04 août 2013

Mars Attacks ! , Tim Burton

Mars-Attacks-dvd-cover Effervescence sur la planète Terre. Les petits bonshommes verts ont enfin décidé de nous rendre visite. Ils sont sur le point d'atterrir dans leurs rutilantes soucoupes. La fièvre des grands jours s'empare de l'Amérique dans une comédie de science-fiction nostalgique des années cinquante.(résumé allociné)

Ah, Tim Burton, je ne m'en lasse pas ! Et Mars Attacks ! fait désormais partie de mes films préférés du réalisateur. C'est tout son génie qui ressort au travers de ce film apocalyptique cynique à souhait.

Il faut évidemment faire preuve d'un solide second degré pour pouvoir apprécier Mars Attack, qui tord le cou à de grands clichés du cinéma, du beau gosse anglais à la coiffure gominée au légendaire baiser hollywoodien. Bien sûr, les aliens sont justes parfaits, cruels et sans pitié mais totalement hilarants. 

On suit de nombreux personnages très stéréotypés, dans des situations plus absurdes les unes que les autres. Les acteurs sont tous excellents, notamment Jack Nicholson (Shinnig) dans le rôle du président des États-Unis, ou même la toute jeune Natalie Portman qui joue sa fille. Les effets spéciaux rétros (soucoupes volantes en papier mâché, martiens en pâte à modeler...) rajoutent du caractère au film, chose voulue par Tim Burton.

La fin est quant à elle magistrale, au comble du cynisme, voire du mauvais goût...

Mars Attacks ! tient donc du passage obligés pour les fans de Tim Burton, mais aussi pour ceux qui ne peuvent pas résister à un fou rire.....non conventionnel !

Alice.

 

Mars Attacks ! réalisé en 1997 par Tim Burton, avec : Jack Nicholson (Le Président Dale / Art Land), Glenn Close (Marsha Dale), Pierce Brosnan (Donald Kessler), Annette Bening (Barbara Land), Jim Brown (Bryon Williams), Lukas Haas (Richie Norris), Rod Steiger (Général Decker), Natalie Portman (Taffy Dale), Martin Short (Jerry Ross), Danny DeVito (Rude Gambler) et Sarah Jessica Parker (Nathalie Lake)

 

image-mars-attacks

Posté par keiralice à 12:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


12 février 2013

La triste fin du petit enfant huître et autres histoires, Tim Burton

La triste fin du petit enfant huître et autres histoires est livre français/anglais écrit et illustré par Tim Burton, un de nos réalisateur vénéré.

Résumé de présentation par l'éditeur:

Fidèle à son univers d'une inventivité si particulière, mélant cruauté et tendresse, macabre et poésie, Tim Burton donne le jour à une étonnante famille d'enfants solitaires, étranges et différents, qui ne tarderont pas à nous horrifier, à nous émouvoir et à nous faire rire.

Un livre pour l'enfant qui est en nous.

Ce livre est constitué de 23 histoires courtes pleines d'ironie, d'humour noir et sarcasme. Toutes sont complètement loufoques et décalées, les fins sont pratiquement toutes tragiques et tous les personnages sont tout simplement monstrueux! Et pourtant on ne peut s'empecher de sourire, voire de rire, à chaque fin de page. Bien sûr tout est à prendre au second degrès... Les dessins ajoutent une réelle âme au texte et le style est en parfaite harmonie avec l'écriture. Burton emploi un ton très formel et un language assez soutenu pour justement trancher avec ce coté trash et loin des conventions. Il parvient en toute simplicité à nous faire partagé son monde. Je m'incline une nouvelle fois devant cet esprit de génie qui arrive toujours à faire passer des messages poignants tout en concervant son art. Art voilà ce que je retiens de Tim: de l'Art à l'état pur.

Voici quelques uns des personnages issus de l'imagination débordante de Tim Burton:

Val

Posté par keiralice à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 janvier 2013

Beetlejuice, Tim Burton

xl_beetlejuice-affiche

    Pour avoir voulu sauver un chien, Adam et Barbara Maitland passent tout de go dans l'autre monde. Peu après, occupants invisibles de leur antique demeure ils la voient envahie par une riche et bruyante famille new-yorkaise. Rien à redire jusqu'au jour où cette honorable famille entreprend de donner un cachet plus urbain à la vieille demeure. Adam et Barbara, scandalisés, décident de déloger les intrus. Mais leurs classiques fantômes et autres sortilèges ne font aucun effet. C'est alors qu'ils font appel à un "bio-exorciste" freelance connu sous le sobriquet de Beetlejuice.   source ICI

Qui d'autre que Tim Burton aurait pu réaliser ce film ? Il a ici fait preuve d'un degré de folie et d'extravagance rarement vu. Ce film est un fouillis total de scènes plus loufoques et improbables les unes que les autres pour le plus grand bonheur des fans, avec en prime ce petit côté horrifique dont Tim Burton a le secret. Il met aussi en scène un de ses grands classiques : la mort (voir L'étrange Noël de Mr Jack ou Les Noces Funèbres) de façon très drôle et décomplexée, en dédramatisant ce qui est sans doute l'une des plus grandes peur des hommes, et on en vient presque a dire que finalement "ce n'est pas si horrible que ça".

Beetlejuice réalisé par Tim Burton avec Michael Keaton (Beetlejuice), Alec Baldwin (Adam Maitland), Geena Davis (Barbara Maitland), Wynona Ryder (Lydia Deetz)

Alice.

10806011-etoiles-de-notation[1] (2)

 

 

 

 

Posté par keiralice à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 décembre 2012

Nickel Blues, Nadine Monfils

9782874230776_1_75

Deux adolescents livrés à eux-mêmes, entraînés dans un road movie délirant et angoissant. 

     Ralph et Tony Boulon, deux adolescents en pleine crise d'identité, décident de ne pas accompagner leurs parents en vacances. Chaque année, ceux-ci partent en villégiature avec leur caravane, accompagnés de la mémé ventriloque, et font le tour des baraques à frites des plages du Nord. Après un mois de nouba dans le pavillon familial, les deux adolescents se réveillent et découvrent, ahuris, un capharnaüm indescriptible. Gros problème : les parents rentrent le lendemain et les deux frères ont une touffe de poils dans la main. L'aîné a soudain une idée de génie : kidnapper une nana du coin et lui faire faire le ménage. Pressé par le temps, il passe à l'action le jour même. Mais les choses ne se passent pas exactement comme prévu. Poursuivis par le mari de la fille qu'ils ont enlevée, un véritable abruti se promenant avec une bûche dans sa Jeep et collectionnant les pompons de pantoufles, Ralph et Tony se retrouvent embarqués dans une aventure rocambolesque et complètement hors du commun.

source ICI

Points positifs :

Un humour noir décapant, aspect très positif puisque l'auteure à réussi à me faire sourire, voire rire dans des moments gores au possible ! Attention cependant aux âmes sensibles, et aux allergiques de l'humour noir, tout est à prendre absolument au second degré si vous voulez pouvoir en profiter : de nombreuses situations sont très gores, choquantes et absolument immorales (mais tellement drôles...). Les personnages sont  eux aussi excellents, surtout le petit frère Tony, un rêveur un peu brusqué par la réalité et sa grand-mère ventriloque tout à fait unique à qui il est très attaché. Nadine Monfils donc a réussi à écrire un roman à la foi frais et sordide, elle l'a rendu drôle autant qu'il est bizarre et improbable, pour au final en faire quelque chose d'unique.

Points négatifs :

Evidemment, rien n'est parfait et la principale chose que je reproche à ce roman est sa vulgarité. Ici aussi, des passages sont malsains et choquants (attention pour les plus jeunes d'entre vous), que ce soit par le langage ordurier ou les scènes crues (le grand frère essaie plusieurs fois de "tringler" la captive, sans y parvenir rassurez-vous...). C'est un aspect qui n'était pas indispensable et qui rend parfois la lecture désagréable, il faut vraiment arriver à la moitié du roman pour arriver à passer outre et à se concentrer sur l'essentiel. De ce fait, j'ai vraiment eu du mal à accrocher au personnage de Ralph (le grand frère) qui est en partie responsable de cette vulgarité, même si vers la fin il montre un aspect de lui-même moins violent et un peu plus tendre.

Mon avis est donc un peu mitigé mais penche pour le positif. La première moitié m'a laissée déçue et perplexe mais quand les évènements commencent à s'enchaîner, j'ai vraiment pris du plaisirs à la lecture et après avoir fini le livre, je suis restée un certain temps avec le sourire aux lèvres ^^.

Je tient cependant à faire une nouvelle mise en garde. Il serait dommage de lire ce livre avant 15 ans (environ) car vous pourriez avoir du mal a y trouver un intérêt et être dérangés par certains passages, et vous passeriez a côté du plus important sans le percevoir. Il ne s'agit cependant pas d'une lecture purement adolescente et mêmes les adultes peuvent y trouver leur compte.

Alice.

10806011-etoiles-de-notation[1] (3)

 

 

Posté par keiralice à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 octobre 2012

Le magasin des suicides

ms_affiche

Imaginez une ville où les gens n’ont plus goût à rien, au point que la boutique la plus florissante est celle où on vend poisons et cordes pour se pendre. Mais la patronne vient d’accoucher d’un enfant qui est la joie de vivre incarnée. Au magasin des suicides, le ver est dans le fruit…    source : allociné 

J'étais allée voir ce dessin animé plutôt motivée. Moi qui aime bien l'humour noir, j'avais été attirée par la bande annonce et les graphismes vraiment sympas. Je dois dire que je suis ressortie de la salle assez déçue. Tout d'abord parce que ce dessin animé est une sorte de comédie musicale et que les personnages chantent du début à la fin, ce que je trouve désagréable. Ensuite, j'ai observé pas mal de longueurs dans le film, certaines scènes qui, à mon avis, méritaient d'être écourtées. Pour finir, l'intrigue qui m'avait parue intéressante, a été traitée de manière un peu kitsch et simple, avec une fin à mon goût trop simple et utopique, innocente.

J'ai quand même trouvé des points positifs à ce dessin animé. Comme je l'ai dit précédemment, les graphismes de Patrice Leconte sont géniaux. Les personnages sont amusants chacun dans leur genre, comme Mishima, le père de famille obsédé par la mort et assez flippant. Enfin, pour l'humour noir, je n'ai pas été déçue : certaines scènes sont drôles et très bien trouvées.

10806011-etoiles-de-notation[1] (4)

Alice.

Le magasin des suicides, réalisé par Patrice Leconte, adapté du roman du même nom de Jean Teulé

Le-Magasin-des-Suicides-2

Posté par keiralice à 19:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 octobre 2012

Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street, Tim Burton

Mon Résumé :

3322069947803   Benjamin Barker était un homme comme les autres et vivait heureux avec sa femme et sa fille. Un jour, le juge Turpin, un homme influent de la ville décide de se débarraser de lui afin de lui ravir sa femme Lucy et son bébé Johanna. Après avoir été banni pendant près de quinze ans, Benjamin est de retour à Londres. Mais toutes ces années l'ont transformé. Le père de famille aimant n'est plus, il ne reste que Sweeney Todd, un monstre haineux assoifé de sang et de vengeance. Sweeney va reprendre son ancienne échoppe de barbier et, avec l'aide de son étrange voisine la boulangère Nellie Lovett, il va tout faire pour mener à bien ce pourquoi il est revenu...

   Tout d'abord je dois dire que mon résumé n'est pas très complet car je pense qu'il vaut mieux que vous découvriez cette étrange histoire par vous-même. J'aime beaucoup Tim Burton mais j'étais surtout habituée à ses films plus softs comme Charlie et la chocolaterie ou Alice au pays des merveilles. Je dois vous avertir que l'on est ici bien loin du monde merveilleux de Willy Wonka. On est donc transporté dans une Londres victorienne brumeuse et angoissante ou sévit un terrifiant "barbier-tueur en série" : Sweeney. Ce film est une collaboration entre Tim Burton et son acteur fétiche Johnny Depp. Ce dernier, qui est un de mes acteurs favoris, est tout simplement excellent dans le rôle de ce personnage, il faut le dire, complètement fou. Je trouve cet acteur fantastique car, avec la non moins fantastique Helena Boham-Carter, il arrive à donner au spectateur l'envie de rire dans des moments glauques à souhait. Johnny arrive presque à rendre son personnage attachant. On essaie de lui trouver toutes sortes d'excuses : "Il veut venger sa femme", "Il aimait sa famille plus que tout", "Il ne mesure pas ces actes"... avant de se rendre compte que Swenny est tout simplement fou à lier. Vous l'aurez compris, ce film joue donc la carte de l'humour noir à 200%. Et c'est réussi ! On note aussi d'excellents second rôles, comme Sacha Baron Cohen dans le rôle d'un barbier concurrent qui, vous vous en doutez, ne va pas tarder à passer à la trappe ou Jamie Campbell Bower (prochainement Jace dans l'adaptation du livre de Cassandra Clare La Cité des ténèbres) qui interprète un jeune homme fou amoureux de la fille de Sweeney, Johanna, retenue par le juge Turpin. Il me reste une information a ajouter : ce film est une sorte de comédie musicale. C'est à dire que les acteurs chantent. Je sais, cela peux paraître un peu bizarre et j'avoue que c'est assez perturbant pendant le visionage du film mais on s'habitue vite et on réussi a passer outre.

   Ce film est officiellement "interdit aux moins de 12 ans", je le déconseille donc aux plus jeunes d'entre vous. Il y a certaines scènes assez sanglantes et la trame de l'histoire reste morbide mais je ne pense pas que ce soit un film d'horreur à proprement parler et, comme je l'ai expliqué précédemment, le jeu des acteurs allège le tout. Donc lancez vous sauf si vous vous savez sensible et facilement impressionnable... 

Alice.

   Le scénariste John Logan ose une définition de Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street : "Sweeney Todd était un musical d'horreur. Il est devenu un film d'horreur en musique, un drame psychologique fascinant, doublé d'une merveilleuse comédie d'humour noir, un hommage au Grand Guignol et surtout un pur divertissement où le génie de Stephen Sondheim et celui de Tim Burton se sont rejoints pour créer quelque chose d'unique : le monde de Sweeney Todd..."  source : allociné

Ci-dessous, la bande annonce.

Posté par keiralice à 19:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,