24 août 2013

16 lunes, Kami Garcia et Margaret Stohl

imagesRésumé: Ethan Wate, un jeune lycéen, habite la ville de Gatlin, située dans le Sud des États-Unis. Il mène une existence tranquille, si tant qu'on peut en mener une quand on a une mère décédée et un père qui s'enferme toute la journée dans son bureau pour y écrire un roman. La seule personne qui veille désormais sur lui est Amma, sa « gouvernante », qu'il considère comme sa mère et dont le passe-temps favori est de fabriquer des petites poupées et autres objets pour garantir la sécurité de la maisonnée. Le jour de la rentrée des classes, après être arrivé en retard avec son meilleur ami Link, Ethan apprend qu'une nouvelle élève est arrivée au lycée. Elle s'appelle Lena Duchannes et est la nièce de « ce Vieux Fou de Ravenwood », un homme que l'on n'a plus vu bien avant la naissance d'Ethan. Mais depuis son arrivée, d'étranges phénomènes se produisent autour de la jeune fille et Ethan se rend compte que la mystérieuse fille présente dans ses rêves n'est autre que Lena. De plus, il s'aperçoit qu'ils peuvent parler ensemble par la pensée. Peu à peu, des liens d'amitié se forment entre les deux adolescents, et Lena commence à lui accorder sa confiance. Même si Ethan ne la croyait pas tout à fait ordinaire, il ne se doutait pas de ce qu'elle est en réalité : car il doit se rendre à l'évidence, Lena est une Enchanteresse, elle possède de nombreux pouvoirs tels que ceux de maîtriser les éléments. Seulement, l'amour qu'il a pour elle va se transformer en danger, car quelqu'un cherche manifestement à leur faire du mal…

J'ai été agréablement surprise par cette lecture, je me suis lancée dedans sans grande conviction et je me suis laissée bercer par l'histoire... 

Les personnages sont extrêmement bien décrits et j'ai particulièrement aimé Lena. Pour une fois, c'est un garçon qui raconte, chose rare dès qu'il y a de l'amour dans l'air... La petite ville de Gatlin m'a aussi beaucoup plu et elle m'a grandement rappelé Fell’s Church, la ville dans laquelle se déroule Le journal d'un Vampire. En effet les habitant sont bercés par les traditions et par la mémoire omniprésente de la guerre de Sécession. Dans mon esprit cette ville est un mix entre Forks (Twilight) et Fell’s Church, mais avec des maisons plus anciennes et plus traditionnelles. Et ça, j'ai bien aimé ! 

Venons-en aux points négatifs. Comme je vous le disais tout à l'heure, j'ai retrouvé beaucoup d'éléments d'autres livres et même si j'ai aimé les descriptions, le côté déjà vu et revu de l'intrigue et les références incessantes à d'autres livres m'ont beaucoup agacées. Essayer de montrer qu'on est plus moderne que Twilght en démolissant Twilight c'est pas très fair play et complètement inutile... (au passage je précise que je ne pas une fan inconditionnelle de Twilght et que cette remarque est juste une observation ^^)

J'ai quand même envie de terminer par une note positive: malgré un tout petit goût de déjà vu, ce livre reste très original et se démarque grâce à son univers qui gagne à être connu. Personnellement dans le genre romance fantastique, c'est celle que j'ai préféré mais ça bien sur c'est une question de goûts personnels ^^ 

4 étaoi

Val

Posté par keiralice à 12:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


20 août 2013

La délicatesse, David Foenkinos

la-delicatesseExtrait de quatrième de couverture:

« François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins
conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus, ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye
ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, c’est parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse…
- Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, je crois, répondit Nathalie. Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité ».

Poussée par le résumé mignon à croquer, j'ai entamé cette lecture avec un grand enthousiasme. Si je devait le qualifier, je dirai que c'est un roman doux, touchant, drôle et même ravissant. L'auteur arrive à rendre ses personnages envoûtants et retranscrit à merveille leur sentiments. Durant la lecture, je me suis beaucoup attaché à Markus, le suédois ringard et sensible qui contre toute attente fais preuve d'un humour complètement décalé et d'une incroyable "délicatesse". Cependant il manquait un petit quelque chose dans l'écriture que j'ai ressentie peu plate à certains moments. De plus il est dur pour une adolescente de 16 ans de s'identifier à Nathalie, cette femme (veuve en plus) forte et ultra consciente de sa féminité. Par conséquent, je ne le conseillerai pas à de jeunes adolescentes, qui pourraient ne pas apprécier ce moment de lecture et le trouver ennuyeux. 

etoile 3

Val

Posté par keiralice à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 août 2013

Mars Attacks ! , Tim Burton

Mars-Attacks-dvd-cover Effervescence sur la planète Terre. Les petits bonshommes verts ont enfin décidé de nous rendre visite. Ils sont sur le point d'atterrir dans leurs rutilantes soucoupes. La fièvre des grands jours s'empare de l'Amérique dans une comédie de science-fiction nostalgique des années cinquante.(résumé allociné)

Ah, Tim Burton, je ne m'en lasse pas ! Et Mars Attacks ! fait désormais partie de mes films préférés du réalisateur. C'est tout son génie qui ressort au travers de ce film apocalyptique cynique à souhait.

Il faut évidemment faire preuve d'un solide second degré pour pouvoir apprécier Mars Attack, qui tord le cou à de grands clichés du cinéma, du beau gosse anglais à la coiffure gominée au légendaire baiser hollywoodien. Bien sûr, les aliens sont justes parfaits, cruels et sans pitié mais totalement hilarants. 

On suit de nombreux personnages très stéréotypés, dans des situations plus absurdes les unes que les autres. Les acteurs sont tous excellents, notamment Jack Nicholson (Shinnig) dans le rôle du président des États-Unis, ou même la toute jeune Natalie Portman qui joue sa fille. Les effets spéciaux rétros (soucoupes volantes en papier mâché, martiens en pâte à modeler...) rajoutent du caractère au film, chose voulue par Tim Burton.

La fin est quant à elle magistrale, au comble du cynisme, voire du mauvais goût...

Mars Attacks ! tient donc du passage obligés pour les fans de Tim Burton, mais aussi pour ceux qui ne peuvent pas résister à un fou rire.....non conventionnel !

Alice.

 

Mars Attacks ! réalisé en 1997 par Tim Burton, avec : Jack Nicholson (Le Président Dale / Art Land), Glenn Close (Marsha Dale), Pierce Brosnan (Donald Kessler), Annette Bening (Barbara Land), Jim Brown (Bryon Williams), Lukas Haas (Richie Norris), Rod Steiger (Général Decker), Natalie Portman (Taffy Dale), Martin Short (Jerry Ross), Danny DeVito (Rude Gambler) et Sarah Jessica Parker (Nathalie Lake)

 

image-mars-attacks

Posté par keiralice à 12:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,