22 mars 2013

Shutter Island, Dennis Lehane

lehane_shutter-island

Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston, sur un îlot nommé "Shutter Island" se dresse un groupe de bâtiments à l’allure sinistre. C’est un hôpital psychiatrique dont les patients, tous gravement atteints, ont commis des meurtres. Lorsque le ferry assurant la liaison avec le continent aborde ce jour-là, deux hommes en descendent : le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule. Ils sont venus à la demande des autorités de la prison-hôpital car l’une des patientes, Rachel Solando, manque à l’appel. Comment a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée à clé de l’extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre incohérente d’une malade ou cryptogramme ? Au fur et à mesure que le temps passe, les deux policiers s’enfoncent dans un monde de plus en plus opaque et angoissant, jusqu’au choc final de la vérité. Avec Shutter Island, Dennis Lehane est au sommet de son art. (source ICI)

J'ai beaucoup aimé ce livre. J'ai été immédiatement emportée par l'ambiance sombre et angoissante qui s'en dégage et j'avais beaucoup de mal à m'arrêter de lire. Assez addictif donc ^^

J'ai adoré toute l'intrigue basée sur la psychose, l'exploration des méandres de l'esprit humain. Je trouve que c'est un sujet passionnant et riche, très bien exploité ici. 

Le style de l'auteur est très bon, précis et clair. Il m'a tout de suite emportée, grâce à un très bon dosage entre l'enquête et les plongées dans la vie de Teddy. Ce personnage est très intéressant. Au fur et à mesure que l'intrigue évolue, on en apprend de plus en plus sur son passé, plutôt traumatisant. Il faisait partie des troupes américaines qui ont découvert les premiers camps de concentration en Allemagne. Ça femme est morte dans un incendie. De fil en aiguille, Teddy devient donc réellement l'élément central du roman et non plus un simple enquêteur avec un mystère entre les mains. Et le mystère en question n'est pas vraiment celui auquel on s'attend en lisant un simple résumé. Je ne peux évidemment pas vous en dire plus, la lecture de ce roman perdrait tout son intérêt...

En conclusion, un excellent livre que je ne peux que vous conseiller, écrit par un auteur de thriller aguerri qui arrive à garder un suspense oppressant tout au long du livre, pour finir par une chute assez inattendue et perturbante.

Alice.

10806011-etoiles-de-notation[1]

 

 

Ce roman a été adapté en film par Martin Scorsese avec notament Leonardo DiCaprio, Mark Ruffalo, Ben Kingsley, Michelle Williams et Emily Mortimer.

Posté par keiralice à 21:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 mars 2013

Soixante Six, tome 1 - La Prisonnière de Michel J. Lévesque

Soixante-Six-Tome-1-La-prisonniere_lightbox_zoom

Deux villes. Deux individus pris au piège. Des alliés, des ennemis, des lieux étranges et des créatures menaçantes. Des souvenirs qui s’effacent, des visages qui, sans changer, deviennent soudainement étrangers… (source ICI)

Sur les traces de Matrix et d'Inception, ce livre nous plonge dans une machination tentaculaire et diabolique qui mêle expérimentation médicale militaire, intérêts financiers et pouvoir mafieux

Mon Résumé : Alexia Lincoln vit à Tea Walls, une petite ville en apparence tranquille des Etas-Unis, où tout est à sa place. Elle est populaire, capitaine des cheerleaders de son lycée, elle sort avec Ian Barstow, joueur de l'équipe de football. Tout va donc pour le mieux dans le meilleur de mondes possibles. Mais (parce qu'évidemment, il y a un "mais"), suite à la mort de trois élèves du lycée, Alexia va recevoir un message du mystérieux F. Christian qui lui annonce que les trois ados ont en réalité été assasinés. A partir de là, tout s'enchaîne. La vie paisible d'Alexia vole en éclats, toutes sortes de détails qui lui ont toujours parus insignifiant deviennent suspects, et le rêve et la réalité commencent à s'imbriquer dangereusement. Accompagnée de Ian et Nick Amboy, Alexia se lance dans une course poursuite haletante pour essayer de sortir de l'enfer dans lequel ils ont été jetés...ou peut-être tout simplement pour se rêveiller...

Jack Soho vit quant à lui à Hastings Horizon, en Californie, avec ses demi-frères et sa demi-soeur, les triplés Evelyn, Owen et Jimmie, dont il est le tuteur légal depuis la mystérieuse mort de leur famille. Jack est un mafieux, célebre et respecté puisqu'à tout juste 23 ans, il est le second de l'organisation criminelle la plus influente de la ville. C'est alors que se déclenche une épidémie mortelle, qui transforme les êtres humains en zombies assoifés de chair humaine ou les condamnes à être dévorés vivants. Pour sauver ceux qu'il aime, Jack est obligé de fuir, lui aussi aidé par F.Christian. 

Comme vous l'aurez compris, on suit dans ce livre l'histoire de deux personnages en parallèle. Ce n'est qu'a la fin du roman qu'il se rencontrent enfin mais ils semblent liés pour une raison inconnue.

La mention du film Inception sur la 4ème de couverture de ce roman est sans aucun doute ce qui m'a incité à le lire. J'ai adoré ce film son aspect complexe, dérengeant, intriguant et ce sont des adjectifs tout a fait appropriés pour décrire Soixante-Six. Bien sûr, le roman offre une version plus "adolescente", notament au travers des personnages. J'ai eu un peu peur des clichés les concernant (la cheerleader, le joueur de foot, le mec un peu "rejeté", et bien sûr tous supers beaux...) mais mes apréhensions se sont vite envolées. En effet, j'ai plutôt eu l'impression que l'auteur utilisait ses personnages stéréotypés pour casser les codes, en les mettants dans des situations tout à fait improbables et un peu déjantées. J'ai donc trouvé très interressant cette grande diversité dans le roman. On passe des occupations futiles d'adolescents à des scènes un peu gores de façon très fluide et les personnages font parfois preuve d'humour dans des situations un peu incongrues... Mais malgrès une impression de confusion (due au synopsis de base), l'action est bien présente et le rythme très intense, sans aucun temps mort !

Pour l'instant, il reste de nombreux aspects du roman encore peu développés, ce tome sert en quelque sorte de mise en place de l'histoire, de commencement. Beaucoup de questions restent en suspens, j'ai donc forcément envie de lire la suite qui apportera sans aucun doute de nombreuses réponses et qui s'annonce donc tout simplement passionnante !

Le seul point négatif de ce roman est le style de l'auteur qui laisse à désirer, un peu trop simple et creux à mon goût.

Je conseille vivement ce livre à tous les fans d'intrigues complexes et captivantes, de science-fiction, de zombies, de romances ado, et surtout à tous ceux qui aiment que la réalité ne soit pas là où on le pense...

Alice.

10806011-etoiles-de-notation[1]

 

 

NB : Ce roman est en réalité le regroupement des tomes 1 et 2 de la VO Canadiennes (1 : Les tours du château - 2 : Le cerceuil de cristal). Aucune date de sortie du tome 2 de cette édition française n'est encore prévue.

Posté par keiralice à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 novembre 2012

La forêt des Damnés, Carrie Ryan

la-foret-des-damnes

Voici un résumé qui présente une très bonne synthèse de l'histoire :

Le rêve de Mary ? Voir l’océan. Mais le village dans lequel vit la jeune fille est entouré de clôtures. Et de l’autre côté se trouve la forêt des Mains et des Dents où rôdent les Damnés, morts-vivants avides de chair humaine. Recluse dans ce petit îlot dirigé de main de fer par la Congrégation des Soeurs, elle mène une vie rythmée par la peur et l’angoisse. Pourtant, elle refuse d’accepter les vérités des soeurs qu’elle soupçonne de cacher de vieux secrets. La Forêt des damnés est d’abord l’histoire d’une jeune fille obstinée et inconstante, pleine de rêves et de passions, qui n’acceptera jamais de céder à la fatalité ni de se plier à l’ordre établi. Dans son univers étouffant qui se délite peu à peu, elle sera confrontée à l’intolérance, aux drames les plus insupportables. Jusqu’au jour où les grillages céderont… Il sera temps alors d’aller rechercher l’océan.    source ICI

Avant la lecture, je n'était pas totalement convaincue par ce livre, et je dois dire que j'ai été agréablement surprise. Non pas que ce soit un chef d'oeuvre mais il se laisse lire de façon très plaisante malgré quelques petits défauts

Les points positifs :

J'ai trouvé le synopsis assez original : avec les Damnés, qui sont tout simplement des zombies, on sort un peu des vampires et autres loups-garous tout en gardant un côté fantastique. L'univers dans lequel évolue Mary est plutôt bien décrit et on arrive sans mal à imaginer ce village perdu au milieu d'une forêt impénétrable, ainsi que la tension permanente qui règne parmi les habitants. L'histoire de manière générale est donc bien traitée, bien construite. Il y a aussi dans ce roman un travail de recherche important concernant la complexité des personnages et de leurs relations.

Les points négatifs :

Même si elle est intéressante, la personnalité de Mary m'a un peu dérangée. En effet, elle fait parfois preuve d'égoïsme et même d'égocentrisme : quoi qu'il arrive, ces désirs et ses problèmes passent toujours avant ceux des autres. Mais je pense malgré tout que cet aspect du caractère de Mary assez énervant est voulu par l'auteure, il marque et ne laisse pas indifférent, parce qu'on l'apprécie ou pas. J'ai aussi été déçue par un aspect de l'histoire qui n'a pas été assez creusé à mon goût : l'origine des Damnés. A un certain moment, des indices nous mettent sur la voie mais de façon trop brève. Evidemment, je pense (et j'espère) que cette question est remise en avant dans le tome 2 : Rivage mortel. Je pense cependant qu'elle est abordée différemment car l'héroïne de ce tome n'est plus Mary mais sa fille. 

Je conseille ce livre malgré les points négatifs énoncés ci-dessus car il est riche en émotions, notamment pas mal d'angoisse et de douleur, et car le style de l'auteur est agréable à lire, fluide et simple. La fin m'a aussi marquée car, sachant que l'histoire de Mary est "finie", elle laisse un certain vide qui n'est cependant pas totalement négatif.

Alice.

Trailer du livre :

Posté par keiralice à 12:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,