26 août 2014

Divergente, Neil Burger

divergente affiche

Synopsis (Allociné) : Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant : elle est Divergente. Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Tris intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus intimes.

Bonjour à tous et à toutes ! Beaucoup d'entre vous on déjà eu le plaisir ou le déplaisir de voir l'adaptation du best seller de Véronica Roth : Divergente ! Enthousiasmant ou non se film reste très partagé dans le coeur du public à l'instar de beaucoup d'adaptions de bouquins young adult... Qu'en avons-nous pensé ?

 

 

L'avis de Val (qui n'a pas lu le livre XP) :

Je vais d'abord parler des points positifs. Je pense que personne n'oserai remettre en cause le potentiel esthétique du film, un Chicago délabré au rendu plus que satisfaisant, des bâtiments qui obéissent au style de la faction auxquels ils appartiennent, les tatouages super stylisés (voir celui de Tris trop beau !) et des simulations de peurs angoissantes mais très belles. Pour moi ceci est un bon point, d'autant que j'apprécie les costumes qui n'en mettent pas plein la vue dans ce genre de contexte dystopique... Continuons à présent avec la bande originale ! Et bien pour moi, c'est un sans faute ! J'ai vraiment apprécié ce mélange dynamique de percussions en cadence. Il y a un réel effort pour l'harmoniser avec l'action. On découvre aussi quelques bons morceaux, je pense à I Need You de M83 que j'adore. En ce qui concerne les personnages et l'intrigue, j'ai adoré même si je pense que c'est surtout grâce au livre (que je vais d'ailleurs m'empresser de chercher !). J'aime beaucoup de personnage de Quatre, mystérieux et protecteur, mais aussi celui de Tris même si à mon avis il est plus fade en comparaison. Leur relation elle aussi m'a plue, ce n'est pas trop artificiel et j'aime beaucoup le duo qu'ils forment sur le terrain !

divergent triss et quatre

Maintenant les points négatifs... Pour reprendre avec cette histoire de personnages, il y a quelque chose qui me gène... Comme je le disais, le personnage de Tris me parait un peu fade, les voix off pour remplacer un bon jeu d'acteur, qui généralement suffi à nous faire ressentir des émotions, ça m'agace... Sinon c'est un bon personnage, qui a une évolution, des convictions... Mais pour moi il manque un petit quelque chose. Pour Quatre, c'est pareil. Des fois son jeu sonne faux. Mais bon, peut être que je suis trop exigeante ^^ ! L'intrigue elle aussi manque d'approfondissement, par exemple la prise du pouvoir par les Erudits à beau être expliquée, je n'ai pas compris pourquoi ils s'en prenaient aux Altruistes alors qu'ils incarnent la bonté, la mesure et la gentillesse. Cela se ressent comme un coup d'état du méchant dictateur assoiffé de pouvoir contre les gentils innocents... un peu manichéen tout ça... Sans compter les passages très "américains" du genre " Là c'est obligé qu'il la sauve ! Bah oui... Je te l'avait dit...". J'ai aussi été déstabilisée par certains couples d'acteurs qui quand on combine plusieurs film à la suite font tâche... Je m'explique ^^ par exemple, Miles Teller (alias Peter) jouait au coté de Shailene dans The Spectacular Now (critique peut être a venir selon l'humeur ^^) où ils sortaient ensemble et pareil dans Nos étoiles Contraires (critique à venir !) avec Ansel Elgort (alias Caleb) qui, je le reprécise, est quand même son frère dans Divergente... Tout ça mis bout à bout, ben c'est awkward !

Malgré tous ces petits "ratés", mon avis sur ce film reste positif. De plus, le public visé, certes adolescent, est mixte !

Et vous ? Quelle est votre opinion ?

divergente-casting

 

Val 

3stars-1

 

 

 

L'avis d'Alice :

Ayant lu le livre (chronique ICI), j'avoue avoir été déçue par le film, que j'ai trouvé très moyen...

Tout d'abord, le choix des acteurs m'a laissé perplexe... Je l'avoue, je n'adore pas Shailene Woodley, et j'ai trouvé qu'elle était trop molle pour le rôle de Tris, qu'elle n'apportait pas assez de nuances au personnage, qui est pourtant complexe (du moins dans le livre), mais passe encore... C'est en ce qui concerne Quatre que la déception a été totale. Dans le livre, il n'est surement pas censé être le beau gosse de service, il est d'ailleurs décrit dès le début avec quelques défauts physiques, dont Théo James semble dépourvu, tout comme de charme malheureusement... 

J'ai vu le film il y a assez longtemps, je ne me souvient pas en détail de ce qui m'a dérangé, mais je me rappelle l'avoir trouvé bien trop cliché et prévisible (ne serai-ce que la première rencontre de Tris et Quatre - photo ci-dessus- où les deux acturs se fixent pendant au moins 30 secondes...). Il m'a également semblé beaucoup trop concentré sur l'action, au détriment de l'aspect psychologique, poutant important dans le roman, qui constitue pour moi l'élément qui fait que le livre de Véronica Roth se démarque des autres dystopies pour ados (et ce n'est pas ça qui manque actuellement...).

Je n'ai pas eu peur, je n'ai pas été boulversée ni émue, en définitive, j'ai trouvé ce film trop superficiel, et donc finalement assez fade....

Alice


28 mai 2013

Les âmes vagabondes, Stéphanie Meyer

Les ames vagabondes[1]Résumé: La Terre est envahie. L'humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Mélanie Stryder vient d'être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l'être qui tente de la posséder. Quelque part caché dans le désert, il y a un homme qu'elle ne peut pas oublier. L'amour pourra-t-il la sauver ?

Une bonne surprise avec Les âmes Vagabondes de Stéphanie Meyer qui m'a beaucoup plu ! Je suis particulièrement contente de ne pas avoir retrouvé un Twilight bis déguisé par un contexte nouveau, après le succès qu'à connu cette saga il aurait été normal que l'auteure n'arrive pas à se détacher de ses personnages... Le pari était très interressant pour Meyer qui a prouvé qu'elle pouvait s'éloigner de l'univers fantastique pour gagner en maturité avec la science-fiction.

Je n'ai rien à redire du côté de l'histoire et des personnages. La communauté humaine souterraine est très crédible et l'auteure anticipe à merveille les réactions que l'on pourrait avoir dans un contexte similaire (après l'invasion les humains doivent vivre cachés et l'arrivée de Gaby suscite un accueil mitigé...). La relation ambiguë entre Gaby, Mélanie, Jared et Ian attire l'attention, elle est assez complexe pour ne pas tomber dans une romance banale et sans intérêt. Bien qu'elle occupe une place centrale elle reste bien dosée.  

L'environnement qui oscille entre désert et grottes m'a aussi ravie, tous les détails de l'architecture de cette dernière révèlent une grande maîtrise de la description. En revanche, je n'ai pas aimé les récits de Gaby sur les différentes planètes où elle a vécu, certains étaient trop tirés par les cheveux à mon goût, mais c'est l'intention qui compte ^^. J'ai aussi apprécié le fait qu'il n'y ai pas de "traditionnel combat final" mais plutôt une ambiance de danger perpétuel qui rend le récit encore plus prenant.

Au début je pensais suivre Mélanie mais au final c'est plus l'histoire de l'âme Vagabonde alias Gaby. Passée la gêne, je me suis rendue compte que ce point de vue était encore plus intéressant car ce n'est pas les questionnements habituels d'une jeune femme que nous avons mais plutôt ceux d'un être qui n'a rien à voir avec nous mais qui petit apprends à nous apprivoiser ! De plus, on à également accès aux pensées de Mélanie et grâce à cela on peut bien se rendre compte de la différence entre les âmes et les humains. La cohabitation est dure au début et quasiment jusqu'à la moitié du livre est consacrée à l'évolution des relations des deux jeunes femmes. Meyer est décidément passée maître dans l'art des conflits intérieurs, la preuve ici est encore plus flagrante qu'avec Bella...La deuxième partie quant à elle s'accelère considérablement et on prend plus de plaisir à lire.

L'écriture n'est cependant pas excellente mais je pense que si certaines tournures de phrases m'ont gêné, c'est en grande partie du à la traduction...

Bonne lecture ! :D

Val

10806011-etoiles-de-notation[1] (2)

Posté par keiralice à 21:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 mai 2013

Real Human: ce que j'en ai pensé...

La série se termine (toute les bonnes choses ont une fin...) et je peux enfin dire qu'elle fait partie de mes préférées ! 

Je ne vais pas refaire de description détaillée du scénario ni de présentation de fiche technique (pour cela voir ici)  mais je vais tout simplement vous donner mon avis: Cette série est tout simplement haletante ! En plus d'une intrigue sensationnelle, elle propose des questions morales extrêmement intéressantes et une palette émotionnelle riche et sans censure. Bref tout ce qu'on peut attendre d'une bonne (voire excellente) série... Certes elle est assez complexe donc pas moyen de louper un épisode sans être "largué". En effet les relations et les opinions évoluent sans cesse et de nombreux mystères sont dévoilés tout au long des épisodes. Les rôles sont joués à la perfection, avec mention spéciale pour les hubots et pour l'acteur Andreas Wilson alias Léo ^^ Cet acteur est un vrai coup de coeur et je laisse présager une belle carrière... Seul petit bémol la fin qui est pour moi un peu trop rapide et un tantinet bâclée (et triste aussi d'un certain point de vue). Beaucoup de questions sont laissées en suspend et encore aujourd'hui je cogite sur le pourquoi du comment (heureusement qu'il passe en replay). Je n'espère qu'une chose: une deuxième saison et vite ! (impossible autrement... :D)

 

ms_106646759_real-humans-episode-5

 

étoile

 Val

Posté par keiralice à 12:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 avril 2013

Nouvelle série sur Arte: Real Humans, Harald Hamrell

ms_104922210_real-humans

Synopsis général (allociné): Äkta Människor ("les véritables humains") se situe dans un monde parallèle où les robots humanoïdes (Hubot) sont devenus des machines courantes dans la société. Ces Hubots sont très réalistes et sont configurés de telle sorte à remplir une large demande. S'adaptant à tous les besoins humains, de la simple tâche ménagère à des activités plus dangereuses voire illégales, la société semble en dépendre. Une partie de la population refuse alors l'intégration de ces robots tandis que les machines manifestent des signes d'indépendance et de personnalité propre. 

Résumé épisode 1: Mimi est kidnappée par des trafiquants et séparée des autres hubots rebelles - les «enfants de David» - pour être vendue au marché noir. Leo, amoureux d'elle, part à sa recherche. Pendant ce temps, les Engman vont acheter un nouveau hubot pour le grand-père, Lennart, dont le précédent s'est cassé. Ils ressortent du magasin avec un modèle flambant neuf ainsi qu'avec une androïde d'occasion au passé mystérieux, qui n'est autre que Mimi, dont la mémoire a été effacée.

Résumé épisode 2: Un double meurtre a été commis dans la vieille maison où les «enfants de David» ont rechargé leurs batteries et la police se lance à la recherche des assassins. Inger accepte difficilement la présence d'Anita (alias Mimi), la nouvelle Hubote, tandis que de l'argent commence à disparaître dans le portefeuille de Hans. Roger regrette de plus en plus l'absence de Kevin, son beau-fils, et sa haine des Hubots ne fait que croître, en particulier vis-à-vis de celui avec lequel vit son ex-femme. 

 Ce que j'en ai pensé:  

Voici mon nouveau coup de coeur en matière de série ! On laisse tomber les vampires et compagnie pour rentrer dans du lourd et du lourd qui pourrait bien nous arriver... C'est ca qui est terrible avec cette série. On pourrait très bien appliquer les hubots à notre réalité, ils sont tout à fait en phase avec notre société. Alors pour rerésumer un petit peu: on suit plusieurs personnages différents, qui côtoient tous les "hubots" et chacun à son opinion sur ces derniers. Donc le sujet est abordé de façon diverses et adopte un plan large, bref le sujet est parfaitement exploité et on oublie aucun point de vue. Tout est pensé et calculé (chapeau aux scénaristes !). Cela est très important car le spectateur à déjà plus ou moins son opinion sur les intelligences artificielles et rapidement le scénario arrive à bouleverser tous nos a priori. Comme dans toutes les séries, au début on ne comprend strictement rien... ce qui d'habitude me dérange un peu mais là l'effet est totalement contraire ! Le mystère omniprésent est adictif !

A la première scène, j'ai pensé que ce serait plutôt une série d'épouvante avec des espèces d'hubots zombies qui tueraient tout les gentils humains, sauf que non, pas du tout, l'aspect épouvante y est mais pas dans ce sens et en très petites quantités. Toute la frayeur repose sur l'aspect imprévisible et morbide des hubots qui pourtant paraissent bien vivants. Le schéma film d'horreur basique avec les méchants d'un côté et les gentils de l'autre n'est pas du tout utilisé. On est quand même dans de la science fiction pure.

Face à la complexité et à la diversité des personnages, je vous les laisserai découvrir par vous même. Mais je peux quand même vous dire que j'ai particulièrement aimé Léo (Andreas Wilson) et que les hubots sont vraiment très très bien faits (une esthétique qui dérange bien entendu)

L'aspect social ressort très rapidement et j'ai senti que quelque chose cochait, quelque chose qui dérange sans qu'on sache pourquoi: c'est la condition sociale du robot. Certain ne ressentent rien mais ils sont indispensables aux humains, ils deviennent des êtres qui font partit de leur vie, même parfois des amis où des maris... D'autre, en l'occurence les "enfants de David" ressentent des choses et n'aspirent qu'à la liberté. Dans un cas comme dans l'autre c'est dérangeant car au delà de l'étrangeté il y a une réelle question philosophique. Ce sont les humains qui leur ont donné vie, programmé la moindre de leur réaction pour être comme nous, au final ils deviennent tellement parfaits et crédible qu'on ne discerne plus la différence. Dans ce cas là, quel parti rallier... Eh bien bizarrement, je penche plus pour les robots mais avant de dire que je suis folle, regardez cette série !

Je remercie les suédois pour cette petite série que je compte bien suivre avec assiduité. J'espère que les prochains épisodes seront à la hauteur!!!!!

Série de 10 épisodes. Diffusée sur arte tous les jeudi à 20h50 et 21h50 (du jeudi 04 avril au jeudi 02 mai). Et disponible sur arte replay pour les retardataires!

2013_real_humans

"Les enfants de David"

Distribution : Andreas Wilson (Leo), Natalie Minnevik (Matilda), David Lenneman (Fred), Christopher Wagelin (Max), Saunet Sparell (Marylyn), Lisette Pagler (Mimi), Pia Halvorsen (Inger), Johan Paulsen (Hans), K re Hedebrant (Tobias), Leif Andrée (Roger), Eva Röse (Niska), Josephine Alhanko (Flash), André Sjöberg (Gordon) 

BANDE D'ANNONCE:   

 

Real-Humans-100-Humains-01

           

étoile

Val

Posté par keiralice à 20:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 février 2013

BZRK, Michael Grant

Grant Michael - BZRK

2040. Sadie McLure veut savoir qui a assassiné sa famille. Noah Cotton a besoin de comprendre ce qui a mené son frère à la démence. À la recherche de réponses, les deux adolescents se retrouvent projetés dans le monde fascinant de la nano-dimension et au coeur de la plus incroyable bataille jamais menée pour sauver la liberté des hommes. Un thriller haletant où toutes les manipulations biologiques, psychologiques ou politiques sont permises.

BZRK est sans aucun doute ma surprise littéraire du moment ! J'attendais beaucoup de cette nouvelle série de Michael Grant et je n'ai pas été déçue, bien qu'un peu déconcertée.

Le livre démarre fort. Les premier chapitres sont choquant, les événements décrits très violents. Mais cela ne donne que plus de force à la suite du roman : avant même de connaître l'identité des responsables on les déteste déjà. J'ai quand même eu du mal a entrer dans l'intrigue, je dois même avouer qu'il y a un chapitre que je n'ai absolument pas compris en le lisant mais ne vous inquiétez pas, tout s'éclaire par la suite.

L'auteur aborde dans ce roman un sujet fort : la liberté de penser. Car tous les personnages de ce roman (les "gentils" comme les "méchants") ont une capacité que de nombreux rêveraient de posséder : la possibilité de s'introduire dans le corps humain et de le contrôler. La moitié du roman se déroule donc dans la nano-dimension, que ce se soit par des biobots (Ce sont des créatures microscopiques constituées d'un fragment d'ADN d'un être humain. Elles sont sont liées à ce dernier qui se "dédouble" et vit simultanément dans le nano et le monde réel, il voit par les yeux de son biobots en même temps que par les siens) ou des nanobots (des créatures microscopiques artificielles) qui sont en quelque sorte les instruments de guerre des lignards qui les contrôlent et pénètrent grâce à eux dans le corps humain.

Sadie et Noah sont donc entraînés par les membres de BZRK (une organisation secrète) dans une aventure dont l'enjeu est de taille puisqu'une défaite pourrait entraîner la manipulation et l'asservissement de l'humanité toute entière. Deux idéologies sont mises en opposition : la liberté individuelle ou l’uniformisation des consciences, censée garantir la paix universelle (source : fnac)

J'ai beaucoup aimé les personnages, principaux comme secondaires. Ils sont tous un peu dérangés (psychologiquement parlant) mais attachants. J'ai particulièrement aimé Sadie. Elle est très intelligente, elle fait preuve d'un sang froid et d'une perspicacité impressionnants et bien supérieurs à la moyenne, elle est capable d'analyser ses pairs d'une manière assez effrayante. Elle a une aura énorme qui lui permet d'influencer à peu près n'importe qui. Noah a quand a lui un charme différent de Sadie mais tout aussi agréable.

Ce roman a quelque chose d'effrayant car il est d'une affolante réalité. En effet, les nanotechnologies sont de nos jours en plein essor et suscitent de nombreux débats, notamment concernant le transhumanisme (mouvement prônant l'utilisation des sciences et des technologies pour améliorer les capacités de l'être humain et qui juge certains aspects de l'être humain comme la souffrance, la vieillesse, le handicap ou la mort comme inutiles. source Wikipédia) et les effets néfastes qu'elles pourraient avoir sur la santé. Les nanotechnologies sont aussi utilisée dans l'armée et selon le philosophe Jean-Pierre Dupuy, " Les nano-armes seront à la bombe atomique ce que celle-ci était à la fronde " (source ICI). Ces technologies s'avèrent cependant très efficaces pour soigner des maladies comme le cancer.

Je ne peux donc que conseiller ce livre, un condensé d'émotions fortes comme sait si bien le faire Michael Grant (série Gone). Il nous amène à réfléchir sur un fait très actuel (voir plus haut) : les nanotechnologies, réflexion très bien portée par les deux protagonistes, Sadie et Noah.

Alice.

Posté par keiralice à 17:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 septembre 2012

Black Rain S01//E1-2

blackrainI

 Adam vit dans une réalité peuplée de voix et de bruits qui n'existent pas.Comment savoir ce qui est réel ? Les meurtres auxquels il assiste sont-ils le fruit de son imagination ?


Je l'avoue sans honte, ce qui m'a en premier attiré dans ce livre, c'est la magnifique couverture. Mais au delà des apparences, ce roman est un des plus spéciaux qui m'aient étés donnés de lire, pour plusieurs raisons.Tout d'abord, l'organisation du livre : au lieu des habituels chapitre, ce livre est écris comme une série et contient les deux premiers "épisodes" (d'où le titre, S01//E1-1). Ensuite, grâce à l'ambiance urbaine sombre, inquiétante et presque glauque mais terriblement bien décrite. 

On suit donc Adam, un adolescent schizophrène, soigné dans un Centre où le médecin a mis en place un remède bien spécial. Il plonge ses patients dans une réalité virtuelle appelée L'Inside. C'est dans ce monde qui représente un ville quasi-abandonnée, délabrée, un peu fantomique qu'Adam et son ami Vince sauvent une jeune fille des mains d'un tueur. Mais lorsqu'il se réveille et reviennent au centre, Adam est en proie à des doutes, il remet en cause l'honnèteté du docteur. Que s'est-il réellement passé ? Et quel est son rôle  ?

Ce livre est sans aucun doute un des meilleurs thrillers que j'ai lus. Je le conseille à tous les mordus de science-fiction, des hautes technologies et de sensation fortes. Toutefois, pas avant 14 ans

Voilà la bande annonce du livre :

  

10806011-etoiles-de-notation[1]

Alice

Posté par keiralice à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,