11 juillet 2014

Nouba !, Michèle Bayar

nouba

Bonjour à tous et à toutes !

C'est vrai que ça fait une éternité que notre blog était resté plus ou moins en "friche" mais il reste néanmoins un formidable moyen d'expression que je retrouve avec plaisir !

Aujourd'hui 11 juillet 2014, envie irrépressible d'écrire... C'est les vacances et le vent violent ne me laisse aucun répit ! J'ai donc passé la journée sur le canapé à lire Nouba ! de Michèle Bayar, auteur dont j'avais déjà fait la critique l'année dernière. J'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture et cet article me tenait à coeur parce que ce livre classé adulte pourrait, selon moi, toucher sans difficulté un public adolescent ou de jeunes adultes. Voici donc le résumé (4e de couverture) de cette belle découverte :

La décision a frappé la famille Bennafi comme un coup de tonnerre. Nul n'y était préparé. Ni la victime, Zohr, dix-neuf ans, étudiante en droit à Oran, ni les cousins pressentis à tour de rôle pour l'épouser. Mais le vieux l'a dit, le vieux l'a crié : «Il faut marier Zohr !» Et sa voix a traversé la Méditerranée.

Dans la famille française, c'est la panique. Les mères s'agitent, les fils fuient, les amoureuses complotent, les oncles tergiversent. À Oran, «l'autre», la troisième épouse, fait les bagages.

La cérémonie aura lieu chez Nadia, à Perpignan. Le vieux l'a décidé. En ce début de XXIe siècle, Zohr et ses cousins français sauront-ils «prendre leur tour» dans cette «nouba» familiale orchestrée par le patriarche et jouer eux-mêmes leur propre mélodie, selon leur propre partition ?

La liberté, l'indépendance et les pressions sociales exercées par les traditions dessinent une famille oranaise de France enjouée jusque dans ses contradictions les plus terribles.

Le titre annonce la couleur : Nouba, musique arabo-andalouse dont l'appellation signifie "prendre son tour". Ainsi Michèle nous entraine dans une danse endiablée au sein de cette famille du "qu'en dira-t-on" très à cheval sur les principes de l'honneur et des traditions. D'un côté, des parents hystériques qui veulent tout contrôler et de l'autre des jeunes adultes en quête de liberté et d'amour qui n'osent les contrarier... La bataille s'annonce rude, mais c'est sans compter sur la plume de Michèle qui nous ravie de son humour et de son ironie transformant ainsi ce véritable drame familial en comédie. Et je dois bien avouer que je m'en suis réjouit...  

Personnellement, l'émotion était aussi au rendez-vous. On passe aisément de la frustration à la réjouissance ou encore de la colère à la joie... Sous cette famille se cachent à la fois un problème culturel et un obstacle universel : le passage à l'âge l'adulte. Tout ceci est abordé sans tabou et en toute simplicité, c'est quelque chose que j'apprécie généralement en littérature.

C'est un livre assez court qui se lit d'un bout et que l'on peine à lâcher tant le sort des personnages nous préoccupe. En effet, je les ai beaucoup aimé car ils sont tous attachants et travaillés (avec une préférence pour Amine dont le parcours est assez émouvant). Il y a Nadia, le type de la mère méditerranéenne trop envahissante, voire inquisitrice, mais aimante et dévouée, Amine son plus jeune fils qui tarde à se détacher de l'enfance, ou bien encore l'exécrable ancêtre qui impose sa loi au mépris du bonheur de sa lignée... Certes, on peut rapidement basculer dans le cliché mais je trouve que Michèle à réussi à faire passer ceci de façon assez subtile en jouant avec ces stéréotypes culturels. De plus, on sent qu'elle maîtrise cet aspect un brin délicat : on ne tombe jamais dans l'artifice et le récit reste vrai, comme l'intention. 

La musique, omniprésente, donne une ambiance solaire et chaleureuse pour accompagner ce livre qui prend parfois des allures de "mini road movie". J'aime beaucoup le style fluide et frais de l'auteur. On trouve de belles descriptions, de belles analyses sur le sujet et une réflexion intéressante à partager. Je tiens à souligner l'important effort de documentation certainement réalisé par l'auteure sur la période d'Averroès.

On pourra cependant reprocher certains "secrets" trop prévisibles, ce qui est un peu dommage car je trouve que se sont ces petits "non-dits" qui pimentent le récit. On retiendra tout de même ce livre très personnel aux sujets d'actualité et qui vaut la peine d'être lu !

Marre des grosses productions made in US ? Envie de simplicité et de légèreté ? Je pense que ce livre pourrait vous plaire !

Val 

Posté par keiralice à 12:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


14 avril 2013

Les frères Grimm, Terry Gilliam

affiche_freres_grimm_2003_2

Résumé allociné: A l'aube du XIXe siècle, les frères Grimm étaient connus dans toutes les campagnes pour être les seuls capables de vaincre les esprits maléfiques et les créatures en tous genres qui épouvantaient les villages. Leur lucrative entreprise cachait cependant un petit secret : Jacob et Will se contentaient de combattre les monstres diaboliques que leurs complices animaient grâce à d'ingénieux trucages et d'impressionnantes mises en scène...
Lorsque les autorités les obligent à se rendre à Marbaden, l'enjeu est tout autre. Le hameau vit dans la terreur absolue depuis que ses petites filles sont enlevées les unes après les autres. Cette fois, les frères Grimm n'ont pas affaire à une illusion. Avec la très belle Angelika, ils vont découvrir que la forêt lugubre renferme un terrible secret, un monde de magie et de sortilèges peuplé des plus incroyables créatures...

Cela faisait longtemps que je voulais voir ce film. Tout en sachant qu'il n'était pas extraordinaire, j'avais vu la bande d'annonce et l'univers m'avait de suite attiré, de plus avec un casting si alléchant, il était impossible de passer à côté. Les frères Grimm est un étonnant mélange... Sous des apparences glauques et sombres ce film est en fait très drôle. J'ai bien aimé le petit côté loufoque des deux frères très bien interprété par Heath Ledger et Matt Damon.  On voit traverser de nombreuses références aux contes et à chaque fois on nous montre plus ou moins leur origine, un point très original du film. Cependant j'ai deux grandes déceptions pour ce film: des effets spéciaux et des décors qui laissent parfois à désirer et un comique qui tourne parfois au grotesque (surtout vers la fin du film).

Sans être grandiose, ce film reste agréable et drôle. 

Casting: Heath Ledger (Jacob Grimm), Matt Damon (Wilhelm Grimm), Monica Bellucci (la reinde du manoir), Lena Headey (Angelika), Jonathan Pryce (Le Général Delatombe), Peter Stormare (Mercurio Cavaldi)...

Bande d'annonce:

grimm_poster2

Ce n'est pas le chemin de la maison de grand-mère    

les_freres_grimm_portrait_w532

 

etoile 3

Val

Posté par keiralice à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 décembre 2012

Notre sélection de films de Noël!

Noël approche à grand pas alors voici une petite sélection de 2 films incontournables de la période des fêtes de fin d'année. Si vous avez d'autre films sympa pour Noël vous pouvez déposer vos idées en laissant des commentaires. :)

Je commence donc avec L'étrange Noël de Mr Jack (Nightmare Before Christmas) du génie Tim Burton:

l_etrange_noel_de_monsieur_jack[1]

L'étrange Noël de Mr Jack est sûrement le plus loufoque et interpellant conte de Noël qui soit! Seul Tim Burton est capable de mettre en scène la mort pour faire un dessin animé festif et joyeux! En effet ce film est plein de passages chantés délirants et entraînants. L'univers est très drôle notamment avec le père noël appelé dans le film le perce-oreille. A mon avis Jack est un des personnages les mieux réussi du réalisateur. Son apparence et sa démarche particulière donnent vraiment du charme au film. Ses réactions candides et son âme d'incompris en font un personnage extrêmement attachant (même si on ne comprend pas forcément tous ses conflits intérieurs...). Je pense tout de même que ce dessin animé en apparence très enfantin recèle une très grande maturité et même si l'aspect morbide peut déranger je trouve qu'il dédramatise la mort tout en finesse et poésie. Un moment pour les enfants et les plus grands qui s'adapte parfaitement à tout les âges.

etrange-noel-de-monsieur-jack-1993-10-g[1]

bande d'annonce à venir

10806011-etoiles-de-notation[1] (3)

 

 


Love Actually, de Richard Curtis est LA comédie romantique de Noël! Le casting est sublime avec Hung Grant, Liam Neeson, Colin First, Emma Thompson, Alan Rickman, Keira Knightley, Billy Nighy, Rowan Atkinson. L'humour 100% english détonne mais les émotions sont aussi au rendez-vous avec des histoires d'amour toutes plus touchantes les unes que les autres. Elles sont drôles, picantes, inattendues, romantiques et toutes entremélées de façon spectaculaire! A Noël tout arrive!

Je n'ai bien sûr pas résisté à la tentation de le revoir hier soir (il passait à la télé). Toujours un vrai bonheur! On rigole toujours autant. Que des scènes mytiques! Ma scène préférée est sans aucun doute celle où Mark déclare sa flamme à Juliette, triste mais incroyablement romantique! Le spectacle de fin de trimestre de l'école est vraiment une autre scène réussie même si elle a plus des allures de grand show américain... J'ai aussi été très surprise de retrouver l'acteur de Bilbot le Hobbit (que je suis allé voir ce week!!!) dans le rôle de John, la doublure porno, je ne pouvais pas m'empêcher de l'imaginer avec des grandes oreilles... Bien sûr toutes les histoires ne finissent pas forcément bien mais si les happy-end étaient toujours au rendez-vous, ce ne serait plus drôle et on tomberai dans la banalité du stéréotype romantique.

Je tiens quand même à présiser qu'Happy New Year et Valentine's Day n'ont rien inventé! Eh oui! Ils doivent tout aux anglais!

Voici la bande d'annonce et le résumé que propose allo ciné:

L'amour est partout, imprévisible, inexplicable, insurmontable. Il frappe quand il veut et souvent, ça fait pas mal de dégâts...
Pour le nouveau Premier Ministre britannique, il va prendre la jolie forme d'une jeune collaboratrice.
Pour l'écrivain au coeur brisé parti se réfugier dans le sud de la France, il surgira d'un lac.
Il s'éloigne de cette femme qui, installée dans une vie de couple ronronnante, suspecte soudain son mari de songer à une autre.
Il se cache derrière les faux-semblants de ce meilleur ami qui aurait bien voulu être autre chose que le témoin du mariage de celle qu'il aime.
Pour ce veuf et son beau-fils, pour cette jeune femme qui adore son collègue, l'amour est l'enjeu, le but, mais également la source d'innombrables complications.
En cette veille de Noël à Londres, ces vies et ces amours vont se croiser, se frôler et se confronter...

 


10806011-etoiles-de-notation[1] (2)

Val

Posté par keiralice à 14:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 novembre 2012

Kiss and Kill

krav-maga-33-krav-maga-avec-ashton-kutcher-kiss-and-kill-001[1]Kiss and Kill est une comédie du réalisateur Robert Luketic.

Résumé (dos de la jaquette):

Alors que Jen Kornfeld (Katherine Heigl), en vacances sur la Côte d'Azur, se remet à peine d'une d'une rupture, elle fait la connaissance de l'homme de ses rêves, le beau Spencer Aimes (Ashton Kutcher). Trois ans après cette rencontre, Spencer et Jen sont de jeunes mariés heureux à la vie paisible. Mais tout bascule le jour où un mystérieux tueur cherche à éliminer Spencer. Jen découvre alors que son mari est agent secret, un détail qu'il n'avait jamais pris la peine de mentionner. Les attaques contre le couple se multiplient, et ils comprennent que la tête de Spencer est mise à prix...

Une comédie vraiment sympa et vraiment drôle avec en plus Ashton Kutcher pour le plaisir de yeux! Je n'aime pas spécialement Katherine Heigl mais elle joue à la perfection le rôle de la femme un peu stupide mais attachante. La mère alcoolique m'a aussi vraiment fait rire. Pas mal de petits gags assez bien fait. La musique est assez drôle dans son contexte même si elle se rapproche plus d'une musique d'ascenceur que d'une musique de film... Pour résumer, pas un grand moment de cinéma mais un film idéal pour les soirées entre copines (fou rire assuré)!!!

 

10806011-etoiles-de-notation[1] (2)Val

Posté par keiralice à 17:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,