29 juillet 2013

Into Whe Wild, John Krakauer

into the wildIl avait renoncé au rêve américain. Pour vivre une aventure extrême. En 1992, le cadavre d'un jeune homme est découvert dans un bus abandonné en Alaska, au pied du mont McKinley, loin de tout lieu habité. Fils de bonne famille, Chris McCandless aurait dû en toute logique devenir un américain bien tranquille à l'avenir sans surprise. Mais, dès l'obtention de son diplôme universitaire, il décide de partir à l'aventure. Après avoir fait don de ses économies à une œuvre humanitaire, il entame son périple sous un nom d'emprunt avec sa vieille voiture, qu'il abandonnera un peu plus tard. Il sillonne le sud des États-Unis, subsistant grâce à de menus travaux, avant de réaliser son grand projet : s'installer au cœur de l'Alaska, seul, en communion avec la nature. Mais on ne s'improvise pas trappeur, ni homme des bois... Ce parcours dramatique d'un jeune homme qui a voulu vivre jusqu'au bout son impossible idéal est retracé par Jon Krakauer.

Je connaissais déjà les grandes lignes de l'histoire de Chris McCandless avant de lire Into The Wild, je n'ai donc pas été spécialement bouleversée par le livre de Jon Krakauer, je l'ai cependant trouvé très intéressant.

Si quelque chose dans cet ouvrage m'a surprise, c'est plutôt la manière dont il est organisé. Il s'apparente plus a un écrit journalistique qu'a un roman. C'est cependant assez logique compte tenu du métier de Jon Krakauer. Pour la petite histoire, on apprend qu'il a pris la décision d'écrire ce livre sur l'épopée de Chris McCandless après les nombreuses réaction suscitées par un article qu'il avait lui-même écrit dans le magasine Outside, mais aussi car il s'identifiait fortement à ce jeune homme.

Durant les 100 premières pages, j'ai trouvé le livre décousu, je me perdais au niveau des nom des personnages. De plus, les événements  ne sont pas décrit de manière parfaitement chronologique, il y a des retours en arrière placé de manière irrégulière et j'ai vraiment eu du mal à m'y retrouver. C'est lorsque l'auteur commence à aborder plus précisément la personnalité de Chris McCandless que j'ai commencé à énormément apprécier ce livre. Là aussi, Jon Krakaur a procédé de manière assez spéciale pour essayer d'analyser les motivations de Chris. Il évoque son passé mais fait aussi de nombreux rapprochement avec d'autres "aventuriers" méconnus du grand public qui ont eux aussi cherché à s'éloigner de la civilisation pour affronter la nature sauvage. Il fait aussi un parallèle avec sa propre expérience.

Au final, ce livre ne donne pas de réponse au grand Pourquoi ?, question que tout le monde s'est posée en apprenant l'histoire de Chris McCandless. Et peut-être que lui-même n'aurait pas eu de réponse à donner. Cependant, ce livre donne au lecteur tous les élément possibles pour constituer sa propre opinion sur l'acte de Chris, en dehors bien-sûr de ceux qu'il emporta dans sa mort. Mais selon-moi, le génie de Krakauer dans ce roman réside en l'attachement qu'il à su créer vis à vis de Chris, alors même qu'il ne l'a jamais connu et ne pourra jamais complétement le comprendre.

Au final, ce livre donnerai presque envie d'aller se perdre en Alaska, et met bien sûr en avant la volonté et l'ambition de certains individus qui n'arrivaient définitivement pas à se satisfaire de la vie rassurante mais monotone offerte par notre société, avec laquelle ils n'étaient pas en phase, au point de désirer une solitude que peu de personnes supporteraient, y compris eux-mêmes...

Alice.

Posté par keiralice à 14:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,