25 mai 2013

Bright Star, Jane Campion

Bright starJe n'avais entendu que du mal de ce film mais comme je peux me montrer têtue, j'ai quand même décidé de le voir surtout que j'avais du mal à imaginer un Jane Campion mauvais. J'ai vu et j'ai adoré ! Mais vraiment ! Ce film est aussi beau qu'émouvant.

Résumé: Londres, 1818. Un jeune poète anglais de 23 ans, John Keats, et sa voisine Fanny Brawne entament une liaison amoureuse secrète.
Pourtant, les premiers contacts entre les deux jeunes gens sont assez froids.
John trouve que Fanny est une jeune fille élégante mais trop effrontée, et elle-même n'est pas du tout impressionnée par la littérature.
C'est la maladie du jeune frère de John qui va les rapprocher. Keats est touché par les efforts que déploie Fanny pour les aider, et il accepte de lui enseigner la poésie.
Lorsque la mère de Fanny et le meilleur ami de Keats, Brown, réalisent l'attachement que se portent les deux jeunes gens, il est trop tard pour les arrêter. Emportés par l'intensité de leurs sentiments, les deux amoureux sont irrémédiablement liés et découvrent sensations et sentiments inconnus. " J'ai l'impression de me dissoudre ", écrira Keats. Ensemble, ils partagent chaque jour davantage une obsédante passion romantique qui résiste aux obstacles de plus en plus nombreux. La maladie de Keats va pourtant tout remettre en cause...

Casting: Abbie Cornish, Ben Whishaw, Paul Schneider, Kerry Fox

Avis aux impatients, ce film n'est pas fait pour vous ! En effet, l'histoire met très très longtemps à se mettre en place, mais toutes les fans de Jane Austen et d'autres écrivains romantiques apprécieront cette lenteur et l'intensité qu'elle engage. Le scénario, lui aussi très Austinien, et l'époque raviront celles qui aiment les belles histoires d'amour encrées dans la société anglaise du début du XIXème. Pour ma part, je garde à l'esprit les sublimes costumes de la très coquette Fanny ainsi qu'une scène: celle où Fanny et sa petite soeur élèvent des papillons dans leur chambre en attendant le retour de Keats. Magnifique ! La tendresse infinie qui se dégage de l'amour de Keats et de Fanny m'a beaucoup émue, quant au lien fusionnel qui se créé au long du film, il n'a rien de cliché ou de surfait. Embelli par l'envoutante poésie de John Keats et par la poésie de l'image, vous serez transporté par la douceur et la force de ce premier amour.

Un film empreint de sensibilité et de beauté... Gros gros coup de coeur !

Bright-Star-movies-9133152-1280-800[1]

Val

10806011-etoiles-de-notation[1]

Posté par keiralice à 20:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


05 mai 2013

The Agency - tome 3 : Les secrets du Palais, Y.S. Lee

the-agency-3

HIVER 1860. Nouvelle mission pour Mary, et pas des moindres : la reine Victoria en personne fait appel à l'Agency pour découvrir qui, parmi son entourage, dérobe jour après jour les objets d'art de Buckingham.
Mais la tâche se complique : le beau James est lui aussi mandaté pour les travaux du palais, alors que sa relation avec Mary est plus tumultueuse que jamais ! Et voici qu'il met au jour un complot contre la reine... (source)
Premières pages du livre ICI

     J'ai acheté ce roman dès sa sortie française que j'attendais depuis plus d'un an. J'ai honte de le dire mais je l'ai dévoré en une soirée, la patience n'est pas mon fort... ^^ Au final, j'ai quand même été pas mal déçue (ça m'arrive beaucoup ces temps-ci, je crois que je deviens difficile), il manquait entre autres à ce roman le petit quelque chose qui m'avais plu dans les deux premiers tomes.

J'étais ravie à l'idée de retrouver la ville de Londres à l'époque victorienne que j'affectionne tant mais Les secrets du Palais n'a pas complètement répondu à mes attentes... C'est sans doute dû au fait que le plus gros de l'action se déroule dans le Buckingham Palace et non pas dans les rues de la ville. Ce côté un peu enfermé ne m'a pas trop plu, je n'ai pas retrouvé l'ambiance brumeuse et entêtante des premiers tomes. Il est possible que Y.S. Lee, par ce changement de décor, aie voulu plonger le lecteur dans l'intimité du Palais mais j'ai eu du mal a m'y faire, j'ai trouvé que c'était trop peu précis et que cela manquait de réalisme. 

Mais ce qui m'a le plus déçue c'est l'intrigue en elle même, l'enquête, qui était vraiment très mal construite, trop simple et sans originalité. Elle n'était pas captivante, je n'ai pas été emportée et la lecture ne m'a donc pas marquée. Tout ce déroulait un peu trop facilement et rien n'avait vraiment d'intérêt... J'ai même trouvé la fin presque grotesque (spoiler : C'est la Reine Victoria qui déjoue les plans du "malfaiteur", au milieu des égouts du palais...). Tout ce qui tournait autour du père de Mary était plutôt bien fait mais un peu léger quand on pense à l'ampleur donnée par l'auteur à cette figure paternelle dans les premiers tomes.

Le point positif majeur de ce roman reste donc la relation entre James et Mary qui évolue enfin, je crois que je n'aurai pas supporté d'attendre un tome supplémentaire. Et j'ai retrouvé James avec grand plaisir, son arrogance et son ironie toujours au rendez-vous ^^

En conclusion, un livre trop simple et sans surprises dignes de ce nom. Y.S. Lee a apparemment voulu introduire beaucoup de choses différentes dans son roman (Le père de Marie, la disparition d'objets, l'assassinat, le complot, le Prince Edward, la relation James/Mary, Octavius Jones....) sans réussir a bien les ordonner pour mettre en lumière les plus importantes. On reste donc avec une impression de bâclé, d'un roman fait à la va-vite qui perd beaucoup de son potentiel en chemin...

Alice.

10806011-etoiles-de-notation[1] (3)

Posté par keiralice à 15:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 avril 2013

Les frères Grimm, Terry Gilliam

affiche_freres_grimm_2003_2

Résumé allociné: A l'aube du XIXe siècle, les frères Grimm étaient connus dans toutes les campagnes pour être les seuls capables de vaincre les esprits maléfiques et les créatures en tous genres qui épouvantaient les villages. Leur lucrative entreprise cachait cependant un petit secret : Jacob et Will se contentaient de combattre les monstres diaboliques que leurs complices animaient grâce à d'ingénieux trucages et d'impressionnantes mises en scène...
Lorsque les autorités les obligent à se rendre à Marbaden, l'enjeu est tout autre. Le hameau vit dans la terreur absolue depuis que ses petites filles sont enlevées les unes après les autres. Cette fois, les frères Grimm n'ont pas affaire à une illusion. Avec la très belle Angelika, ils vont découvrir que la forêt lugubre renferme un terrible secret, un monde de magie et de sortilèges peuplé des plus incroyables créatures...

Cela faisait longtemps que je voulais voir ce film. Tout en sachant qu'il n'était pas extraordinaire, j'avais vu la bande d'annonce et l'univers m'avait de suite attiré, de plus avec un casting si alléchant, il était impossible de passer à côté. Les frères Grimm est un étonnant mélange... Sous des apparences glauques et sombres ce film est en fait très drôle. J'ai bien aimé le petit côté loufoque des deux frères très bien interprété par Heath Ledger et Matt Damon.  On voit traverser de nombreuses références aux contes et à chaque fois on nous montre plus ou moins leur origine, un point très original du film. Cependant j'ai deux grandes déceptions pour ce film: des effets spéciaux et des décors qui laissent parfois à désirer et un comique qui tourne parfois au grotesque (surtout vers la fin du film).

Sans être grandiose, ce film reste agréable et drôle. 

Casting: Heath Ledger (Jacob Grimm), Matt Damon (Wilhelm Grimm), Monica Bellucci (la reinde du manoir), Lena Headey (Angelika), Jonathan Pryce (Le Général Delatombe), Peter Stormare (Mercurio Cavaldi)...

Bande d'annonce:

grimm_poster2

Ce n'est pas le chemin de la maison de grand-mère    

les_freres_grimm_portrait_w532

 

etoile 3

Val

Posté par keiralice à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 décembre 2012

The Agency, Y.S. Lee

theagency

2476049603

The Agency est une trilogie dont les deux premiers, Le pendentif de Jade (T1) et Le crime de l'horloge (T2), sont sortis en français. La sortie du tome 3 est prévue pour le  07 mars 2013. source ICI  

Résumé du tome 1 (source ICI) : Première Mission de Mary Quinn pour l'Agency, institution au service de Sa Majesté : s'infiltrer comme demoiselle de compagnie chez Henry Thorold, soupçonné de trafic illicite. Mais dans cette maison où se croisent membres et amis de la famille, dont le troublant James,  Mary n'est pas la seule à masquer ses véritables intentions...

Résumé du tome 2 (source ICI) : Eté 1859. Le cadavre d’un maçon a été découvert au pied de la tour de Big Ben, en pleine construction. S’agit-il d’un accident, d’un suicide…ou d’un meurtre ? L’enquête menée par Scotland Yard ne permet d’apporter aucune preuve concluante pour le savoir. On murmure même qu’un fantôme rôde sur le site…Pour dénouer le vrai du faux, il faudrait s’infiltrer sur le chantier et se mêler aux ouvriers. C’est la nouvelle mission de Mary Quinn, membre de l’Agency, organisation d’agents secrets exclusivement féminins. Se faisant passer pour un jeune apprenti, elle tente de recueillir des informations. Mais un nouveau venu est recruté pour établir un rapport sur la sécurité du chantier : nul autre que le séduisant James, qui perce immédiatement à jour la couverture de Mary…

J'ai découvert cette série grâce à ma cousine et j'ai immédiatement adoré ! Tout d'abord, comme je l'ai déjà dis dans un de mes précédents articles, je suis absolument fan de tout ce qui touche à Londres à l'époque victorienne, cette ambiance brumeuse et inquiétante qui lui est propre. L'auteur nous entraîne sur le champ dans cet univers, il y aussi de nombreuses références à des quartiers londoniens, de Tufnell Park au Nord à Southwark en passant par Westminster et par les quais de la Tamise. Il faut donc bien préciser que Y.S. Lee a obtenu en 2004 un doctorat de littérature et culture victorienne, ce qui explique la précision de ses descriptions, un des points fort du livre. J'ai aussi énormément apprécié le personnage principal, Mary. Elle est extrêmement volontaire et forte et mature pour son âge. Elle est très indépendante, elle a appris a se débrouiller seule et accorde difficilement sa confiance. Elle est aussi terriblement intelligente. Evidemment, ce sont des caractéristiques vues et revues pour des héroïnes de romans, me diriez-vous, mais c'est bien plus prononcé ici en raison de la période historique où les femmes ont un statut bien moins important au sein de la société, où elles sont sois des mères aux foyer et épouses modèles, soit des prostituées. En fait, je pense que ce livre a quelque chose de résolument féministe, puisque il est question d'une agence dont les membres sont exclusivement féminins. L'intrigue est elle aussi de qualité avec ici une enquête policière très bien menée qui change du fantastique. Pour finir, et vous vous en doutez sûrement, il y a aussi une histoire d'amour entre Mary et James. Elle n'est pas très prononcée dans le tome 1 et un peu plus approfondie dans le tome 2 mais toujours très bien dosée, avec un bon équilibre avec l'action (contrairement à Tomorrow, quand la guerre a commencé, dont j'ai récement fait la critique). 

Mon avis pour ce livre est donc très positif : à lire absolument et sans hésitations.

Alice.

10806011-etoiles-de-notation[1]

Couverture du tome 3 :

9782092524237

 

Posté par keiralice à 19:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,