21 août 2014

Geisha, Arthur Golden

Geisha

En plein dans ma période Japon je tiens à vous présenter Geisha d'Arthur Golden que j'ai déniché ce mois-ci dans une brocante de bord de mer... J'avais entendu parlé du film avec Zhang Ziyi que j'adore donc je me suis tout naturellement dirigée sur le livre. Je vous laisse découvrir le résumé :

A neuf ans, dans le Japon d'avant la Seconde Guerre mondiale, Sayuri est vendue par son père, un modeste pêcheur, à une maison de plaisir de Kyoto. Dotée d'extraordinaires yeux bleus, la petite fille comprend vite qu'il faut mettre à profit la chance qui est la sienne. Elle se plie avec docilité à l'initiation difficile qui fera d'elle une vraie geisha.
Art de la toilette et de la coiffure, rituel du thé, science du chant, de la danse et de l'amour : Sayuri va peu à peu se hisser au rang des geishas les plus convoitées de la ville. Les riches, les puissants se disputeront ses faveurs. Elle triomphera des pièges que lui tend la haine d'une rivale. Elle rencontrera finalement l'amour…
Ecrit sous la forme de mémoires, ce récit a la véracité d'un exceptionnel document et le souffle d'un grand roman. Il nous entraîne au coeur d'un univers exotique où se mêlent érotisme et perversité, cruauté et raffinement, séduction et mystère.

Je crois pouvoir dire que ce livre est un coup de coeur. Ce n'est pas tant par son originalité qu'il m'a séduit puisque l'univers des geishas des années trente est assez  traditionel mais simplement  son potentiel "dépaysement". J'ai appris énormément de choses sur ces femmes dont la profession est souvent mal interprétée par les occidentaux. Fascinant, passionnant... Voici les deux mots qui me viennent à l'esprit pour cette histoire. Nul besoin d'être initié ou d'avoir une quelconque affinité avec le sujet pour apprécier ce livre. Les mots et ce destin exceptionnel suffisent à donner du coffre et l'héroine, attanchante et épatante nous émerveille. La lecture est fluide, crédible au point de plonger le lecteur dans les petites rues du quartier de Gion. Un vrai régal ! Seule la fin n'était pas à mon goût mais là c'est une question assez personnelle. Bref, vous l'aurez compris, voyage garantit !

Une critique en 4e de couverture a particulièrement attiré mon attention : "Il est difficile de concevoir qu'un homme, américain de surcroît, ait si délicieusement pénétré l'univers, entre effroi, candeur et calcul, d'une courtisane de haut vol au pays du Soleil Levant." Laurence Vidal, Gala. Je n'avais pas percuté ce détail mais si on y réfléchi à deux fois, cela rend ce livre encore plus notable...

 

Mémoire d'une Geisha

 

5 étoiles

 

Val

Posté par keiralice à 20:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


10 février 2013

L'honorable partie de campagne, Thomas Raucat

Voici pour tous les amoureux du Japon un livre fabuleux et unique en son genre ! 

Résumé de Le Livre de Poche:A Tokyo, en 1922, l'Exposition Universelle bat son plein. Parmi la foule des visiteurs, un européen suit deux jeunes japonaises avec l'intention manifeste de les aborder; un japonais tente non moins visiblement de rejoindre l'européen. Tous se retrouvent à bord de la grande attraction de l'année, l'hydroplane. Le premier arrive à ses fins : la plus jolie des deux inconnues accepte d'aller le surlendemain visiter avec lui l'île célèbre d'Enoshima. Le Japonais se précipite : nul autre que lui-même n'aura le plaisir de montrer Enoshima à l'honorable étranger et il l'attendra à la gare accompagné de quelques amis. Pour avoir les coudées franches, l'étranger décide de prendre un autre train que son hôte japonais. Il aura beau faire : les mille et une complications de la vie nippone vont se jeter à la traverse de ses projets galants.

Huit des personnes mêlées à cette aventure racontent leur journée : ces récits qui se succèdent se conjuguent, comme en un diorama qu'éclairent subtilement l'humour et la gentillesse, pour former progressivement une image du Japon d'une étonnante vérité. Le trait comique, presque caricatural au premier abord, s'approfondit et c'est une estampe de qualité qui surgit d'entre les pages du roman.


En ouvrant ce livre, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre et je l'avoue, dès les premières pages j'ai bien failli le refermer et sagement le ranger dans ma bibliothèque. Mais heureusement ma curiosité a repris le dessus et je n'ai pas été déçue ! Ce qui m'a dérangé au début c'est le langage et les us et coutumes nippones des années 1920 qui sont très différentes des nôtres et relativement dérangeantes. Mais pour comprendre l'enjeu principal il ne faut pas s'arrêter à ça.

Toutes les lignes comportent des découvertes pour le moins inhabituelles sur la vie au Japon. Je savais déjà que les mentalités y sont très différentes et que le fonctionnement de leur société n'a rien à voir avec le notre mais ce livre à été une véritable leçon d'ethnologie. J'aime beaucoup cette culture et ce pays et j'ai pu comprendre beaucoup de choses sur cette civilisation, ce que j'ai grandement apprécié ! L'histoire en elle même n'est pas très originale mais elle l'aborde de différents points de vue passant ainsi en revue toutes les classes sociales. Dans la première partie de l'histoire je me suis sentie  très proche de l'homme européen mais au fur et à mesure que l'on "côtoie" les Japonais, la tendance s'inverse on apprend à les apprécier. Au contraire on se rend compte de la sale mentalité de l'occidental qui n'est là que pour faire des conquêtes.

La fin, quant à elle, est très surprenante ! Jusqu'à la dernière ligne je n'ai pas compris où l'auteur voulait en venir mais en réfléchissant on peut comprendre le message qu'a voulu laisser l'auteur. Un message très pessimiste mais traité de manière forte et émouvante. L'auteur, Thomas Racaut, était un pilote de reconnaissance pendant la première guerre mondiale qui a séjourné au Japon en 1917. En apprenant cela j'ai été très surprise car je pensais que l'écriture était plutôt contemporaine (même si l'intrigue se déroule en 1922). En effet, j'ai trouvé ce livre assez moderne à sa manière. Voici donc une histoire que je ne peux que vous conseiller !

Val

Posté par keiralice à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :