04 novembre 2012

La forêt des Damnés, Carrie Ryan

la-foret-des-damnes

Voici un résumé qui présente une très bonne synthèse de l'histoire :

Le rêve de Mary ? Voir l’océan. Mais le village dans lequel vit la jeune fille est entouré de clôtures. Et de l’autre côté se trouve la forêt des Mains et des Dents où rôdent les Damnés, morts-vivants avides de chair humaine. Recluse dans ce petit îlot dirigé de main de fer par la Congrégation des Soeurs, elle mène une vie rythmée par la peur et l’angoisse. Pourtant, elle refuse d’accepter les vérités des soeurs qu’elle soupçonne de cacher de vieux secrets. La Forêt des damnés est d’abord l’histoire d’une jeune fille obstinée et inconstante, pleine de rêves et de passions, qui n’acceptera jamais de céder à la fatalité ni de se plier à l’ordre établi. Dans son univers étouffant qui se délite peu à peu, elle sera confrontée à l’intolérance, aux drames les plus insupportables. Jusqu’au jour où les grillages céderont… Il sera temps alors d’aller rechercher l’océan.    source ICI

Avant la lecture, je n'était pas totalement convaincue par ce livre, et je dois dire que j'ai été agréablement surprise. Non pas que ce soit un chef d'oeuvre mais il se laisse lire de façon très plaisante malgré quelques petits défauts

Les points positifs :

J'ai trouvé le synopsis assez original : avec les Damnés, qui sont tout simplement des zombies, on sort un peu des vampires et autres loups-garous tout en gardant un côté fantastique. L'univers dans lequel évolue Mary est plutôt bien décrit et on arrive sans mal à imaginer ce village perdu au milieu d'une forêt impénétrable, ainsi que la tension permanente qui règne parmi les habitants. L'histoire de manière générale est donc bien traitée, bien construite. Il y a aussi dans ce roman un travail de recherche important concernant la complexité des personnages et de leurs relations.

Les points négatifs :

Même si elle est intéressante, la personnalité de Mary m'a un peu dérangée. En effet, elle fait parfois preuve d'égoïsme et même d'égocentrisme : quoi qu'il arrive, ces désirs et ses problèmes passent toujours avant ceux des autres. Mais je pense malgré tout que cet aspect du caractère de Mary assez énervant est voulu par l'auteure, il marque et ne laisse pas indifférent, parce qu'on l'apprécie ou pas. J'ai aussi été déçue par un aspect de l'histoire qui n'a pas été assez creusé à mon goût : l'origine des Damnés. A un certain moment, des indices nous mettent sur la voie mais de façon trop brève. Evidemment, je pense (et j'espère) que cette question est remise en avant dans le tome 2 : Rivage mortel. Je pense cependant qu'elle est abordée différemment car l'héroïne de ce tome n'est plus Mary mais sa fille. 

Je conseille ce livre malgré les points négatifs énoncés ci-dessus car il est riche en émotions, notamment pas mal d'angoisse et de douleur, et car le style de l'auteur est agréable à lire, fluide et simple. La fin m'a aussi marquée car, sachant que l'histoire de Mary est "finie", elle laisse un certain vide qui n'est cependant pas totalement négatif.

Alice.

Trailer du livre :

Posté par keiralice à 12:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


31 octobre 2012

Série: La cité des ténèbres, Cassandra Clare

La cité des Ténèbres (The mortal instrument en anglais) est une trilogie de Cassandra Clare comprenant La Coupe Mortelle, L'Epée Mortelle et Le Miroir Mortel (City of Bones, City of Ashes et City of Glass en anglais). Il existe aussi une autre trilogie parallèle ainsi que d'autres livres autour de la série.

Résumé de la coupe mortelle (le premier tome):

Clarissa Fray ne s'attendait sûrement pas à voir sa vie basculer jusqu'à cette fameuse sortie avec son meilleur ami Simon... Elle assiste à une mise à mort qu'elle seule semble voir et rencontre trois chasseurs d'ombres. Le plus effrayant, c'est que le corps de la victime disparaît sous ses yeux. À son arrivée chez elle, la frayeur ne s'arrête pas là. Sa mère a disparut et l'appartement est saccagé. Persuadée qu'il existe un lien avec l´enlèvement de sa mère et les étranges évènements de la soirée, elle va se retrouver au cœur d'une guerre sans pitié entre chasseurs d'ombres et puissances démoniaques.

( Deux versions de couvertures):

livres10[1]

2641068790_3[1]

   Bien qu'il n'y ai aucun rapport avec la saga Harry Potter, je trouve que d'un point de vue construction, le monde qu'a façonné Cassandra Clare se rapproche de l'empire de R.K. Rolling. Je m'explique: toutes deux ont su créer un vrai monde à part entière, très différent, qui nous surprend toujours mais qui nous transporte littéralement dans une autre dimension ! L'intrigue est très bien construite et tous les personnages ont quelque chose de vraiment particulier qui les rends uniques. Le caractère de chaque personnage est bien défini et les relations s'entremêlent toutes étroitement et rendent l'histoire vraiment intéressante. À mon avis, une bonne série ne peut exister sans la complexité des relations qui unissent les personnages les uns aux autres. Voilà pourquoi La cité des Ténèbres est une des meilleures séries de fantaisie !

10806011-etoiles-de-notation[1]

Val

Posté par keiralice à 14:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 octobre 2012

Cathy's Book

9782747026758[1]Vous connaissez sûrement toutes Cathy´s Book un des plus célèbre snoop book. (Voir aussi l'article sur Mission M'other). Il a été co-écrit par Sean Stewart et Jordan Weisman et illustré par Cathy Brigg. Ce que j'adore avec les snoop book c'est le côté artistique qui est omniprésent et le côté  ludique et interactif. Il y a plein de documents qui attirent directement notre attention ( qui peut se vanter de ne pas avoir vidé la pochette aux indices avant de lire le livre...). J'aime particulièrement le style de dessin de Cathy. En revanche je ne suis pas fan du style d'écriture et du caractère du personnage principal. La petite touche surnaturelle n'est pas forcément très originale mais elle est assez bien faite. Au début j'ai eu du mal à rentrer dans le livre mais l'histoire est très entraînante et sans m'en rendre compte j'ai vraiment accroché! En bref, une trilogie vraiment sympa à dévorer coûte que coûte ! Malheureusement, aucun tome n'est prévu après Cathy´s Book, Cathy´s Key et Cathy´s Ring...

J'ai pris la liberté de poster le résumé de Wikipédia qui est très bien fait:

Ça ne va pas fort dans la vie de Cathy depuis quelque temps : son père est décédé brutalement, la laissant, seule avec sa mère, et dans un profond désarroi. Ses résultats au lycée s'en ressentent, elle a complètement décroché, au grand dam de sa meilleure amie Emma, qui ne cesse de l'encourager, en vain. Et puis elle vient de se faire plaquer par son petit ami Victor, un Chinois d'une vingtaine d'années auréolé d'un certain mystère ; elle décide de raconter leur brève idylle dans son journal intime. Cette rupture ne serait pas la fin du monde, si elle n'avait retrouvé, au lendemain de sa dernière soirée avec Victor, une trace de piqûre au creux de son coude... Victor a-t-il quelque chose à voir avec ça ? Il n'en faut pas plus pour qu'elle décide de fouiner dans la vie de cet homme dont elle ne sait presque rien...

Caty's book 2

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site officiel: http://www.cathysbook.fr/

10806011-etoiles-de-notation[1] (2)Val

Posté par keiralice à 12:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

28 octobre 2012

Pure, Julianna Baggott

pure_j11

"Nous savons que vous êtes là, nos frères et soeurs.
Un jour, nous sortirons du Dôme pour vous rejoindre dans la paix.
Pour l'heure, nous vous observons de loin, avec bienveillance."

Ce livre nous plonge dans une Amérique apocalyptique. Contrairement à Hunger Games ou Divergent, le monde ne s'est pas encore "reconstruit". On a donc l'ambiance générale de ce livre : le malheur, la destruction et l'horreur. Neuf ans après les Détonations, ces monstrueuses explosions qui ont tout ravagé sur leur passage, seule une petite partie de la population a survécu. Certains se cachent dans les décombres d'une ville détruite, pour échapper à l'ORS, une milice qui s'est emparé du pouvoir et fais régner un climat de terreur. Tout les adolescent sont enlevés à leurs 16 ans, les plus forts sont entraînés, et les plus faibles tués. Or, les personnes encore fortes sont rares, car, suite aux Détonations, tous les humains sont affreusement mutilés et beaucoup ont fusionné avec des objets, des animaux, et parfois même d'autres humains (une mère avec son enfant, deux frères entre eux...). Une autre partie de la population survivante s'est réfugiée dans le Dôme, un lieu complètement aseptisé, où le rôle de chacun est prédéfini afin d'assurer le bon fonctionnement de la communauté.

Pressia fais partie des survivants, une de ses mains a fusionné avec la tête de son poupon. Elle vit avec son grand père dans l'arrière boutique d'un salon de coiffure détruit. Le jour de ses 16 ans, elle s'enfuit afin de ne pas être enlevée par l'ORS. Sa croise route croise celle de Partridge, dont le père est l'architecte du Dôme. Il s'en est enfui dans le but de retrouver sa mère. Pressia décide de lui venir en aide et l'amène voir Bradwell, "le garçon aux oiseaux". Il en sait beaucoup sur "l'Avant" et pourra les épauler. Mais les trois héros vont vite se rendre compte que tout cela va bien plus loin qu'ils ne pourraient l'imaginer. Des secrets éclatent au grand jour, plus durs à avaler les uns que les autres et ils se retrouvent rapidement embarqués dans quelque chose qui les dépasse.

J'ai vraiment adoré ce livre. Il est très dur et presque effrayant. La première partie du livre était un peu trop lente à mon goût, il s'agissait seulement la mise en place du carde spatio-temporel et des personnages. Mais à partir de la deuxième moitié, l'auteure nous amène de révélations en révélations et un certain suspense se crée. Ce qui rend ce livre difficile, c'est ce qui est suggéré, implicitement. Quelque chose d'assez pervers. Les Hommes puissants à la tête de notre société contrôleraient tout, les moindres fais et gestes de la population, rien ne serai laissé au hasard afin d'atteindre des objectifs très sombres. Tout, depuis le début, aurait été prévu. Cela rejoint la définition d'une dystopie : " une société contre l'avènement de laquelle l'auteur entend mettre en garde le lecteur " (Wikipédia) , et je trouve donc que Julianna Baggott a terriblement bien réussi son coup, parce que son livre remue quelque chose au plus profond de nous. Et si c'était vrai ? Et si tout n'était qu'une gigantesque mascarade ? 

La seule petite chose que je pourrai reprocher à ce fantastique livre, c'est le personnage de Partridge qui n'a pas assez été développé à mon goût. Sinon, les personnages de Pressia et Bradwell sont vraiment intéressants. Pressia est fière, déterminée et forte mais aussi délicate et sensible. J'ai bien aimé son état d'esprit. Comme Bradwell (et contrairement à Partridge), elle ne doute pas, même si elle fait de mauvais choix, parce que elle sait que les conditions dans lesquelles elle évolue ne le lui permettent plus. Bradwell est lui aussi déterminé. Il est au premier abord plutôt revêche mais il va évoluer et se confier à Pressia de manière touchante. On observe évidemment une différence entre l'état d'esprit de ses deux personnage et Partridge, car se dernier peu paraître plus innocent pas rapport à toutes les horreurs de ce monde détruit. Mais il va finalement bien évoluer pour acquérir un caractère très volontaire que je préfère largement à son côté un peu trop effacé début du roman.

Ce livre est donc pour moi un véritable coup de coeur que je conseille à tous les fans de dystopie et d'émotions fortes.

10806011-etoiles-de-notation[1]

Alice.

Le premier chapitre est à lire en ligne ICI

Voici le trailer du livre :

Posté par keiralice à 20:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Série Gone, Michel Grant

couv34150922

Imaginez. En plein cours d'histoire, ils sont en train de prendre des notes quand tout à coup... plus de professeur ! Affolés, ils sortent de classe et se rendent compte qu'il n'y a plus aucun adulte. Comme s'ils s'étaient évaporés. En fait, tous les êtres humains de plus de 15 ans ont disparu. Plus incroyable encore, ceux qui restent développent des super-pouvoirs mais ils ne parviennent pas encore à les maîtriser.Cette aventure extraordinaire est arrivée à Sam, 14 ans, et à tous les enfants de la petite ville californienne de Perdido Beach. Passé la première période d'euphorie, les enfants doivent maintenant s'organiser pour survivre. Qui va s'occuper des bébés et des malades ? Comment trouver de la nourriture ? Autant de questions vitales à résoudre en urgence ! Sam devient malgré lui l'un des responsables de l'organisation mais, bien vite, il va devoir affronter d'autres chefs de bandes, aux idées beaucoup plus sombres.   source ICI

J'ai lu les trois premiers tomes de cette série, je ferai donc une critique condensée en essayant, bien sûr, de ne pas trop spoiler.

↑ ci-dessus, couverture de Gone Tome 1

J'aime particulièrement les livres qui me prennent aux tripes, qui me laissent une sensation pendant et après la lecture, même (et surtout) si c'est une sensation dérangeante. Je n'aime pas rester indifférente à la lecture d'un livre et je ne considère comme de bons livres que ceux qui m'on littéralement transportée. Gone fait partie de ceux là. Parce que la trame de l'histoire, même si elle pourrait paraitre idéale pour certains, est loin d'être réjouissante. Un monde sans parents, sans prof, le bonheur ! Et bien non... La ville de Perdido Beach et ses alentours se retrouvent bloqués sous un gigantesque dôme électrifié qu'il est impossible de franchir : la Zone , et tous les plus de 15 ans disparaissent. Michel Grant montre ici la dure réalité des choses. Les enfants sont confrontés aux maladies, aux décès de leurs frères, leurs soeurs, leurs amis. Tout cela est d'autant plus choquant que les enfants sont... eh bien, des enfants ce qui rend toutes les horreurs qu'ils ont vécues ou commises encore  plus malsaines. Au milieu de tout ça, il y a Sam, qui tente tant bien que mal, avec l'aide de la jolie Astrid, de gérer du mieux qu'il peut cette société détruite. Et les choses vont ce compliquer quand certains enfants, dont Sam, vont commencer à développer des pouvoirs surnaturels. Des clans vont se former, d'abord entre le groupe des enfants restés en ville dirigés par Sam, et le enfants du pensionnat Coates, dirigés par Caine. C'est ensuite entres les "normaux" et les "mutants" que des tensions vont éclater. Mais le plus dangereux, c'est la Chose, l'Ombre qui vit dans une mine de la Zone, qui s'est réveillée, et qui menace de détruire tous ce que Sam et ses alliés s'efforcent de sauver. 

J'ai, d'une manière générale, bien aimé les personnages de cette histoire. Bien sûr, il y a certains auxquels je n'ai pas accroché mais il y a un tel éventail de personnalités qu'il est dur de ne pas y trouver son compte. Je parlerais seulement des plus importants à mon avis. Sam est volontaire et désintéressé, il fait tout pour sauver un maximum de personnes dans la Zone. Il n'y arrive malheureusement pas toujours et se remet perpétuellement en cause mais Astrid est là pour le soutenir. Cette dernière a aussi une belle personnalité, elle est intelligente et sincère mais a une tendance à l'égoïsme qui peut parfois énerver. Elle ferai tout pour Pete, sont petit frère atteint d'autisme, et c'est une partie de sa personnalité assez touchante. Caine, le chef d'une bande ennemie de celle de Sam, passe pour le méchant de l'histoire mais cache au fond de lui une certaine sensibilité, ce qui le rend attachant. Toujours du côté des "méchants", Diana, amoureuse de Caine, l'aide dans tout ce qu'il entreprends, même si elle sait que ce n'est pas la meilleure chose a faire, elle a un caractère parfois un peu effacé et j'aimerai beaucoup la voir évoluer. Le couple Sam-Astrid paraît  idéal mais l'auteur arrive à montrer que malgré tout, ils ne sont pas aussi parfaits qu'ils en ont l'air. J'ai une petite préférence pour le couple Diana-Caine, qui sont tout les deux attachants malgré leur côté sombre. Malgré tout, la romance n'a pas une place primordiale dans cette série (ou du moins dans les 3 premiers tomes que j'ai lus). 

Beaucoup de points positifs, donc, pour un livre vraiment bien fait et intéressent que je conseille à tous les amateurs d'émotions fortes.

10806011-etoiles-de-notation[1]

Alice.

gone,-tome-2---la-faim-49500-250-400         Gone 3       gone,-tome-4---l-epidemie-276374-250-400  

 

 

 

gone,-tome-5---peur-657052-250-400        gone,-tome-6---light-1352232-250-400   

Voici les couvertures des tomes 2, 3, 4, 5 et 6 de Gone, le sixième marquant la fin de la série. Comme vous pouvez le voir, les tomes 5 et 6 sont en version originale car ils ne sont pas encore sortit en France. Le 5ème tome sortira le 12 novembre 2012 en français et le 6ème tome sortira en 2013 en VO.

Posté par keiralice à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Pulsion inhumaine, Michèle Bayar

Pulsion inhumaine est le nouveau livre de l'écrivain Michèle Bayar avec qui nous sommes en contact. Il devrait sortir dans les prochains jours en Belgique mais il sera disponible sur internet. Après avoir discuté avec l'auteure, elle m'a un peu dévoilé les enjeux de son livre. Pulsion inhumaine est une histoire qui imagine des dérives possibles du progrès scientifique et technologique qui fait pourtant partie intégrante de notre quotidien. Elle nous propose une version non édulcorée d'une simple sortie à Belle Ile en mer qui va tourner au carnage. Et le plus important, comment un humain peut se retrouver avec des "pulsions inhumaines". Conte philosophique? Peut-être pas... mais qui fait réfléchir, ça oui!

Résumé exclusif: Nick est belge et Nina, française. Les deux adolescents, qui ne se connaissent pas, doivent passer une semaine dans un centre de vacances dédié à l’observation de la faune et de la flore sur Belle Ile en mer. Alors qu’ils se trouvent ensemble sur le bateau qui les conduit sur leur lieu de villégiature, Nick repère tout de suite la fragile Nina. Très vite, il se rend compte qu’elle est le souffre-douleur d’Issène, un garçon de sa classe. Mais, alors qu’il s’apprête à jouer au chevalier servant, un événement bouleverse tous ses plans : les pêcheurs trouvent dans leurs filets une grenouille-taureau. Dès cet instant, les ennuis commencent pour les habitants de l’ïle…

Nous avons réalisé pour vous une interview où Michèle nous confie le but de sa démarche. Ce livre est en fait une triple rencontre. Une rencontre avec le lieu: Belle Ile en mer, une île, un espace très particulier où l'on est captif ; une rencontre avec les grenouilles taureaux qui se transforment en créatures de l'horreur ; et enfin une rencontre avec l'humain et plus particulièrement avec la psychologie humaine. Nous retrouvons les schémas relationnels qui dérangent mais qui nous poussent à réfléchir, notamment  avec les statuts bourreau/victime  ( Issène et Nina ) qui s'inversent au fil de l'histoire. C'est grâce au côté fantastique qu´il est possible pour Nina de se transformer et de devenir plus puissante. Les rôles s'échangent et la haine contre son bourreau la pousse à devenir le prédateur. Le paradoxe c'est que la violence qui engendre la violence est un trait humain mais qui peut dégénérer en côté inhumain. La question finale: le côté humain peut-il reprendre le dessus et ressortir de cette épreuve plus fort? C'est ce que vous découvrirez dans ce roman...

169-331-large[1]

Ce que j'en ai pensé après lecture: Destiné plutôt à un public collégien, ce petit livre se lit rapidement mais n'en reste pas moins très riche ! Le style de l'auteure est très agréable et l'histoire est vraiment peu commune. Je trouve que ça change des histoires que l'on a l'habitude de lire et franchement de temps en temps, ça fait du bien de changer d'horizon! En prenant ce livre, on ne sait pas du tout à quoi s'attendre et, au début, on n´imagine pas une seconde le renversement de l'intrigue et ça, c'est génial ! Je ne vous en dis pas plus de peur de vous gâcher le surprise... Personnellement, ce livre m'a beaucoup fait réfléchir sur la place de la découverte scientifique car même partant d'une bonne intention, on n'est jamais à l'abri que cela dégénère. A mon avis, c'est un pari réussi pour l'écrivain qui a su faire coller fantastique et réalité, nous amenant ainsi à une réflexion très intéressante ( tout en alliant originalité je tiens à le dire). Pour résumer, un petit plaisir éphémère qui vous marquera pour longtemps ! 

Pour en savoir plus, vous pouvez retrouver et contacter l'auteure sur son blog: http://www.bayar-michele.com/

Je ferai prochainement un article sur Un figuier venu d'ailleurs qui est mon livre préféré de Michèle Bayar.

Val

Posté par keiralice à 12:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

25 octobre 2012

No et moi, Delphine De Vigan

48509509[1]Lou Bertignac a 13 ans, elle est en seconde. Pas très banale comme adolescente... Mais voilà, Lou est surdouée. Elle est fascinée par les mots et sait tout sur le monde qui l'entoure. Un matin en prenant le train elle rencontre une jeune SDF de 18 ans prénommée No, No comme Nora. Lou décide de lui consacrer un exposé et de retracer sa vie. Les deux jeunes filles se retrouvent alors pour discuter. Au hasard de cette rencontre, No et Lou vont rapidement se lier d'amitié et une vraie complicité va naître entre elles. Lou n'hésite pas et demande à ses parents d'héberger la jeune femme en grande détresse. La décision parentale est difficile. Partagés entre la peur et le bonheur de leur fille qui semble dépendre de ce sauvetage, ils décident de prendre No à l'essai...

J'ai lu ce livre il y a déjà un certain temps mais il m'a laissé un souvenir impérissable! Vraiment un très très beau livre! Delphine De Vigan nous offre une vision de la vie tellement vraie que j'en ai eu les larmes aux yeux. Pendant l'histoire, on ne  cherche pas du tout à nous préserver et on y raconte les choses telles qu'elles sont, aussi tristes soient-elles, parce que c'est la vie. En quelques mots, No et moi est une magnifique histoire humaine qui vous fera pleurer de joie.

Il existe aussi une adaptation cinématographique pour ceux que ça intéresse. Malheureusement, je n'ai pas eu l'occasion de la voir mais elle a l'air très bien et les critiques sont plutôt positives.

Val10806011-etoiles-de-notation[1] (2)

Posté par keiralice à 19:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 octobre 2012

Maliki

Petit intermède artistique avec Maliki. C'est une bande dessinée à inspiration manga. Au rendez-vous: un humour décapant, un super style de dessin, deux petits adorables chats et pleins d'autres créatures tout droits sortis de l'imagination Maliki!!! Allez-y, c'est vraiment pour passer un très très bon moment avec à la clé: d'inévitables fou rire!

Pour encore plus de BD, rendez-vous sur le site officiel de maliki ^^

        maliki10[1]   Couverture_bd_2916739335[1]   imagesCA5AETH6   9782359101843_1_75[1]

10806011-etoiles-de-notation[1]Val

Posté par keiralice à 21:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Le temps de la vengeance, (tome 2 d'Aléra)

alera,-tome-2---le-temps-de-la-vengeance-367672-250-400[1]Je viens de finir le deuxième d'Alera (j'étais censée lire Le jeu de l'Ange mais je me le réserve pour les vacances ^^). Je pense qu'il est très dur de réussir à écrire un livre encore mieux que le premier. Mais ce nouveau tome de la jeune Cayla Kluver remporte ce défi haut la main! L'évolution des personnages est vraiment spectaculaire, surtout celle d'Aléra qui prend conscience du potentiel de son caractère et qui devient à la fin du tome une vraie souveraine. On découvre aussi petit à petit de nouvelles facettes de Steldor qui le rendent plus attachant. La première partie est un peu moins intéressante que la seconde car on reste contonné dans le palais et elle dure trop longtemps. Au bout d'un moment, on se sent un peu oppressé par l'ambiance fermée de la vie au château. De plus, Alera commence à peine à sortir de sa vision étriquée de la femme qui doit être obéissante et bien sage. Au début, j'ai souvent été agacé par le comportement soumis d'Aléra bien qu´elle se rebelle très vite contre son mari et tous les hommes dirigeants. Dans la deuxième partie, l'intrigue devient vraiment palpitante et les enjeux deviennent plus important. Voilà, si vous avez aimé le premier tome, n'attendez pas, lisez Le temps de la vengeance et savourez!

Un troisième tome est prévu même si la fin de ce tome propose une fin très satisfaisante!

10806011-etoiles-de-notation[1] (2)Val

Posté par keiralice à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Un long dimanche de fiançailles

9782070387366[1]Un long dimanche de fiançailles est un roman de Sébastien Japrisot.

France, années vingt. Mathilde est une jeune femme de 19 ans qui est à la recherche de son Manech, l'amour de sa vie. Ils s'aiment depuis l'enfance et après son départ pour la guerre, il n'est jamais revenu. Mathilde aussi entêtée soit-elle, ne veut pas croire à sa mort. Poussée par son instinct, elle va partir à sa recherche et traverser la France en quête de réponses. L'indépendante jeune femme, handicapée depuis toute petite à la suite d'un accident, va devoir faire appel à ses proches et à un certain détective: Germain Pire. Au cours de sa course à la vérité, elle fera la rencontre de nombreux personnages détenant une partie de l'énigme.

Cette histoire d'amour donne une très belle image de ce que l'on peut être prêt à endurer pour retrouver la personne que l'on aime. Grâce à la ténacité et à la motivation sans faille de Mathilde, l'auteur parvient à nous montrer que quand l'espoir est là, il ne faut pas abandonner. Certes, on aimerait être comme Mathilde et être persuadé que Manech est en vie mais on doute. Le fait que Mathilde ne doute pas renforce l'idée que le lien amoureux est un second sens. Sur ce thème d'amour perdu à cause de la guerre, on rentre dans la réalité de beaucoup de couple et de familles déchirées et cela rend le livre très émouvant. Je vous le conseille vivement car il nous plonge au plus près des personnages. Dans ce dédale de vie et d'histoire, l'auteur nous guide avec la plus grande maîtrise au coeur de sujets passionnants et extrêmement beaux.

L'adaptation de Jean-Pierre Jeunet (2004) est très réussie et je vous la conseille tout autant! De plus, le casting est fantastique avec Audrey Tautou et le beau Gaspard Ulliel à l'affiche.

10806011-etoiles-de-notation[1] (2)Val

Posté par keiralice à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,