l'avoir terminé): La fin de ce livre est sûrement le moment le plus triste, le plus ironique et le plus violent de cette histoire mais pour moi c'est incontestablement le plus beau. Certes on reste tout d'abors septique et déçut, voire choqué, mais avec du recul j'ai trouvé qu'au contraire cette fin était parfaitement choisie. Pour moi ce moment est crucial, c'est plus qu'un dénouement, c'est là que le livre prend tout son sens et où l'auteur délivre son ultime message: En éduquant la petite tailleuse et en lui donnant la liberté, ils l'ont perdu à jamais... A méditer !

Il existe une adaptation cinématographique réalisée par l'auteur lui même. Elle ne respecte pas exactement le livre mais elle reste très belle même si elle m'a moins plu que le livre.

 

 

10806011-etoiles-de-notation[1] (3)

Val

Posté par keiralice à 14:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Balzac et la Petite Tailleuse chinoise, Dai Sijie

    quel est la structure narrative de ce livre,

    Posté par 548, 27 décembre 2013 à 11:15 | | Répondre
Nouveau commentaire