04 septembre 2014

Nos séries de l'année ! :D

Source: Externe

(source de l'image ICI)

C'est la rentrée et nous voulins faire un flash back sur les meilleures séries de l'année dans notre petit Wonderland ! Cliquez sur les titres pour découvrir les trailer !

 

- Game of Thrones, David Benioff et D. B. Weiss

all men must dire

Série en cours, actuellement 4 saisons de 10 épisodes chacune, saison 5 prévue pour avril 2015

Il y a très longtemps, à une époque oubliée, une force a détruit l'équilibre des saisons. Dans un pays où l'été peut durer plusieurs années et l'hiver toute une vie, des forces sinistres et surnaturelles se pressent aux portes du Royaume des Sept Couronnes. La confrérie de la Garde de Nuit, protégeant le Royaume de toute créature pouvant provenir d'au-delà du Mur protecteur, n'a plus les ressources nécessaires pour assurer la sécurité de tous. Après un été de dix années, un hiver rigoureux s'abat sur le Royaume avec la promesse d'un avenir des plus sombres. Pendant ce temps, complots et rivalités se jouent sur le continent pour s'emparer du Trône de Fer, le symbole du pouvoir absolu. 

 

 

 

  

- Top of the Lake, Jane Campion

top of the lake

 

Série finie en 7 épisodes

Tui, une jeune fille âgée de 12 ans et enceinte de 5 mois, disparaît après avoir été retrouvée dans les eaux gelées d'un lac du coin. Chargée de l'enquête, la détective Robin Griffin se heurte très rapidement à Matt Mitcham, le père de la jeune disparue qui se trouve être aussi un baron de la drogue mais aussi à G.J., une gourou agissant dans un camp pour femmes. Très délicate, l'affaire finit par avoir des incidences personnelles sur Robin Griffin, testant sans cesse ses limites et ses émotions... 

 

 

 

 

- Les grandes espérances, Brian Kirk

great expectations

 

Modeste villageois, Pip semble voué à une existence sans fortune. Quand la promesse d'un avenir plus radieux se fait jour, il se met à rêver d'une vie dorée susceptible de l'aider à conquérir l'élue de son coeur. 

 

 

 

 

 

 

 

Penny Dreadful, John Logan

penny-dreadful-first-season

 

 

Série en cours, actuellement 1 saison de 8 épisodes, saison 2 prévue pour 2015

Dans le Londres de l'époque Victorienne, Vanessa Ives, une jeune femme puissante aux pouvoirs hypnotiques, allie ses forces à celles d'Ethan, un garçon rebelle et violent aux allures de cowboy, et de Sir Malcolm, un vieil homme riche aux ressources inépuisables. Ensemble, ils combattent un ennemi inconnu, presque invisible, qui ne semble pas humain et qui massacre la population... 

 

 

 

 

- Under the dome, Brian K. Vaughan

Source: Externe

 Série en cours, actuellement 1 saison de 13 épisodes + saison 2 en cours (10 épisodes sur 13 à ce jour)

Les habitants d’une petite communauté se réveillent un matin, coupés du monde et piégés dans la ville à cause d’un immense dôme transparent. Certains tenteront, de manière dissimulée, de tirer profit de cette situation inquiétante et inexpliquée, afin de prendre le pouvoir. Mais une résistance va s’organiser autour d'un vétéran de la guerre en Irak, pour empêcher ces personnes malveillantes de parvenir à leur fin.

 

 

 

 

 

- The Leftovers, Damon Lindelof / Tom Perrotta

Source: Externe

 Saison 1 en cours, actuellement 9 épisodes sur 10, saison 2 prévue pour courant 2015

Du jour au lendemain, un 14 octobre en apparence ordinaire, 2% de la population disparaît mystérieusement de la surface de la terre. Ces gens, de tout âge, se sont évanouis dans la nature, sans explication, laissant leurs proches dans l'angoisse, voire le désespoir.

Trois ans plus tard, la vie a repris son cours dans la bourgarde de Mapleton, une petit ville près de New York, mais rien n'est plus comme avant. Personne n'a oublié ce qui s'est passé, ni ceux qui ont disparu. A l'approche des cérémonies de commémoration, le chef de la police locale, Kevin Garvey, est en état d'alerte maximale : des affrontements dangereux se préparent entre la population et un groupuscule comparable à une secte...

 

 

 

- Hannibal, Bryan Fuller

Source: Externe

 

Série en cours, actuellement 2 saisons de 13 épisodes, saison 3 commencée

La relation étrange entre le célèbre psychiatre Hannibal Lecter et l'un de ses patients, un jeune profiler du FBI nommé Will Graham, torturé par sa fascination dévorante pour les serial killers...

 

 

 

 

 

- Finding Carter, Emily Silver

Source: Externe

 

Saison 1 en cours (actuellemnt 10 épisodes sur 12), renouvelée pour une saison 2

Une jeune fille apprend incidemment que sa mère n’est pas sa génitrice, et qu'elle a en réalité été enlevée à l’âge de trois ans par cette femme qui l'a élevée. Ayant retrouvé la trace de sa famille biologique, elle va rencontrer sa sœur jumelle et son petit frère.

 

 

 

 

 

- Awkward, Lauren Iungerich

awkward-affiche

 Série en cours, 4 saisons

Jenna Hamilton, une adolescente de 15 ans, gagne une certaine notoriété à la suite d'un quiproquo. Elle devient pour ses camarades de classe la fille qui a tenté de mettre fin à ses jours, alors qu’il s’agissait d’un regrettable accident.

 

 

 

 

 

 

Val & Alice.

 

 

Posté par keiralice à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


28 août 2014

How I live now (VF : Maintenant c'est ma vie), Kevin Macdonald

Source: ExterneDaisy, une adolescente new-yorkaise, passe pour la première fois ses vacances chez ses cousins dans la campagne anglaise. Rires, jeux, premiers émois… Une parenthèse enchantée qui va brutalement se refermer quand éclate sur cette lande de rêve la Troisième Guerre Mondiale... (source)

Contrairement à ce que je m'imaginais en lisant le synopsis de ce film, il ne s'agit pas ici d'un énième Hunger Games revisité, et c'est tant mieux !

Ici, Daisy apparaît tout d'abord comme une anti-héroïne. Jeune fille mal dans sa peau qui vit dans l'autocontrainte , elle se ferme comme une huitre au contact des autres et devient agressive, voire carrément antipathique, trop préoccupée par ses problèmes personnels pour sembler s'intéresser aux autres. Comme on nous le rappelle en fin de film, l'histoire et donc tout d'abord celle de son évolution personnelle, au départ imposée par les événements mais qui s'avère finalement positive. Le film montre bien comment une expérience extrême peut grandir ceux qui la vivent, en faisant ressortir des qualités qu'ils n'avait pas conscience de posséder.

How I live now est également le récit d'une histoire d'amour, celle de Daisy et Eddie, son cousin... Cet aspect du film peut paraître assez choquant puisqu'il s'agit bien d'une relation incestueuse, mais cela ne m'a - personnellement - pas du tout dérangée. Le réalisateur s'est d'ailleurs prononcé à ce sujet : "J'espère que ce n'est pas trop polémique. Ça arrive tout le temps à des gens. Le truc c'est qu'ils ont des liens de sang, mais ils n'ont pas grandit ensemble et ils ne s'étaient jamais rencontré auparavant" (source). L'histoire d'amour qui en résulte reste très belle, et constitue l'élément essentiel du film, et contribue fortement à l'évolution de Daisy que j'ai déjà évoquée. J'ai trouvé Eddie et Daisy extrêmement touchants, leur histoire a quelque chose de profond que l'on retrouve rarement dans des films pour ados. Ici, la romance ne vient pas accompagner l'action, comme dans la plupart des film, elle la constitue (sans pour autant que le film soit "à l'eau de rose"), dans le sens où l'aventure de Daisy n'aurait jamais eu lieu sans cet amour pour Eddie. C'est cet équilibre entre action est romance que j'ai beaucoup apprécié.

 

 

Source: Externe

Par ailleurs, le film reste assez intimiste malgré l'immense conflit qui le rythme. On n'a pas affaire à de gigantesques effets spéciaux ou à d'interminables batailles, et l'héroïne ne cherche pas à sauver le monde quitte à se sacrifier, mais juste à sauver sa peau et retrouver celui qu'elle aime. Cet aspect rend le film très réaliste et renvoie finalement chacun à ce qu'il est : un simple être humain parmi des milliards, pas plus exceptionnel ou héroïque que les autres. La Troisième Guerre mondiale évoquée dans le film reste bien mystérieuse (on sait seulement qu'il s'agit de terroristes), et ni Daisy ni les autres personnages ne cherchent à savoir ce qu'il se passe, aucune explication ne sera donné, mais on se rend finalement compte que nous n'en avons pas besoin.

Les décors sont également très beaux, pour la plupart une campagne anglaise, vide est inquiétante mais en même temps merveilleuse, qui sera le théâtre d'événements cruels et magnifiques.

Alice.

 

 

 

Source: Externe

 

 

Source: Externe

 

  

Posté par keiralice à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 août 2014

Divergente, Neil Burger

divergente affiche

Synopsis (Allociné) : Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant : elle est Divergente. Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Tris intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus intimes.

Bonjour à tous et à toutes ! Beaucoup d'entre vous on déjà eu le plaisir ou le déplaisir de voir l'adaptation du best seller de Véronica Roth : Divergente ! Enthousiasmant ou non se film reste très partagé dans le coeur du public à l'instar de beaucoup d'adaptions de bouquins young adult... Qu'en avons-nous pensé ?

 

 

L'avis de Val (qui n'a pas lu le livre XP) :

Je vais d'abord parler des points positifs. Je pense que personne n'oserai remettre en cause le potentiel esthétique du film, un Chicago délabré au rendu plus que satisfaisant, des bâtiments qui obéissent au style de la faction auxquels ils appartiennent, les tatouages super stylisés (voir celui de Tris trop beau !) et des simulations de peurs angoissantes mais très belles. Pour moi ceci est un bon point, d'autant que j'apprécie les costumes qui n'en mettent pas plein la vue dans ce genre de contexte dystopique... Continuons à présent avec la bande originale ! Et bien pour moi, c'est un sans faute ! J'ai vraiment apprécié ce mélange dynamique de percussions en cadence. Il y a un réel effort pour l'harmoniser avec l'action. On découvre aussi quelques bons morceaux, je pense à I Need You de M83 que j'adore. En ce qui concerne les personnages et l'intrigue, j'ai adoré même si je pense que c'est surtout grâce au livre (que je vais d'ailleurs m'empresser de chercher !). J'aime beaucoup de personnage de Quatre, mystérieux et protecteur, mais aussi celui de Tris même si à mon avis il est plus fade en comparaison. Leur relation elle aussi m'a plue, ce n'est pas trop artificiel et j'aime beaucoup le duo qu'ils forment sur le terrain !

divergent triss et quatre

Maintenant les points négatifs... Pour reprendre avec cette histoire de personnages, il y a quelque chose qui me gène... Comme je le disais, le personnage de Tris me parait un peu fade, les voix off pour remplacer un bon jeu d'acteur, qui généralement suffi à nous faire ressentir des émotions, ça m'agace... Sinon c'est un bon personnage, qui a une évolution, des convictions... Mais pour moi il manque un petit quelque chose. Pour Quatre, c'est pareil. Des fois son jeu sonne faux. Mais bon, peut être que je suis trop exigeante ^^ ! L'intrigue elle aussi manque d'approfondissement, par exemple la prise du pouvoir par les Erudits à beau être expliquée, je n'ai pas compris pourquoi ils s'en prenaient aux Altruistes alors qu'ils incarnent la bonté, la mesure et la gentillesse. Cela se ressent comme un coup d'état du méchant dictateur assoiffé de pouvoir contre les gentils innocents... un peu manichéen tout ça... Sans compter les passages très "américains" du genre " Là c'est obligé qu'il la sauve ! Bah oui... Je te l'avait dit...". J'ai aussi été déstabilisée par certains couples d'acteurs qui quand on combine plusieurs film à la suite font tâche... Je m'explique ^^ par exemple, Miles Teller (alias Peter) jouait au coté de Shailene dans The Spectacular Now (critique peut être a venir selon l'humeur ^^) où ils sortaient ensemble et pareil dans Nos étoiles Contraires (critique à venir !) avec Ansel Elgort (alias Caleb) qui, je le reprécise, est quand même son frère dans Divergente... Tout ça mis bout à bout, ben c'est awkward !

Malgré tous ces petits "ratés", mon avis sur ce film reste positif. De plus, le public visé, certes adolescent, est mixte !

Et vous ? Quelle est votre opinion ?

divergente-casting

 

Val 

3stars-1

 

 

 

L'avis d'Alice :

Ayant lu le livre (chronique ICI), j'avoue avoir été déçue par le film, que j'ai trouvé très moyen...

Tout d'abord, le choix des acteurs m'a laissé perplexe... Je l'avoue, je n'adore pas Shailene Woodley, et j'ai trouvé qu'elle était trop molle pour le rôle de Tris, qu'elle n'apportait pas assez de nuances au personnage, qui est pourtant complexe (du moins dans le livre), mais passe encore... C'est en ce qui concerne Quatre que la déception a été totale. Dans le livre, il n'est surement pas censé être le beau gosse de service, il est d'ailleurs décrit dès le début avec quelques défauts physiques, dont Théo James semble dépourvu, tout comme de charme malheureusement... 

J'ai vu le film il y a assez longtemps, je ne me souvient pas en détail de ce qui m'a dérangé, mais je me rappelle l'avoir trouvé bien trop cliché et prévisible (ne serai-ce que la première rencontre de Tris et Quatre - photo ci-dessus- où les deux acturs se fixent pendant au moins 30 secondes...). Il m'a également semblé beaucoup trop concentré sur l'action, au détriment de l'aspect psychologique, poutant important dans le roman, qui constitue pour moi l'élément qui fait que le livre de Véronica Roth se démarque des autres dystopies pour ados (et ce n'est pas ça qui manque actuellement...).

Je n'ai pas eu peur, je n'ai pas été boulversée ni émue, en définitive, j'ai trouvé ce film trop superficiel, et donc finalement assez fade....

Alice

14 juillet 2014

Penny Dreadful, John Logan

penny-dreadful

Nouvelle série incontournable ! Penny Dreadful de John Logan, diffusée pour l'instant sur Showtime, la chaine câblée américaine et je l'espère prochainement à l'antenne en France ! Malheureusement aucune date pour cet événement n'a encore été prévue... 

 


Alors pour commencer, qu'est qu'un Penny Dreadful ? Il s'agit d'un roman qui pourrait s'apparenter à ce que l'on appelle en français un "roman de gare". C'est donc un genre littéraire populaire au Royaume-Unis au XIXe siècle souvent représenté par des histoires macabres...


 

Résumé mis en ligne par AllocinéDans le Londres de l'époque Victorienne, Vanessa Ives, une jeune femme puissante aux pouvoirs hypnotiques, allie ses forces à celles d'Ethan, un garçon rebelle et violent aux allures de cowboy, et de Sir Malcolm, un vieil homme riche aux ressources inépuisables. Ensemble, ils combattent un ennemi inconnu, presque invisible, qui ne semble pas humain et qui massacre la population...

Casting : Eva Green (Vanessa Ives), Josh Hartnett (Ethan Chandler), Thimothy Dalton (Sir Malcom Murray), Harry Treadaway (Dr Victor Frankeinstein), Reeve Carney (Dorian Gray), Billie Piper (Bona Croft). 


 

20140509HOPennyDreadful2-1

Avec Alice nous suivons actuellement la série avec passion et je souhaite vous la faire connaître !

Alors il s'agit d'une série assez sombre qui met en scène des personnages littéraires et légendaires comme Van Helsing, Franstein, Dorian Gray... qui tentent de combattre un mal invisible et de sauver la fille de Sir Murray qui répond au doux de Mina, si cela évoque quelque chose à certains... On mêle donc les "penny dreadful", en prenant plus ou moins de liberté bien entendu ^^ Je trouve que ce mélange est très réussi et on redécouvre tout au long de la série les héros les plus populaires de l'île Britannique !

Le gros point fort de la série : un esthétisme spectaculaire dans les décors et les costumes, mélange de volupté et de charme glauque... On suit donc ces personnages hétéroclites qui évoluent aussi bien dans l'univers bourgeois de Londres plongé dans l'effervescence des découvertes coloniales que dans les bas fonds embrumés de la ville, rappelant les scènes de crimes du célèbre Jack l'éventreur... Très réussi !

Le mystère règne. Certains passages s'éclaircissent difficilement et on pressent que chacun renferme un lourd secret... Cependant, j'ai à plusieurs reprises été complètement perdue par l'intrigue, ne voyant plus le but des protagonistes. Je pense que ceci été plus ou moins voulu mais détestant ne pas comprendre, je me suis lassée à certain épisodes où je n'ai trouvé aucun intérêt... (spoiler) Je parle notamment de l'épisode centré sur l'épisode de Frankenstein et sa créature. C'est dommage car cette série méritait mieux qu'un travail déséquilibré... Bon, on va dire que ces ratés sont rattrapés par l'extraordinaire performance des acteurs (je pense tout particulièrement à Eva Green et ses transes très très dérangentes !) et par certaines scènes d'une intensité peu commune dans une série.

Je met en garde les âmes sensibles ! Cette série regorge de passages psychologiquement dérangents... Ici ce n'est pas tant les "monstres" qui choquent (ces derniers n'étant pas assez crédibles à mon goût) mais la violence de certains dialogues, de certaines situations et du jeu des acteurs (je le souligne encore, il s'agit de réelles performances de la part d'Eva Green).

Et pour finir, la bande d'annonce qui vous parlera surement mieux !

Voilà ! J'espère que ce petit avant goût vous décidera !

073084

Bonnes Vacances à tous !

Val

 

04 août 2013

Mars Attacks ! , Tim Burton

Mars-Attacks-dvd-cover Effervescence sur la planète Terre. Les petits bonshommes verts ont enfin décidé de nous rendre visite. Ils sont sur le point d'atterrir dans leurs rutilantes soucoupes. La fièvre des grands jours s'empare de l'Amérique dans une comédie de science-fiction nostalgique des années cinquante.(résumé allociné)

Ah, Tim Burton, je ne m'en lasse pas ! Et Mars Attacks ! fait désormais partie de mes films préférés du réalisateur. C'est tout son génie qui ressort au travers de ce film apocalyptique cynique à souhait.

Il faut évidemment faire preuve d'un solide second degré pour pouvoir apprécier Mars Attack, qui tord le cou à de grands clichés du cinéma, du beau gosse anglais à la coiffure gominée au légendaire baiser hollywoodien. Bien sûr, les aliens sont justes parfaits, cruels et sans pitié mais totalement hilarants. 

On suit de nombreux personnages très stéréotypés, dans des situations plus absurdes les unes que les autres. Les acteurs sont tous excellents, notamment Jack Nicholson (Shinnig) dans le rôle du président des États-Unis, ou même la toute jeune Natalie Portman qui joue sa fille. Les effets spéciaux rétros (soucoupes volantes en papier mâché, martiens en pâte à modeler...) rajoutent du caractère au film, chose voulue par Tim Burton.

La fin est quant à elle magistrale, au comble du cynisme, voire du mauvais goût...

Mars Attacks ! tient donc du passage obligés pour les fans de Tim Burton, mais aussi pour ceux qui ne peuvent pas résister à un fou rire.....non conventionnel !

Alice.

 

Mars Attacks ! réalisé en 1997 par Tim Burton, avec : Jack Nicholson (Le Président Dale / Art Land), Glenn Close (Marsha Dale), Pierce Brosnan (Donald Kessler), Annette Bening (Barbara Land), Jim Brown (Bryon Williams), Lukas Haas (Richie Norris), Rod Steiger (Général Decker), Natalie Portman (Taffy Dale), Martin Short (Jerry Ross), Danny DeVito (Rude Gambler) et Sarah Jessica Parker (Nathalie Lake)

 

image-mars-attacks

Posté par keiralice à 12:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


02 juillet 2013

Regroupement de films espagnols à voir absolument !

carnets-de-voyage[1]

Carnets de voyages ou Diarios de motocicleta de Walter Salles

RésuméEn 1952, deux jeunes Argentins, Alberto Granado et Ernesto Guevara, partent à la découverte de l'Amérique latine. Ils débutent leur périple sur une vieille moto baptisée "La Vigoureuse". La confrontation avec la réalité sociale et politique des différents pays visités altère la perception que les deux amis ont du continent. Cette expérience éveillera de nouvelles vocations associées à un désir de justice sociale.

Je dois cette découverte à mon cours d'espagnol ! J'ai dû présenter ce film sans le connaître, j'ai de suite été séduite par le synopsis et par la bande d'annonce.Ce film recèle de paysages sublimes et un petit parfum d'aventure qui nous met en haleine dès les premiers instants ! J'ai beaucoup aimé les deux compères et leur humour ensoleillé, de plus Gaël Garcia Bernal (Ernesto) n'est pas désagréable à regarder ^^ L'histoire en elle même est très forte et on suit le jeune Ché Guevara dans sa traversée de l'Amérique du Sud qui éveille en lui de nouvelles convictions et qui trace son futur combat. A voir !

 Pour voir la bande d'annonce cliquez ici

Avec: Gaël Garcia Bernal; Rodrigo de la Serna; Mercedes Moran; Mia Maestro

4 étaoi

 

  


maria

  Maria pleine de grâce ou Maria llena eres de gracia de Joshua Marston

Résumé: Maria, jeune et belle Colombienne de 17 ans et enceinte de Juan, vit dans la pauvreté avec sa sœur et sa mère dans une petite ville près de Bogotá. Elle veut quitter son pays car elle ne supporte plus d’être exploitée par sa famille et l'employeur de la la plantation de roses où elle travaille. Sa rencontre avec Franklin et surtout un mafieux local semble être le seul moyen de fuir, mais elle devra accepter d'être une "mule" pour le compte du trafiquant. Blanca, l'amie de Maria, est aussi du voyage. 

J'ai du voir ce film en classe d'espagnol en fin d'année et je remercie ma prof d'avoir eu l'intelligence de nous mettre un film engagé et qui plus est magnifique. Personnellement j'ai appris beaucoup de choses en regardant ce film. L'histoire est poingnante, très réaliste et le personnage principal est extrêmement attachant.

 Pour voir la bande d'annonce cliquez ici

 Avec: Catalina Sandino Moreno; Yenny Paola Vega; Wilson Guerrero; Johanna Andrea Mora

4 étaoi

 

 

 


 

affiche-L-Orphelinat-El-Orfanato-2007-1

 L'orphelinat ou El Orfanato de Juan Antonio Bayona

Résumé: Laura a passé son enfance dans un orphelinat entourée d'autres enfants qu'elle aimait comme ses frères et soeurs. Adulte, elle retourne sur les lieux avec son mari et son fils de sept ans, Simon, avec l'intention de restaurer la vieille maison. La demeure réveille l'imagination de Simon, qui commence à se livrer à d'étranges jeux avec "ses amis"... Troublée, Laura se laisse alors aspirer dans l'univers de Simon, convaincue qu'un mystère longtemps refoulé est tapi dans l'orphelinat... (Interdit aux moins de 12 ans) 

L'Orphelinat est un grand coup de coeur ! J'ai eu l'impression de lire un Zafon, c'était impressionnant. J'ai adoré l'ambiance, la vieille maison près de la plage (cela ne vous rappelle rien ? ^^) et bien sur l'intrigue glauque à souhait. Brrr rien que d'y penser j'ai des frissons ! Mais c'est ça qui est bien ;) Par contre, je ne pense pas que l'on puisse qualifier ce film de film d'horreur... Cela relève plus du thriller fantastique mais c'est aussi bien !

Pour voir la bande d'annonce cliquez ici

 Avec: Belen Rueda; Fernando Cayo; Roger Princep; Mabel Rivera 

étoile

 

 


volver-2006-a05

 VOLVER de Pedro Almodovar

Résumé:  Raimunda vit à Madrid avec son compagnon Paco, et sa fille de 14 ans, Paula. Par un jour de grand vent, elle se rend dans son village natal avec sa sœur Sole pour entretenir la tombe de ses parents, morts trois ans auparavant dans un incendie. Elle en profite pour rendre visite à sa tante Paula qui perd un peu la tête. Quelques jours plus tard, Sole appelle : la tante Paula est morte. Au même moment à Madrid, Paula, la fille de Raimunda, tue d'un coup de couteau Paco qui tente d'abuser d'elle. À la suite de ces deux morts, la vérité sur le passé va peu à peu apparaître au grand jour.

Je connaissais Almodovar que de nom (je sais, honte à moi), hé bien j'ai adoré cette histoire et ces personnages plein d'humour et de caractère. Là aussi une ambiance singulière et un jeu d'acteur irréprochable. Un coup de coeur !

 Pour voir la bande d'annonce cliquez ici

 Avec: Penélope Cruz; Carmen Maura; Lola Duenas; Chus Lampreave; Yohana Cobo

étoile

 

 

 Val

10 juin 2013

Django Unchained, Quentin Tarantino

imagesCAXSHAY2Synopsis (allociné): Dans le sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession, le Dr King Schultz, un chasseur de primes allemand, fait l’acquisition de Django, un esclave qui peut l’aider à traquer les frères Brittle, les meurtriers qu’il recherche. Schultz promet à Django de lui rendre sa liberté lorsqu’il aura capturé les Brittle – morts ou vifs.
Alors que les deux hommes pistent les dangereux criminels, Django n’oublie pas que son seul but est de retrouver Broomhilda, sa femme, dont il fut séparé à cause du commerce des esclaves…
Lorsque Django et Schultz arrivent dans l’immense plantation du puissant Calvin Candie, ils éveillent les soupçons de Stephen, un esclave qui sert Candie et a toute sa confiance. Le moindre de leurs mouvements est désormais épié par une dangereuse organisation de plus en plus proche… Si Django et Schultz veulent espérer s’enfuir avec Broomhilda, ils vont devoir choisir entre l’indépendance et la solidarité, entre le sacrifice et la survie…

Et encore un gros coup de coeur avec Django Unchained du déjanté Tarantino ! Le réalisateur s'attaque au western et sort des sentiers battus en modernisant le genre. Et en avant avec les litres de sauces tomates, avec Django on repeint les murs ! Tarantino fidèle à lui même classe le film interdit au moins de 12 ans et ne lésine pas sur la hauteur du giclage... Cet excès de violence est bien entendu à prendre au second degrés même si je le déconseille fortement aux âmes sensibles ! Les dialogues et les répliques du docteur Schultz sont énergiques et rythment le film de façon a ce qu'il n'y ai aucun moment d'ennui ! Également une bonne dose de rire avec le docteur Schultz, son acolyte Django et leur humour casant... Je retiendrai également la musique, mélange décalé mais très réussi de rap, de musique années 60 et bien sûr de musique de western (dont une de Ennio Morricone, compositeur que j'adore !).

Casting: Jamie Foxx (Django), Christoph Waltz (Schultz), Léonardo DiCaprio (Candie), Samuel L. Jackson (Stephen), Kerry Washington (Broomhilda), Quentin Tarantino himself ! (Frankie)

Bande d'annonce:

Et maintenant un peu de musique avec cette belle découverte dans la bande originale (je l'écoute en boucle !): 

django-unchained

Val

10806011-etoiles-de-notation[1]

Posté par keiralice à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 juin 2013

Promised Land, Gus Van Sant

PROMISED+LAND

Steve Butler, représentant d’un grand groupe énergétique, se rend avec Sue Thomason dans une petite ville de campagne. Les deux collègues sont convaincus qu’à cause de la crise économique qui sévit, les habitants ne pourront pas refuser leur lucrative proposition de forer leurs terres pour exploiter les ressources énergétiques qu’elles renferment. Ce qui s’annonçait comme un jeu d’enfant va pourtant se compliquer lorsqu’un enseignant respecté critique le projet, soutenu par un activiste écologiste qui affronte Steve aussi bien sur le plan professionnel que personnel… (source ICI)

Je n'avais pas d'attantes spéciales vis à vis de ce film, que je suis allée voir pour combler ma soirée et parce que le synopsis n'avait pas l'air mal. Au final, mon avis est un peu mitigé mais pas totalement négatif.

Les points positifs :

- La représentation de la campagne américaine, très réussie d'un point de vue esthétique. L'ambiance qui s'en dégage m'a beaucoup plu. Cette vision de l'Amérique, loin des clichés habituels, permet une réelle ouverture d'esprit. Il faut cependant garder en tête qu'il ne s'agit que d'un film, où on ne nous montre que ce qu'on veut que nous faire voir...

- Le personnage de Sue, son humour sarcastique qui m'a bien plu ^^

- La mise en valeur du côté manipulateur des grandes multinationales américaines. J'ai trouvé très intéressant le  deuxième retournement de situtation qui survient en fin du film, il amène quelque chose d'assez effrayant sur la manière peu conventionnelle des entreprises de berner (presque) tout le monde.

Les points négatifs :

- Le personnage de Steve, qui m'a parfois énervée. Je l'ai trouvé trop naïf et crédule. Il est persuadé d'oeuvrer pour le bien commun, de satisfaire tout le monde de manière égale et sans effets négatif. Il a vraiment mis beaucoup de temps à réaliser que l'entreprise pour laquelle il travaille n'est pas blanche comme neige, alors que celà paraissait évident.

- L'histoire d'amour entre Steve et Alice trop conventionnelle, même si j'ai bien aimé cette dernière.

- La fin, typiquement "américaine", et trop idéaliste. Le film a perdu beaucoup de son potentiel choc dans les dernière 10 minutes, ce qui est vraiment dommage. Je m'y attendais cependant un peu, Promised Land reste un film avec un assez gros budget et non pas un petit film indépendant...

En conclusion, un film plutôt agréable et avec de belle images, de beaux paysages, mais un engagement pas tout à fait à la auteur de la cause défendue.

  

Promised-Land-poster

Alice.

 


Pour les curieux : Le site Rue89 regroupe pas mal d'infos, d'images et d'article sur le sujet polémique du gaz de schiste ICI

Posté par keiralice à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 mai 2013

Bright Star, Jane Campion

Bright starJe n'avais entendu que du mal de ce film mais comme je peux me montrer têtue, j'ai quand même décidé de le voir surtout que j'avais du mal à imaginer un Jane Campion mauvais. J'ai vu et j'ai adoré ! Mais vraiment ! Ce film est aussi beau qu'émouvant.

Résumé: Londres, 1818. Un jeune poète anglais de 23 ans, John Keats, et sa voisine Fanny Brawne entament une liaison amoureuse secrète.
Pourtant, les premiers contacts entre les deux jeunes gens sont assez froids.
John trouve que Fanny est une jeune fille élégante mais trop effrontée, et elle-même n'est pas du tout impressionnée par la littérature.
C'est la maladie du jeune frère de John qui va les rapprocher. Keats est touché par les efforts que déploie Fanny pour les aider, et il accepte de lui enseigner la poésie.
Lorsque la mère de Fanny et le meilleur ami de Keats, Brown, réalisent l'attachement que se portent les deux jeunes gens, il est trop tard pour les arrêter. Emportés par l'intensité de leurs sentiments, les deux amoureux sont irrémédiablement liés et découvrent sensations et sentiments inconnus. " J'ai l'impression de me dissoudre ", écrira Keats. Ensemble, ils partagent chaque jour davantage une obsédante passion romantique qui résiste aux obstacles de plus en plus nombreux. La maladie de Keats va pourtant tout remettre en cause...

Casting: Abbie Cornish, Ben Whishaw, Paul Schneider, Kerry Fox

Avis aux impatients, ce film n'est pas fait pour vous ! En effet, l'histoire met très très longtemps à se mettre en place, mais toutes les fans de Jane Austen et d'autres écrivains romantiques apprécieront cette lenteur et l'intensité qu'elle engage. Le scénario, lui aussi très Austinien, et l'époque raviront celles qui aiment les belles histoires d'amour encrées dans la société anglaise du début du XIXème. Pour ma part, je garde à l'esprit les sublimes costumes de la très coquette Fanny ainsi qu'une scène: celle où Fanny et sa petite soeur élèvent des papillons dans leur chambre en attendant le retour de Keats. Magnifique ! La tendresse infinie qui se dégage de l'amour de Keats et de Fanny m'a beaucoup émue, quant au lien fusionnel qui se créé au long du film, il n'a rien de cliché ou de surfait. Embelli par l'envoutante poésie de John Keats et par la poésie de l'image, vous serez transporté par la douceur et la force de ce premier amour.

Un film empreint de sensibilité et de beauté... Gros gros coup de coeur !

Bright-Star-movies-9133152-1280-800[1]

Val

10806011-etoiles-de-notation[1]

Posté par keiralice à 20:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 mai 2013

Real Human: ce que j'en ai pensé...

La série se termine (toute les bonnes choses ont une fin...) et je peux enfin dire qu'elle fait partie de mes préférées ! 

Je ne vais pas refaire de description détaillée du scénario ni de présentation de fiche technique (pour cela voir ici)  mais je vais tout simplement vous donner mon avis: Cette série est tout simplement haletante ! En plus d'une intrigue sensationnelle, elle propose des questions morales extrêmement intéressantes et une palette émotionnelle riche et sans censure. Bref tout ce qu'on peut attendre d'une bonne (voire excellente) série... Certes elle est assez complexe donc pas moyen de louper un épisode sans être "largué". En effet les relations et les opinions évoluent sans cesse et de nombreux mystères sont dévoilés tout au long des épisodes. Les rôles sont joués à la perfection, avec mention spéciale pour les hubots et pour l'acteur Andreas Wilson alias Léo ^^ Cet acteur est un vrai coup de coeur et je laisse présager une belle carrière... Seul petit bémol la fin qui est pour moi un peu trop rapide et un tantinet bâclée (et triste aussi d'un certain point de vue). Beaucoup de questions sont laissées en suspend et encore aujourd'hui je cogite sur le pourquoi du comment (heureusement qu'il passe en replay). Je n'espère qu'une chose: une deuxième saison et vite ! (impossible autrement... :D)

 

ms_106646759_real-humans-episode-5

 

étoile

 Val

Posté par keiralice à 12:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,