09 mars 2013

Le Prince de la brume, Carlos Ruiz Zafon

Le Prince de la Brume est le premier tome de la "trilogie de la brume" de Carlos Ruiz Zafon.

Voici le résumé de Babelio dont je n'ai mis que le début pour éviter de trop en dévoiler:

« Le Prince de la Brume n'avait jamais complètement disparu. Il était demeuré dans l'ombre en attendant, sans hâte, que quelque force occulte le ramène dans le monde des vivants. »
1943, Angleterre. Fuyant la guerre, la famille Carver – les parents et leurs trois enfants, Max, Alicia et Irene – se réfugie dans un village de bord de mer. Leur nouvelle maison appartenait précédemment à un riche couple qui a quitté le pays après la mort de leur petit garçon, Jacob. Peu après son emménagement, la famille Carver est confrontée à de troublants événements. La maison de la plage paraît hantée. Quelque chose ou quelqu'un rôde entre les murs. Max et Alicia commencent à enquêter sur les circonstances obscures de la mort de Jacob. Roland, un adolescent du village, les aide. Il les entraîne dans des plongées autour d'un cargo qui a coulé dans la baie après une tempête, des années auparavant. Autour de cette épave, tout respire la peur : les poissons ne s'y risquent jamais, des ombres paraissent à l'affût derrière les cloisons rouillées et dans les coursives délabrées...

J'avais déjà lu Les lumières de septembre, le troisième tome de la série (cliquez ici pour lire la critique) et j'ai eu la surprise de retrouver quasiment le même roman... Bon j'exagère un peu mais on retrouve toujours les mêmes schémas relationnels, les mêmes enjeux (à savoir: le diable rode pour qu'on lui paye sa dette) et la même atmosphère où le danger est palpable (ça d'accord c'est un bon point). On garde le traditionnel côté tragique et fataliste des Zafon qui, à force, agace un peu... En revanche rien à redire du coté stylistique, l'écriture est merveilleuse et on reconnaît la parole d'un grand conteur ! Comme dans les lumière de septembre cela ce passe sur la côte (mais cette fois ci en Angleterre et non en Bretagne) et l'univers marin est très présent. Le coté épouvante était particulièrement présent et j'ai été ravie de constater que le thème de la maison hantée fait toujours sont effet ! Ce tome m'a particulièrement dérangée car Zafon a utilisé ici tout un tas d'élements qui me mettent mal à l'aise par exemple les clowns et les chats au comportement bizarre (vous comprendrez en lisant). Il sait jouer avec nos peurs comme personne et pourtant on en redemande ! Ca c'est la magie Zafon...

En conclusion: Mon avis est assez partagé, j'ai été déçue par l'effet de "déjà vu et revu" et par la fin trop rapide mais aussi très enthousiasmée par l'univers de l'auteur que j'aime tant et qui comme toujours sait m'emporter au coeur de son l'histoire.

Val

Posté par keiralice à 14:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


24 septembre 2012

L'ombre du vent

l_ombr10[1]Un beau matin, Daniel Sempere est conduit par son père à travers le quartier gothique pour choisir son livre au cimetière des livres oubliés. Le jeune garçon est immédiatement attiré par un roman appelé l'Ombre du vent. Il tombe littéralement sous le charme de ce livre. Mais rapidement, l'Ombre du vent attire les convoitises. Pourquoi ce livre n'existe-t-il plus qu'en un seul exemplaire? Qui est cet homme brûlé qui cherche à tout prix détruire les romans du même auteur: Julian Carax? La découverte du roman va remuer des souvenirs sombres et réveiller des ennemis oubliés mais bien présents. Le jeune Daniel va être confronté à un passé qui ne lui appartient pas et qui va bouleverser sa vie a tout jamais...

Sûrement le plus grand succès de Carlos Ruiz Zafon à l'échelle mondiale. Une fois de plus fabuleux ! Le livre est construit à la manière d'une enquête mais en gardant toujours le côté fantastique que l'on aime tant. Néanmoins ce livre est en premier lieu destiné aux adultes et peut être difficile de compréhension pour les plus jeunes lecteurs. Je ne vous conseille donc pas de commencer par ce livre si vous n'avez jamais lu de livres de l'auteur. De plus l'histoire s'établit sur plusieurs années et cette période très longue apporte beaucoup d'informations. Sans compter que l'auteur est passé maître pour échafauder des histoires complexes ! 

10806011-etoiles-de-notation[1] (2)Val

 

Posté par keiralice à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 septembre 2012

Les lumières de septembre

9782266213059_1_75[1]Tout d'abors, je tiens à préciser que ce livre est le troisième tome d'une trilogie de Carlos Ruiz Zafon, après Le prince des Brumes et Le Palais de minuit. Je n'ai pas lu les précédents mais je vous rassure, comme moi, vous pourrez lire ce livre en comprenant très bien l'histoire. (Bien sûr je vous conseille de lire les premiers tomes qui doivent être fabuleux comme tous les Zafon ! C'est toujours que du plus !) Honte à moi, je vous l'accorde, mais je promets que je remédirai dès que possible à cet impardonnable lacune. En attendant, je vous présente le troisième car je ne peux plus attendre !!!

Irène, 15 ans doit quitter Paris avec son petit frère Dorian et sa mère Simone Sauvelle. Un poste de gouvernante attend Madame Sauvelle sur les côtes brumeuses de Bretagne. Un métier qui tombe à point nommé pour sauver la famille de la précarité. Ils partent donc travailler dans l'immence demeure de Cavermoore pour Lazarus, un étrange mais adorable inventeur de jouets. Les créations du génie peuplent les longs couloirs de Cavermoore et forment un monde à la fois magique et inquiétant. La jeune adolescente va nouer une amitié avec Hannah, une jeune fille très bavarde qui travaille chez Lazarus. Cette dernière va lui présenter son cousin, Ismaël. Très vite, Irène va tomber sous le charme de cet adolescent très mur pour son âge et qui passe sa vie sur son voilier. Mais, devant tout ce bonheur, les choses vont ce compliquées... Quel est ce spectre plein de haine qui refuse l'amour et la paix à Cavermoore. Pourquoi cette ombre morbide et prête à tout veut-elle briser le destin des habitants de la côte. Quel est le secret du phare et de la mystérieuse femme masquée des lumières de septembre ?

Encore un énorme succès pour notre auteur espagnol préféré ! Absolument magique ! On retrouve toujours cette atmosphère si spéciale et enivrante où se mèle frissons, suspence et aventure. L'intrigue est une fois de plus parfaite, à la fois complexe et terriblement envoutante. Si vous voulez un récit vraiment complet à tous points de vue, je vous conseille celui ci ainsi que toutes les autres oeuvres de Carlos Ruiz Zafon.

10806011-etoiles-de-notation[1]Val

03 septembre 2012

Un petit bijou qui sort de l'ordinaire: "Marina"

Si vous ne connaissaiez pas encore l'auteur espagnol Carlos Ruiz Zafon alors il est temps de vous y mettre! Le premier livre que nous avons découvert de l'auteur est Marina. C'est dans une ambiance brumeuse et magique au coeur de la vieille Barcelone que le charme oppère...

Marina-Carlos Ruiz Zafon"Oscar aime quitter l'internat pour explorer Barcelone. Ses rues embrumées sorties d'un rêve, ses couleurs fanées, ses quartiers désertés, figés quelque part hors du temps. Pendant l'une de ses errances, il rencontre Marina, énigmatique jeune fille en robe blanche, qui vit seule avec son père dans une grande demeure d'apparence abandonnée. Elle l'entraîne dans le cimetière de Sarria où une vieille dame tout habillée de noir, le visage masqué par un voile, dépose des fleurs sur une tombe sans nom, marquée d'un papillon noir aux ailes déployées. Par jeu, par goût du mystère et de l'aventure, les deux adolescents décident de la suivre. C'est alors le début d'une étrange et effrayante histoire qui les entraînera tous les deux sur la piste de personnages sortis d'un passé bien obscur..." (résumé du dos du livre, Carlos Ruiz Zafon)

Pour ceux qui aiment les histoires prennantes et envoutantes ce livre est à lire absolument! C'est au fil des pages que l'on découvre une histoire faite de mystères où des vies tumulteuses s'entremêlent et créeent ainsi une intrigue des plus spectaculaire! Si certains passages sont assez sombres, on adore les descriptions et le vocabulaire de l'auteur. Il nous entraîne dans un monde où même la peur est agréable.

10806011-etoiles-de-notation[1]Val

Posté par keiralice à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,