28 octobre 2012

Série Gone, Michel Grant

couv34150922

Imaginez. En plein cours d'histoire, ils sont en train de prendre des notes quand tout à coup... plus de professeur ! Affolés, ils sortent de classe et se rendent compte qu'il n'y a plus aucun adulte. Comme s'ils s'étaient évaporés. En fait, tous les êtres humains de plus de 15 ans ont disparu. Plus incroyable encore, ceux qui restent développent des super-pouvoirs mais ils ne parviennent pas encore à les maîtriser.Cette aventure extraordinaire est arrivée à Sam, 14 ans, et à tous les enfants de la petite ville californienne de Perdido Beach. Passé la première période d'euphorie, les enfants doivent maintenant s'organiser pour survivre. Qui va s'occuper des bébés et des malades ? Comment trouver de la nourriture ? Autant de questions vitales à résoudre en urgence ! Sam devient malgré lui l'un des responsables de l'organisation mais, bien vite, il va devoir affronter d'autres chefs de bandes, aux idées beaucoup plus sombres.   source ICI

J'ai lu les trois premiers tomes de cette série, je ferai donc une critique condensée en essayant, bien sûr, de ne pas trop spoiler.

↑ ci-dessus, couverture de Gone Tome 1

J'aime particulièrement les livres qui me prennent aux tripes, qui me laissent une sensation pendant et après la lecture, même (et surtout) si c'est une sensation dérangeante. Je n'aime pas rester indifférente à la lecture d'un livre et je ne considère comme de bons livres que ceux qui m'on littéralement transportée. Gone fait partie de ceux là. Parce que la trame de l'histoire, même si elle pourrait paraitre idéale pour certains, est loin d'être réjouissante. Un monde sans parents, sans prof, le bonheur ! Et bien non... La ville de Perdido Beach et ses alentours se retrouvent bloqués sous un gigantesque dôme électrifié qu'il est impossible de franchir : la Zone , et tous les plus de 15 ans disparaissent. Michel Grant montre ici la dure réalité des choses. Les enfants sont confrontés aux maladies, aux décès de leurs frères, leurs soeurs, leurs amis. Tout cela est d'autant plus choquant que les enfants sont... eh bien, des enfants ce qui rend toutes les horreurs qu'ils ont vécues ou commises encore  plus malsaines. Au milieu de tout ça, il y a Sam, qui tente tant bien que mal, avec l'aide de la jolie Astrid, de gérer du mieux qu'il peut cette société détruite. Et les choses vont ce compliquer quand certains enfants, dont Sam, vont commencer à développer des pouvoirs surnaturels. Des clans vont se former, d'abord entre le groupe des enfants restés en ville dirigés par Sam, et le enfants du pensionnat Coates, dirigés par Caine. C'est ensuite entres les "normaux" et les "mutants" que des tensions vont éclater. Mais le plus dangereux, c'est la Chose, l'Ombre qui vit dans une mine de la Zone, qui s'est réveillée, et qui menace de détruire tous ce que Sam et ses alliés s'efforcent de sauver. 

J'ai, d'une manière générale, bien aimé les personnages de cette histoire. Bien sûr, il y a certains auxquels je n'ai pas accroché mais il y a un tel éventail de personnalités qu'il est dur de ne pas y trouver son compte. Je parlerais seulement des plus importants à mon avis. Sam est volontaire et désintéressé, il fait tout pour sauver un maximum de personnes dans la Zone. Il n'y arrive malheureusement pas toujours et se remet perpétuellement en cause mais Astrid est là pour le soutenir. Cette dernière a aussi une belle personnalité, elle est intelligente et sincère mais a une tendance à l'égoïsme qui peut parfois énerver. Elle ferai tout pour Pete, sont petit frère atteint d'autisme, et c'est une partie de sa personnalité assez touchante. Caine, le chef d'une bande ennemie de celle de Sam, passe pour le méchant de l'histoire mais cache au fond de lui une certaine sensibilité, ce qui le rend attachant. Toujours du côté des "méchants", Diana, amoureuse de Caine, l'aide dans tout ce qu'il entreprends, même si elle sait que ce n'est pas la meilleure chose a faire, elle a un caractère parfois un peu effacé et j'aimerai beaucoup la voir évoluer. Le couple Sam-Astrid paraît  idéal mais l'auteur arrive à montrer que malgré tout, ils ne sont pas aussi parfaits qu'ils en ont l'air. J'ai une petite préférence pour le couple Diana-Caine, qui sont tout les deux attachants malgré leur côté sombre. Malgré tout, la romance n'a pas une place primordiale dans cette série (ou du moins dans les 3 premiers tomes que j'ai lus). 

Beaucoup de points positifs, donc, pour un livre vraiment bien fait et intéressent que je conseille à tous les amateurs d'émotions fortes.

10806011-etoiles-de-notation[1]

Alice.

gone,-tome-2---la-faim-49500-250-400         Gone 3       gone,-tome-4---l-epidemie-276374-250-400  

 

 

 

gone,-tome-5---peur-657052-250-400        gone,-tome-6---light-1352232-250-400   

Voici les couvertures des tomes 2, 3, 4, 5 et 6 de Gone, le sixième marquant la fin de la série. Comme vous pouvez le voir, les tomes 5 et 6 sont en version originale car ils ne sont pas encore sortit en France. Le 5ème tome sortira le 12 novembre 2012 en français et le 6ème tome sortira en 2013 en VO.

Posté par keiralice à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


25 octobre 2012

No et moi, Delphine De Vigan

48509509[1]Lou Bertignac a 13 ans, elle est en seconde. Pas très banale comme adolescente... Mais voilà, Lou est surdouée. Elle est fascinée par les mots et sait tout sur le monde qui l'entoure. Un matin en prenant le train elle rencontre une jeune SDF de 18 ans prénommée No, No comme Nora. Lou décide de lui consacrer un exposé et de retracer sa vie. Les deux jeunes filles se retrouvent alors pour discuter. Au hasard de cette rencontre, No et Lou vont rapidement se lier d'amitié et une vraie complicité va naître entre elles. Lou n'hésite pas et demande à ses parents d'héberger la jeune femme en grande détresse. La décision parentale est difficile. Partagés entre la peur et le bonheur de leur fille qui semble dépendre de ce sauvetage, ils décident de prendre No à l'essai...

J'ai lu ce livre il y a déjà un certain temps mais il m'a laissé un souvenir impérissable! Vraiment un très très beau livre! Delphine De Vigan nous offre une vision de la vie tellement vraie que j'en ai eu les larmes aux yeux. Pendant l'histoire, on ne  cherche pas du tout à nous préserver et on y raconte les choses telles qu'elles sont, aussi tristes soient-elles, parce que c'est la vie. En quelques mots, No et moi est une magnifique histoire humaine qui vous fera pleurer de joie.

Il existe aussi une adaptation cinématographique pour ceux que ça intéresse. Malheureusement, je n'ai pas eu l'occasion de la voir mais elle a l'air très bien et les critiques sont plutôt positives.

Val10806011-etoiles-de-notation[1] (2)

Posté par keiralice à 19:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 octobre 2012

Orgueil et Préjugés, film de Joe Wright

Orgueil et Préjugés est une adaptation cinématographique réalisée par Joe Wright du roman du même nom de Jane Austen. Vous pourrez lire l'histoire dans le précédant article consacré au livre et en savoir un peu plus !

Nous sommes ici très loin de la série Orgueil et Préjugés de Colin First... Rien a voir vraiment ! Déjà l'histoire est un peu raccourcie et va donc plus vite. C'est vrai qu'on perd un peu de l'histoire mais pas tant que ça rassurez vous. Les images sont magnifiques et on retrouve tout le charme et la poésie Austenienne. Je trouve même que le film améliore le livre ! De plus la sublime Keira Knightley interprète à la perfection Elisabeth Bennet. Pour moi, les deux jeunes femmes sont désormais indissociables. C'est d'ailleur grâce à ce film que j'ai découvert Keira qui aujourd'hui est de loin mon actrice favorite ! Vous retrouverez aussi le très séduisant et ténébreux Matthew MacFadyen aux cotés de l'actrice dans le rôle de Darcy. La musique de Dario Marianelli est vraiment belle et raccord avec le film.

orgueil et préjugé affiche

Si vous aimez l'histoire Orgueil et Préjugés, je vous conseille la courte série anglaise Lost in Austen (ou Orgueil et quiproquo en français) qui m'a vraiment fait rire. Bien que le casting ne soit pas extraordinaire, il parodie très bien le livre !

Elizabeth-pride-and-prejudice-read%20in%20bedroom[1]

10806011-etoiles-de-notation[1]

Val

Posté par keiralice à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 octobre 2012

Hantise, Michelle Jaffe

Résumé au dos du livre :

couv_Hantise

"L'image est austère et pourtant étrangement belle. Au premier plan, à droite, un buisson. Au milieu, une fille. Elle a un joli visage, à demi caché par des cheveux noirs. Son corps est couvert d'entailles, une rivière de sang dégouline de sa tête. Ses lèvres sont entrouvertes, mais elle est incapable de parler. Ses yeux sont grand ouverts, mais ils ne voient rien. L'image ressemble à n'importe laquelle des photos que j'ai prises, à un détail près. Je suis sur la photo. La fille, c'est moi."

Mon résumé : Jane est une jeune fille qui a tout pour elle : belle, intelligente, gentille, des amies formidables, un petit copain fantastique... Mais tout va basculer le jour ou Jane se réveille dans une chambre d'hôpital suite à un accident. Elle a les membres paralisés et reste sans aucuns souvenirs de ce qui lui arrivés. Tout ce dont elle se souvient c'est de s'être rendue à une fête avec sa bande habituelle et puis plus rien, le trou noir.

Ce livre, qui s'aparente à un thriller, est extrêmement bien écrit et réalisé. Il n'y a pas d'action à proprement parler, pendant toute la durée du livre Jane est dans l'hôpital. Elle reçoit la visite de sa famille, son copain, ses meilleurs amis et ses moins bon amis. C'est grâce à leur aide, leurs témoignages et leurs attitudes parfois suspecte que Jane va essayer de reconstituer ce qui lui est vraiment arrivé. L'histoire est construite avec une alternance de moments passés à l'hôpital, de passages de la fête et de souvenirs passés de la vie de Jane. Les personnages ont ici une importance capitale et aucun passage n'est écrit au hasard. Au fil des pages, l'auteur nous incite à décripter chaque mouvement, chaque attitude et chaque expression des personnages, tant et si bien que l'on fini par suspecter tout le monde sans exeption. Du beau père au petit ami en passant par la pire ennemie, tous y passent. Et comme je suis bonne lectrice et que je me laisse mener par le bout du nez par l'auteur, j'ai évidemment été surprise à la fin...

J'ai donc trouvé ce livre excellent, avec une intrigue très bien menée. L'héroïne est à la fois forte et attachante mais avec un passé lourd et sombre qui la rend par moment vulnérable ce qui nous permet de facilement s'identifier à elle. Je conseille donc vivement ce livre !

10806011-etoiles-de-notation[1]

Alice.

Extrait : 

"- Comment vas-tu aujourd'hui, Jane ? demande une voix (...)

- Très bien et vous ? réponds-je.

- Je vais bien. Je me réjouis de notre prochaine rencontre.

Cette conversation commence à être bizarre.

- Attendez, qui est à l'appareil ?

- Tu ne sais pas ?

- Non.

-Je suis la personne qui a essayé de te tuer. Ou plutôt qui va te tuer."

 

 

Posté par keiralice à 19:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 octobre 2012

Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street, Tim Burton

Mon Résumé :

3322069947803   Benjamin Barker était un homme comme les autres et vivait heureux avec sa femme et sa fille. Un jour, le juge Turpin, un homme influent de la ville décide de se débarraser de lui afin de lui ravir sa femme Lucy et son bébé Johanna. Après avoir été banni pendant près de quinze ans, Benjamin est de retour à Londres. Mais toutes ces années l'ont transformé. Le père de famille aimant n'est plus, il ne reste que Sweeney Todd, un monstre haineux assoifé de sang et de vengeance. Sweeney va reprendre son ancienne échoppe de barbier et, avec l'aide de son étrange voisine la boulangère Nellie Lovett, il va tout faire pour mener à bien ce pourquoi il est revenu...

   Tout d'abord je dois dire que mon résumé n'est pas très complet car je pense qu'il vaut mieux que vous découvriez cette étrange histoire par vous-même. J'aime beaucoup Tim Burton mais j'étais surtout habituée à ses films plus softs comme Charlie et la chocolaterie ou Alice au pays des merveilles. Je dois vous avertir que l'on est ici bien loin du monde merveilleux de Willy Wonka. On est donc transporté dans une Londres victorienne brumeuse et angoissante ou sévit un terrifiant "barbier-tueur en série" : Sweeney. Ce film est une collaboration entre Tim Burton et son acteur fétiche Johnny Depp. Ce dernier, qui est un de mes acteurs favoris, est tout simplement excellent dans le rôle de ce personnage, il faut le dire, complètement fou. Je trouve cet acteur fantastique car, avec la non moins fantastique Helena Boham-Carter, il arrive à donner au spectateur l'envie de rire dans des moments glauques à souhait. Johnny arrive presque à rendre son personnage attachant. On essaie de lui trouver toutes sortes d'excuses : "Il veut venger sa femme", "Il aimait sa famille plus que tout", "Il ne mesure pas ces actes"... avant de se rendre compte que Swenny est tout simplement fou à lier. Vous l'aurez compris, ce film joue donc la carte de l'humour noir à 200%. Et c'est réussi ! On note aussi d'excellents second rôles, comme Sacha Baron Cohen dans le rôle d'un barbier concurrent qui, vous vous en doutez, ne va pas tarder à passer à la trappe ou Jamie Campbell Bower (prochainement Jace dans l'adaptation du livre de Cassandra Clare La Cité des ténèbres) qui interprète un jeune homme fou amoureux de la fille de Sweeney, Johanna, retenue par le juge Turpin. Il me reste une information a ajouter : ce film est une sorte de comédie musicale. C'est à dire que les acteurs chantent. Je sais, cela peux paraître un peu bizarre et j'avoue que c'est assez perturbant pendant le visionage du film mais on s'habitue vite et on réussi a passer outre.

   Ce film est officiellement "interdit aux moins de 12 ans", je le déconseille donc aux plus jeunes d'entre vous. Il y a certaines scènes assez sanglantes et la trame de l'histoire reste morbide mais je ne pense pas que ce soit un film d'horreur à proprement parler et, comme je l'ai expliqué précédemment, le jeu des acteurs allège le tout. Donc lancez vous sauf si vous vous savez sensible et facilement impressionnable... 

Alice.

   Le scénariste John Logan ose une définition de Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street : "Sweeney Todd était un musical d'horreur. Il est devenu un film d'horreur en musique, un drame psychologique fascinant, doublé d'une merveilleuse comédie d'humour noir, un hommage au Grand Guignol et surtout un pur divertissement où le génie de Stephen Sondheim et celui de Tim Burton se sont rejoints pour créer quelque chose d'unique : le monde de Sweeney Todd..."  source : allociné

Ci-dessous, la bande annonce.

Posté par keiralice à 19:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


03 octobre 2012

La Vague, Todd Strasser

Résumé de l'éditeur:

Cette histoire est basée sur une expérience réelle qui a eu lieu aux États-Unis dans les années 1970. 

Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d'histoire, créé un mouvement expérimental au slogan fort : " La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l'Action. " En l'espace de quelques jours, l'atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader, lui-même totalement pris par son personnage.

Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration ?   

36925868

Ce livre fait partie de ceux qui, d'après moi, devraient être lus par tout le monde. Il n'est pas dur à lire, ni particulièrement bien écrit, mais le message qu'il délivre, tout le monde doit l'entendre et en prendre conscience. Parce qu'au lieu de ces lycéens de Californie, ça aurait pu être nous. En effet, on s'est sûrement tous posé les mêmes questions par rapport au nazisme, à l'antisémisme et plus tard, la déportationPourquoi personne n'a-t-il rien vu venir ? Pourquoi personne n'a-t-il réagi ? 

Ce livre répond, par l'exemple et de façon implicite, a ces grandes questions et permet de ce rendre compte que les choses n'était pas si simples, si évidentes. Je vous conseille donc à tous autant que vous êtes de lire ce livre. La lecture est fluide et simple, sans difficultés et nous permet de nous concentrer sur l'essentiel.

Alice.

Voici un extrait :

Ben Ross se redressa sur sa chaise pour regarder sa femme.

"Aujourd'hui, l'un de mes élèves m'a posé une question à laquelle je n'ai pas su répondre.

-Et alors ?

-Le problème, c'est que la réponse ne figure dans aucun livre. Peut-être que les élèves doivent la trouver par eux-même."

10806011-etoiles-de-notation[1] (2)

 
 Un film est aussi sortit en 2009, réalisé par Dennis Gansel, bande annonce ci-dessous.
 

 

 

Posté par keiralice à 18:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

21 septembre 2012

Les lumières de septembre

9782266213059_1_75[1]Tout d'abors, je tiens à préciser que ce livre est le troisième tome d'une trilogie de Carlos Ruiz Zafon, après Le prince des Brumes et Le Palais de minuit. Je n'ai pas lu les précédents mais je vous rassure, comme moi, vous pourrez lire ce livre en comprenant très bien l'histoire. (Bien sûr je vous conseille de lire les premiers tomes qui doivent être fabuleux comme tous les Zafon ! C'est toujours que du plus !) Honte à moi, je vous l'accorde, mais je promets que je remédirai dès que possible à cet impardonnable lacune. En attendant, je vous présente le troisième car je ne peux plus attendre !!!

Irène, 15 ans doit quitter Paris avec son petit frère Dorian et sa mère Simone Sauvelle. Un poste de gouvernante attend Madame Sauvelle sur les côtes brumeuses de Bretagne. Un métier qui tombe à point nommé pour sauver la famille de la précarité. Ils partent donc travailler dans l'immence demeure de Cavermoore pour Lazarus, un étrange mais adorable inventeur de jouets. Les créations du génie peuplent les longs couloirs de Cavermoore et forment un monde à la fois magique et inquiétant. La jeune adolescente va nouer une amitié avec Hannah, une jeune fille très bavarde qui travaille chez Lazarus. Cette dernière va lui présenter son cousin, Ismaël. Très vite, Irène va tomber sous le charme de cet adolescent très mur pour son âge et qui passe sa vie sur son voilier. Mais, devant tout ce bonheur, les choses vont ce compliquées... Quel est ce spectre plein de haine qui refuse l'amour et la paix à Cavermoore. Pourquoi cette ombre morbide et prête à tout veut-elle briser le destin des habitants de la côte. Quel est le secret du phare et de la mystérieuse femme masquée des lumières de septembre ?

Encore un énorme succès pour notre auteur espagnol préféré ! Absolument magique ! On retrouve toujours cette atmosphère si spéciale et enivrante où se mèle frissons, suspence et aventure. L'intrigue est une fois de plus parfaite, à la fois complexe et terriblement envoutante. Si vous voulez un récit vraiment complet à tous points de vue, je vous conseille celui ci ainsi que toutes les autres oeuvres de Carlos Ruiz Zafon.

10806011-etoiles-de-notation[1]Val

19 septembre 2012

Saba Ange de la Mort, Moira Young

C'est l'histoire de Saba, un jeune fille de 18 ans qui vit avec son père, son frère jumeaux Lugh et sa petite soeur Emmi9782070696697FS dans le désert, au milieu de nulle par, dans un monde dévasté. Il n'y a personne à des kilomètres à la ronde, elle n'a aucun contact avec d'autres personnes et elle est donc peu sociable sauf envers son frère avec qui elle entretiennt une relation fusionelle. Un jour, des cavaliers arrivent pour capturer son frère et tuent son père qui essayait de les en empêcher. Elle décide alors de se mettre en route avec sa soeur pour retrouver Lugh. Ses recherches la mène jusqu'aux abords d'Hopetown. C'est une ville malfammée, où se cotoient voleurs et assassins, dominée par les Tontons, des mercenaires au service du roi. Un important trafic de chaal, une sorte de drogue, y sévit. Arrivée là-bas, Saba se fait capturer et est transformée en gladiateur pour une attraction très réputée : le combat en cage. Elle fera la connaissance de Jack, prissonier lui aussi et qui ne la laisse pas indifférente. Mais Saba ne veut pas laisser ses sentiments la détourner de son but ultime, celui de retrouver et sauver son frère. Elle sera pourtant obligée d'accepter l'aide de Jack, ainsi que celle des Aigles libres, un groupe de résistance composé essentiellement de femmes qui l'aideront à mener à bien sa mission.

J'ai beaucoup aimé le caractère volontaire et farouche de Saba, elle ne se laisse pas facilement marcher sur les pieds, elle est têtue et impétueuse mais elle cache au fond d'elle des faiblesses et elle doute beaucoup d'elle. Elle a toujours considéré Lugh comme son modèle. Pour elle, il représentait la lumière alors qu'elle était son ombre, elle restait derière lui, suivait toujours son avis, elle était en quelque sorte dépendante. Mais suite a sa disparition, et grâce à Jack et à d'autres de ses amis, les choses vont changer, elle va prendre confiance en elle et s'assumer telle qu'elle est et essayer d'accepter ses défauts. J'ai aussi beaucoup apprécié le personnage de Jack. Il parait au premier abord moqueur et condescendant mais il arrive a bien comprendre et a aider Saba. Ses deux là vont beaucoup se chercher et jouer avec leurs sentiments avant de comprendre qu'ils sont fait l'un pour l'autre !

Ce livre est donc une belle découverte, qui plaira a tous les fans d'aventures haletentes et de personnages forts ainsi que de belles histoires d'amour, d'amitié et de confiance. Et bien sûr à tous les fans de Hunger Games !

10806011-etoiles-de-notation[1] (2)

Alice.

 

Pour lire un extrait, rendez-vous ici : http://www.edenlivres.fr/p/10422

Le tome 2 de cette série qui devrai compter 3 tome est déjà sortit aux Etas-Unis et devrai arriver en France pour novembre 2012 ! source ICI

Ci-dessous, la couverture américaine. 

resize

 

Posté par keiralice à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 septembre 2012

Terrienne

9782070637232-terrienne[1]Terrienne de Jean-Claude MOURLEVAT

Après avoir reçut un message de sa soeur disparue, Anne décide de partir à sa recherche. Elle passe alors de "l'autre côté" où sa soeur, Gabrielle, à été amenée de force. Elle découvre alors un monde où les gens ne respirent pas, ne rigolent pas, n'ont aucune émotion, tout y est propre et immaculé, dans ce monde, le vent ne souffle pas... Les humains sont considérés comme d'horribles bêtes sales et répugnantes tout droit sortis des contes. Anne veut retrouver sa soeur. Mais comment faire lorsqu'on risque la mort au moindre souffle? On ne lutte pas contre sa vraie nature... Heureusement, Anne va trouver des alliés fidèles et plus important encore: des vrais amis.

Voici le nouveau livre que nous avons lu pour vous ! Je ne pourrai pas dire que ce livre a été un vrai coup de coeur mais je l'ai bien aimé quand même ! Je vous le conseille fortement !  Surtout que pour une fois, c'est un livre français. Il bien écrit et assez original. On arrive très bien à rentrer dans l'atmosphère du monde de "l'autre côté" et on se prend volontiers au jeu ! A l'arrière sur la couverture on peut voir écrit: "Vous ne respirerez plus jamais de la même manière." Eh bien c'est vrai. En lisant, sans s'en rendre compte, notre respiration se modifie. Je vous assure que ce n'est pas une blague et d'ailleurs cela m'a étonné moi même. J'aime beaucoup le personnage principal. Elle est simple et déterminée. Juste un dernier conseil: si vous ne connaissez pas le groupe Keane, aller regarder. C'est mieux pour avoir la musique de fond du livre et en plus c'est génial !

 

10806011-etoiles-de-notation[1] (2)


Val

 

Posté par keiralice à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 septembre 2012

La série "Hunger Games" de Suzanne Collins

Cette série est sans aucun doute la meilleure que j'ai lue d'une manière générale et bien sur, en matière de dystopie*.

L'histoire se passe dans des une société post-apocalyptique appelée Panem et séparée en 12 districts gouvernés par le Ca pitole. Pour punir la population d'avoir essayé de se rebeller il y a de nombreuses années de cela, le gouvernement a instauré un jeu, appelé Hunger Games. Une fois par an, chaque district doit livrer au Capitole deux enfants, fille et garçon, entre 12 et 18 ans. Ces 24 enfants sont entraînés au combat, avant d'être envoyés dans une immense arène artificielle contrôlée par le Capitole où il doivent s'entretuer. Les jeux sont filmés et retransmis en direct dans tous les district de Panem. Katniss est une jeune fille qui vit dans le district 12, un des plus pauvres, avec sa mère et sa petite soeur, Prim. Lorsque cette dernière est tirée au sort pour être tribut, Katniss se porte volontaire. C'est avec un garçon appelé Peeta qu'elle se rend au Capitole pour participer aux Hunger Games.

gadgets-hunger-games-tome-1-2-3-pvc-bleu-ciel-livre-257184257-201967

Au travers des 3 tomes de cette série finie, on voit l'évolution de Katniss qui, confrontée a la perte d'êtres chers et a toutes les horreurs engendrées par les jeux, gagne en maturité. Elle se retrouve confrontée a des choix difficiles par rapport à ses sentiments mais aussi des choix qui auronts peut-être des conséquence sur son peuple tout entier. Elle est en proie à des doutes, à des faiblesses et commet des erreurs mais sa personnalité de batante et plus forte que tout. Katniss a réellement envie de changer les choses et elle devient contre son gré un sorte de symbole de liberté et d'espoir pour un peuple tout entier. Je ne peux pas trop révéler de détails pour ceux qui n'ont pas lu le livre, mais je peux vous dire que, de fil en aiguille et à travers les différents tomes, certaines de ses décisions vont la mener à devenir la meneuse d'une révolution qui changera et marquera Panem à jamais.

Cette série est vraiment fantastique et nous tient en haleine du début à la fin. Le troisième tome, en particulier est très riche en émotions et, après l'avoir refermé, il m'est resté une boule au ventre pendant plusieurs jour.

10806011-etoiles-de-notation[1]

Alice.

Voilà la bande annonce du film :

 

  * Une dystopie — ou contre-utopie — est un récit de fiction peignant une société imaginaire organisée de telle façon qu'elle empêche ses membres d'atteindre le bonheur et contre l'avènement de laquelle l'auteur entend mettre en garde le lecteur. La dystopie s'oppose à l'utopie : au lieu de présenter un monde parfait, la dystopie en propose un des pires qui soient.       source : Wikipédia

 

 

Posté par keiralice à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,