07 avril 2013

La nuit de la 25ème heure, Edward Hogan

     41bnk9ILGCLDan, adolescent mal dans sa peau, passe ses vacances d’automne avec son père dans un complexe de loisirs type Center Parks, bungalows en forêt, vélos et piscine sous dôme. La mère est partie avec un autre, le père boit trop : ça ne va pas fort. Le garçon remarque alors Lexi, étrange jeune fille qui nage jour après jour dans l’étang glacial. Lexi est drôle, intelligente, lui donne confiance en lui, mais est aussi terriblement mystérieuse. Qu’en est-il de ces bleus sur son visage qui sont plus marqués à chaque rencontre ? Pourquoi semble-t-il être le seul à la voir ? Une seule chose est sûre : avant le passage à l’heure d’hiver, Dan risquera tout pour mettre à jour la menace qui pèse sur Lexi et briser le cycle de la terreur. Alors seulement, elle et lui pourront, chacun à leur manière, retrouver la paix et leur place en ce monde… (babelio)

Je n'était, à la base, pas spécialement emballée par la lecture de ce livre mais j'ai été agréablement surprise. L'écriture m'a d'abord parue assez anodine mais je me suis vite rendue compte que cette désinvolture avait quelque chose d'assez ironique et grinçant. L'auteur dresse une critique des classes moyennes, attachées à leur normalité sans vouloir la lâcher, qui dissimulent les remous de leur vie aux yeux des autres, quitte à faire certains sacrifices, notamment dans l'éducation de leurs enfants. 

Avant la lecture, l'idée de l'adolescent mal dans sa peau ne m'emballait pas, je craignais le côté mélodramatique de la chose. Et bien pas du tout. Dan m'a bien plu, il est intelligent et possède un petit humour sarcastique qui m'a fait sourire plus d'une fois. J'ai aimé son détachement par rapport aux choses, aux autres. Les moqueries qu'on lui a fait subir, sa situation familiale l'ont rendu plus fort et plus mûr ce qui en fait un personnage très intéressant.

L'intrigue m'a aussi beaucoup surprise, ce n'est pas ce à quoi je m'attendais mais cela reste très bien réussi. La touche de fantastique est là mais juste comme il faut, le suspens et l'émotion aussi. L'ambiance de ce parc de loisirs est très originale et dénote avec le côté "thriller" du roman, encore un aspect hors du commun.

En définitive, ce roman m'a bien plu. Je n'ai pas été transportée comme celà m'arrive parfois mais j'ai vraiment eu l'impression de changer d'air, de lire quelque chose de différent, et je peux vous garantir que ça fait beaucoup de bien.

Alice.

10806011-etoiles-de-notation[1] (3)

Posté par keiralice à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


22 mars 2013

Shutter Island, Dennis Lehane

lehane_shutter-island

Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston, sur un îlot nommé "Shutter Island" se dresse un groupe de bâtiments à l’allure sinistre. C’est un hôpital psychiatrique dont les patients, tous gravement atteints, ont commis des meurtres. Lorsque le ferry assurant la liaison avec le continent aborde ce jour-là, deux hommes en descendent : le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule. Ils sont venus à la demande des autorités de la prison-hôpital car l’une des patientes, Rachel Solando, manque à l’appel. Comment a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée à clé de l’extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre incohérente d’une malade ou cryptogramme ? Au fur et à mesure que le temps passe, les deux policiers s’enfoncent dans un monde de plus en plus opaque et angoissant, jusqu’au choc final de la vérité. Avec Shutter Island, Dennis Lehane est au sommet de son art. (source ICI)

J'ai beaucoup aimé ce livre. J'ai été immédiatement emportée par l'ambiance sombre et angoissante qui s'en dégage et j'avais beaucoup de mal à m'arrêter de lire. Assez addictif donc ^^

J'ai adoré toute l'intrigue basée sur la psychose, l'exploration des méandres de l'esprit humain. Je trouve que c'est un sujet passionnant et riche, très bien exploité ici. 

Le style de l'auteur est très bon, précis et clair. Il m'a tout de suite emportée, grâce à un très bon dosage entre l'enquête et les plongées dans la vie de Teddy. Ce personnage est très intéressant. Au fur et à mesure que l'intrigue évolue, on en apprend de plus en plus sur son passé, plutôt traumatisant. Il faisait partie des troupes américaines qui ont découvert les premiers camps de concentration en Allemagne. Ça femme est morte dans un incendie. De fil en aiguille, Teddy devient donc réellement l'élément central du roman et non plus un simple enquêteur avec un mystère entre les mains. Et le mystère en question n'est pas vraiment celui auquel on s'attend en lisant un simple résumé. Je ne peux évidemment pas vous en dire plus, la lecture de ce roman perdrait tout son intérêt...

En conclusion, un excellent livre que je ne peux que vous conseiller, écrit par un auteur de thriller aguerri qui arrive à garder un suspense oppressant tout au long du livre, pour finir par une chute assez inattendue et perturbante.

Alice.

10806011-etoiles-de-notation[1]

 

 

Ce roman a été adapté en film par Martin Scorsese avec notament Leonardo DiCaprio, Mark Ruffalo, Ben Kingsley, Michelle Williams et Emily Mortimer.

Posté par keiralice à 21:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 février 2013

BZRK, Michael Grant

Grant Michael - BZRK

2040. Sadie McLure veut savoir qui a assassiné sa famille. Noah Cotton a besoin de comprendre ce qui a mené son frère à la démence. À la recherche de réponses, les deux adolescents se retrouvent projetés dans le monde fascinant de la nano-dimension et au coeur de la plus incroyable bataille jamais menée pour sauver la liberté des hommes. Un thriller haletant où toutes les manipulations biologiques, psychologiques ou politiques sont permises.

BZRK est sans aucun doute ma surprise littéraire du moment ! J'attendais beaucoup de cette nouvelle série de Michael Grant et je n'ai pas été déçue, bien qu'un peu déconcertée.

Le livre démarre fort. Les premier chapitres sont choquant, les événements décrits très violents. Mais cela ne donne que plus de force à la suite du roman : avant même de connaître l'identité des responsables on les déteste déjà. J'ai quand même eu du mal a entrer dans l'intrigue, je dois même avouer qu'il y a un chapitre que je n'ai absolument pas compris en le lisant mais ne vous inquiétez pas, tout s'éclaire par la suite.

L'auteur aborde dans ce roman un sujet fort : la liberté de penser. Car tous les personnages de ce roman (les "gentils" comme les "méchants") ont une capacité que de nombreux rêveraient de posséder : la possibilité de s'introduire dans le corps humain et de le contrôler. La moitié du roman se déroule donc dans la nano-dimension, que ce se soit par des biobots (Ce sont des créatures microscopiques constituées d'un fragment d'ADN d'un être humain. Elles sont sont liées à ce dernier qui se "dédouble" et vit simultanément dans le nano et le monde réel, il voit par les yeux de son biobots en même temps que par les siens) ou des nanobots (des créatures microscopiques artificielles) qui sont en quelque sorte les instruments de guerre des lignards qui les contrôlent et pénètrent grâce à eux dans le corps humain.

Sadie et Noah sont donc entraînés par les membres de BZRK (une organisation secrète) dans une aventure dont l'enjeu est de taille puisqu'une défaite pourrait entraîner la manipulation et l'asservissement de l'humanité toute entière. Deux idéologies sont mises en opposition : la liberté individuelle ou l’uniformisation des consciences, censée garantir la paix universelle (source : fnac)

J'ai beaucoup aimé les personnages, principaux comme secondaires. Ils sont tous un peu dérangés (psychologiquement parlant) mais attachants. J'ai particulièrement aimé Sadie. Elle est très intelligente, elle fait preuve d'un sang froid et d'une perspicacité impressionnants et bien supérieurs à la moyenne, elle est capable d'analyser ses pairs d'une manière assez effrayante. Elle a une aura énorme qui lui permet d'influencer à peu près n'importe qui. Noah a quand a lui un charme différent de Sadie mais tout aussi agréable.

Ce roman a quelque chose d'effrayant car il est d'une affolante réalité. En effet, les nanotechnologies sont de nos jours en plein essor et suscitent de nombreux débats, notamment concernant le transhumanisme (mouvement prônant l'utilisation des sciences et des technologies pour améliorer les capacités de l'être humain et qui juge certains aspects de l'être humain comme la souffrance, la vieillesse, le handicap ou la mort comme inutiles. source Wikipédia) et les effets néfastes qu'elles pourraient avoir sur la santé. Les nanotechnologies sont aussi utilisée dans l'armée et selon le philosophe Jean-Pierre Dupuy, " Les nano-armes seront à la bombe atomique ce que celle-ci était à la fronde " (source ICI). Ces technologies s'avèrent cependant très efficaces pour soigner des maladies comme le cancer.

Je ne peux donc que conseiller ce livre, un condensé d'émotions fortes comme sait si bien le faire Michael Grant (série Gone). Il nous amène à réfléchir sur un fait très actuel (voir plus haut) : les nanotechnologies, réflexion très bien portée par les deux protagonistes, Sadie et Noah.

Alice.

Posté par keiralice à 17:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 janvier 2013

Dark Eyes, William Richter

dark-eyes-3315173-250-400Née en Russie, Wally a été adoptée enfant par une riche famille new-yorkaise. Aujourd’hui l’adolescente de 16 ans, rebelle et futée a coupé les ponts avec sa famille et vit dans les rues de New York de larcins divers. En tombant par hasard sur des documents ayant trait à ses origines, Wally éveille l’attention d’un homme sans foi ni loi réputé pour sa sauvagerie : Alexei Klesko, un truand russe sur le chemin duquel les cadavres s’amoncellent. Le seul coup d’avance qu’a Wally est un détail d’importance : l’homme ignore qu’il est son père…  (source ICI)

   Je cherchais un roman policier pour ados sympa, la libraire me dirige immédiatement vers Dark Eyes. Une aventure dans les bas-fond de New York avec la mafia russe, pourquoi pas ? Je regarde vite fais la 4ème de couverture : "une page-turner absolu", "la nouvelle Lisbeth Salander est née". C'est décidé, je le prends. 

   Et bien j'ai été horriblement déçue ! Tout d'abord, ce livre n'est pas un policier mais un thriller. On y parle d'une héroïne forte, volontaire, qui vit dans la rue, enchaînant les squats avec ses amis, qui a appris à se débrouiller seule... Pas de problème, ce sont des caractéristiques que j'apprécie. Mais là, premier bug : Wally n'est pas une SDF orpheline, juste une ado rebelle qui a décidé de fuguer de chez ses parents adoptifs pleins aux as. Et dès qu'un petit imprévu se met en travers de sa route, elle rentre vite fait chez papa et maman ou utilise sa carte Platine  Americain Express, soit disant uniquement pour les urgences (réserver une suite pour 4 dans un hôtel de luxe). Wally perd donc pour moi beaucoup de sa crédibilité. Et malheureusement, ce n'est pas beaucoup mieux du côté de sa personnalité. Le personnage de Wally, comme tous les autres, n'est pas du tout attachant. Elle est froide, peu sensible et bien trop égoïste vis à vis des ses 3 amis qui eux n'ont pas la chance de posséder un compte en banque bien rempli. Elle fait un petit complexe de supériorité, pense être la seule apte à tous diriger et trouve tout à fais normal de les entraîner dans toute une histoire pour retrouver sa mère (qu'elle n'a jamais connue, dont elle ne sait rien), quitte à mettre leur vie en péril. 

   Quant à l'intrigue, j'ai trouvé qu'elle manquait cruellement d'originalité : une fille adoptée, qui n'a jamais connu  sa mère, souhaite la retrouver après avoir reçu une lettre écrite par elle mais elle se retrouve impliquée dans un tas d'embrouilles... De plus, je m'attendais a un rythme haletant, du suspens, de l'angoisse... Et bien pas du tout, j'ai trouvé ce livre ennuyeux, rien ne se passe avant les 50 dernières pages, la "révélation" finale est totalement incongrue (spoiler, surlignez : sa mère adoptive est en réalité sa mère biologique ! ), surprenante mais pas dans le bon sens. Tout comme Wally, les autres personnages manquent de profondeur, ils sont fade et leurs relations bien trop simples. J'ai été très déçue aussi du côté des méchants qui n'ont eux non plus aucun fond et j'ai attendu tout le roman une confrontation intéressante entre Wally et son père (le mafieux Klesko) qui n'arrive que vers la fin et reste dans la lignée du reste du roman : sans intérêt.

Alice.

10806011-etoiles-de-notation[1] (4)

 

Posté par keiralice à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 janvier 2013

The Lying Game T3 : Action ou vérité, Sara Shepard

Attention aux spoiler pour ceux qui n'ont pas lu les tomes 1 & 2 !!

9782265094147

4ème de couverture : Qui a tué ma soeur Sutton ? Le beau Thayer, soudain de retour parmi nous ? Laurel, notre petite soeur, si sage en apparence ? Ma nouvelle vie est une énigme... Les reines du mensonge poursuivent leur jeu. Mais je peux compter sur Ethan,toujours à mes côtés.Enfin, je crois...

On retrouve dans ce troisième tome Emma et Sutton, sa soeur-jumelle-tuée-devenue-fantôme (un aspect de la narration qui me dérange toujours autant) là ou on les a laissées à la fin du tome 2 : face à Thayer. Petit rappel (attention spoiler) pour ceux/celles qui l'aurait oublié, Emma a passé tout le tome 2 à essayer de démontrer que Lily et Gaby, les jumelles twiteuses, ont assassiné Sutton avant se rendre compte que ce n'est pas le cas. Et hop ! Retour à la case départ...

Et malheureusement, c'est un scénario type qui s'est répété dans ce tome 3, à ma plus grande peine. Cette série est lente, lente, lente... Que ce soit les relations entre personnages (notamment Emma et Ethan) ou l'avancée de l'intrigue, on attend tout le roman quelque chose qui n'arrive que dans les 50 dernières pages. C'est vraiment dommage car la série a un bon potentiel et l'intrigue est bien ficelée, mais j'en viens à me dire qu'il est dommage de gaspiller 16 € pour un livre de 300 pages en gros caractères, qui se lit en 2 heures. Je ne saisis pas très bien le but de l'auteure mais toujours est-il que cela devient franchement agacent. Et puisqu'ont en parle, Emma commence elle aussi à m'agacer sérieusement par son manque de volonté et de personnalité flagrant ainsi que par son attitude parfois trop craintive, pas assez téméraire à mon goût. Ethan, qui oscille entre le poète torturé et le petit ami surproducteur m'a lui aussi énervé, dommage car ici aussi, il y avait du potentiel. J'en vient donc à préférer les amies de Sutton, Charlotte et Madeline, car même avec leur malsain jeu du mensonge, elles restent moins gnangnan que nos deux tourtereaux. Grosse déception aussi du côté de Thayer qui tombe lui aussi dans la mièvrerie et n'est pas tout à fait le bad boy auquel je m'attendais. Dernière petite critique et je m'arrête pour aujourd'hui : le style de l'auteur un peu puéril qui laisse franchement à désirer.

Bien sûr cette série n'est pas entièrement raté, le suspense est toujours là et j'ai toujours envie de connaître le fameux coupable mais j'avoue que mon enthousiasme du début commence à s'essouffler et je ne sais pas si je continuerai à lire cette série jusqu'au 7ème tome si les choses restent telles qu'elles.

Alice.

10806011-etoiles-de-notation[1] (3)

 

Posté par keiralice à 13:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


28 décembre 2012

Fleur de Fantôme, Michele Jaffe

9782012022768

Mon Résumé : Eve est une jeune fille qui vit dans la précarité, enchainant les familles d'accueil pour finir par vivre seule, contrainte d'effectuer des petits boulots de serveuse ou de femme de ménage pour se maintenir à flot. Un jour, elle reçoit, dans le Starbuck où elle est serveuse, la visite de Bridgette et Baine. Le frère et la soeur vont lui proposer un contrat plutôt alléchant, avec 100 000 $ à la clé. Sa mission : se faire passer pour leur cousine Aurora, disparue depuis 3 ans ans, dont elle est le sosie parfais. Elle doit persuader la famille entière du retour d'Aurora, récupérer son héritage, le confier à Baine et Bridgette, empocher son argent et disparaître. C'est en apparence bien simple mais se révèle plus complexe. Aurora ne menait pas la vie parfaite annoncée par Baine et Bridgette. Au fur et à mesure qu'elle s'immerge dans le personnage, Eve remue des souvenirs que personne ne semble vouloir affronter, comme le prétendu suicide de Liz, la meilleure amie d'Aurora, juste avant le départ de cette dernière. Hantée par les spectres du passé, Eve va être entraînée dans une aventure lugubre et dangereuse pour essayer de découvrir ce qui s'est réellement passé la nuit où tout a basculé.

   Ce livre est un vrai COUP DE COEUR ! Michele Jaffe parvient a réitérer un véritable succès. J'avais adoré Hantise (critique ICI) du début à la fin et j'ai été transportée par Fleur de Fantôme, avec cependant une préférence pour le premier livre. Il m'est donc difficile de faire une critique sans comparer ces deux romans.

   Encore une fois, Michele Jaffe utilise des ingrédients bétons qui garantissent un thriller haletant. Une héroïne extra, des personnages et relations complexes, une ambiance une peu glauque, un suspense au rendez-vous et un dénouement surprenant. L'héroïne, Eve, a grandi sans parents, elle a donc appris a se débrouiller seule et possède une capacité inouïe à analyser le comportement des personnes qui l'entourent. Elle est très intelligente et ne se laisse pas berner aussi facilement que ce à quoi tout le monde s'attend. Eve émerge dans la vie d'Aurora et elle est donc contrainte de s'adapter à son mode de vie pour maintenir l'illusion, elle doit agir comme Aurora et pour cela, il faut qu'elle apprenne à penser comme elle. Il faut qu'elle se fasse "accepter" par La Famille mais aussi par les amis d'Aurora. Et c'est là que les choses se complexifient, elle se retrouve face à des difficultés inattendues et réalise qu'Aurora avait un don particulier pour se créer des problèmes. 

   L'intrigue qui tourne autour du "remplacement" d'une personne par son sosie n'est pas très originale à la base (voir The Lying Game) mais très bien exploitée avec cette fois ci beaucoup d'originalité et de sophistication. J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire au début mais vers le premier quart tout devient fluide et un suspense un peu angoissant s'installe, garantissant une suite palpitante. La chute (ou plutôt les chutes) de cette histoire est encore une fois très bien trouvée. Seul bémol, alors que Eve est la narratrice de l'histoire on se rend compte à la fin qu'elle était consciente de quelque chose qui n'était pas mentionné dans le roman. Je n'en dit pas plus, vous comprendrez en le lisant.

   En conclusion, jetez-vous sans hésiter dans ce thriller riche en rebondissements, avec une héroïne forte et indépendante qui n'a pas froid aux yeux et des personnages secondaires eux aussi très intéressants bien qu'un peu trop nombreux à mon goût.

Alice.

10806011-etoiles-de-notation[1]

Posté par keiralice à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 décembre 2012

Awake, Joby Harold

Notre résumé: Clay est un jeune et riche homme d'affaire plein d'avenir. Malgré une enfance tumultueuse il a tout pour être heureux, une merveilleuse petite amie, une mère aimante et un compte en banque très bien remplit. Mais voilà Clay est cardiaque et une opération à coeur ouvert est essentielle pour sa survie. Il ne s'attendait cependant pas à la tournure prise par les événements...

awake_2007_580x830_955301[1]

Malheureusement, ce film est notre plus grande déception de la semaine... Pourtant il y avait un gros gros potentiel ! L'idée de l'intrigue est très originale et le choix des acteurs est plus que satisfaisant (Hayden Christensen qu'on a pu voir dans la saga mythique Star Wars dans le rôle du sombre mais irrésistible Annakin et Jessica Alba, l'héroïne de la série Dark Angel entre autre...). Bref pas mal de bons ingrédients mis en avant mais qui au final se sont révélés assez médiocres. Nous allons d'abord commencer par le gros soucis de ce film: l'attente interminable d'un évènement qui n'arrive jamais! On espère jusqu'à la fin que quelque chose de vraiment palpitant se passe mais en vain... Nous vous assurons que c'est très frustrant ! L'intrigue se déroule sans suspense, les éléments clés du film arrivent naturellement sans créer une histoire prenante et sans spécialement accrocher le spectateur. Pour un thriller, on ne pas dire que les sensations y soit très fortes. Les seules choses capables de créer une sensation particulière sont les images sanguinaires de l'opération et nous trouvons que c'est un peu trop facile... En revanche nous n'avons rien à redire sur la prestation des acteurs mais nous craignions que ce jugement soit quelque peu faussé par Hayden et ses jolies boucles blondes... Dans ce rôle il émane de lui caractère à la fois candide et déterminé qui colle très bien à la situation du personnage. Nous avons néanmoins trouvé que le reste des protagonistes n'étaient pas assez dévoilés, même si nous avons bien aimé la prestation de Jessica Alba a certaines occasions, et que le fond de l'histoire sonnait creux.  Nous avons cependant trouvé qu'il y avait une ambiance assez intéressante, dans ce huit-clos de l'hôpital nu et stérilisé, assez stressant et plutôt bien exploité. On arrive sans peine a ressentir la tension permanente qui doit y régner, que ce soit pour les médecins, les patients ou les proches et cela reste un des points forts du film. L'univers dans lequel vit Clay nous a aussi dérangé car il n'est pas du tout crédible (il a 22 ans et possède la moitié de New-York: cherchez l'erreur). La fin quant à elle est rapide et trop simple, presque aucune émotion n'est mise en avant, si ce n'est l'aspect "je me sacrifie pour une personne que j'aime" et on a eu l'impression que le film n'avait duré que 10 minutes. Pas génial, n'est ce pas :/

18603792

Quel regard!

   

Val et Alice.

10806011-etoiles-de-notation[1] (4)

 

Posté par keiralice à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 novembre 2012

L'effet Papillon

L' Effet Papillon (1)[1]Cette fois ci, on change de registre! Toujours avec l'acteur Ashton Kutcher mais bien loin de la comédie... Réalisé par Eric Bress et J. Mackue Gruber.

Résumé (au dos de la jaquette):

Une théorie prétend que si l'on pouvait retourner dans le passé et changer quelques détails de notre vie, tout ce qui en découle serait modifié. On appelle cela "l'effet papillon". Evan Treborn a cette faculté. Fasciné il va d'abord mettre ce don au service de ceux dont les vies ont été brisées dans leur enfance. Mais rapidement Evan perd le contrôle. Les conséquences sont incalculables...

Jusqu'à la moitié du film, nous n'avons pas aimé. Vraiment pas. Mais à un moment dans le film, quelque chose bascule, un déclic se fait et on comprend tout. Et à ce moment là, on est littéralement scotché ! Ce thriller dans l'esprit d'Inception nous a littéralement conquises. L'interprétation des deux personnages principaux Ashton Kutcher et Amy Smart est spectaculaire. On peut également y voir Logan Lerman qui incarne Evan à 7 ans. Pour tout comprendre, je conseille ce film à partir de 15 ans. De plus, il y a des scènes très violentes et souvent très psychologiques qui peuvent choquer. Cependant, après avoir visionné ce film, on ressort vraiment ému, avec un petit pincement au coeur. Il y a ici une vraie profondeur, qui s'avère parfois terriblement effrayante mais qui fais réfléchir, notamment sur les capacité de l'esprit humain. On est confronté a la folie, voire à la psychose. Et ce film à vraiment un côté psychotique qui nous désoriente, et on en vient évidemment à se demander où commence la réalité et bien sûr où elle s'arrête. Il existe trois fin alternatives disponibles si on possède le DVD. Personnellement notre fin préférée est celle proposée initialement sur le DVD, mais qui avait été censurée dans les salles. Disons que c'est la moins artificielle, la plus belle et la moins américaine (même si c'est la plus triste). 

Val et Alice

10806011-etoiles-de-notation[1]

 

Posté par keiralice à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 novembre 2012

Série The Lying Game, Sara Shepard

70292513_p

4ème de couverture du T1 :

Deux jumelles que tout sépare. 
Une disparition mystérieuse. 
Un jeu diabolique et dangereux. 
Qui pourra en sortir indemne ? 

4ème de couverture du T2 :   Ma vie parfaite n'était qu'un mensonge. J'avais tout. Des amis formidables, un petit ami adorable et une famille aimante. Aucun ne sait que j'ai disparu. Que je suis morte. Ma soeur jumelle Emma a pris ma place. Elle est la prochaine sur la liste. Mon assassin la surveille de très près... 

 

 L'héroïne de cette série est Emma, un jeune fille de 17 ans que sa mère a abandonnée à l'âge de 5 ans. Depuis, elle va de familles d'accueil en famille d'accueil. Sa vie n'est pas évidente et elle a parfois du mal à s'intégrer. Un jour, elle découvre par hasard sur Facebook l'existence d'une soeur jumelle : Sutton. Cette dernière lui donne un rendez-vous afin qu'elles puissent se rencontrer mais ne s'y rend pas. Emma apprend alors que Sutton est morte assassinée. Le meurtrier ordonne à Emma de prendre la place de sa jumelle auprès de ses proches, qui n'y voient que du feu. Emma se retrouve alors propulsée dans la vie de Sutton, qui a tout de la gosse de riche pourrie-gatée. C'est un énorme changement pour Emma, qui se sent désormais aimée, admirée. Mais elle est loin la vérité. En effet, Sutton n'était pas irréprochable et s'était fait de nombreux ennemis, et c'est désormais à Emma de tout gérer. Les amies de Sutton ont elles aussi de nombreuses choses à cacher et se livrent avec Sutton à un jeu méchant et dangereux : Le Jeu du Mensonge, qui consiste à piéger tous leurs camarades de manière assez sadique. Et par dessus le marché, l'assassin de Sutton est toujours là surveille Emma de très, très près.

J'ai tout d'abord un avertissement a vous faire : le mode de narration de ces romans est très spécial. En effet, c'est en quelque sorte le "fantôme" de Sutton le narrateur mais il accède quand même aux pensées d'Emma, tout en faisant des commentaires. Au fur et à mesure qu'Emma  trouve des indices concernant l'assassinat de Sutton, cette dernière voie certains de ses souvenirs refaire surface. Ce mode de narration a néanmoins un point positif : il permet à Sutton de se rendre compte de sa personnalité. De son vivant, elle était une vraie peste manipulatrice la liste des suspect de son assassinat est donc très longue, au grand dam d'Emma. Cette dernière essaie tant bien que mal de remettre en place les pièces du puzzle sans toutefois griller sa couverture, ce qui n'est pas une tache aisée. Au fur et à mesure de l'histoire, elle prend de l'assurance et se forge un caractère de battante. Elle peut évidemment compter sur l'aide d'un beau brun mystérieux : Ethan. J'ai bien aimé sa personnalité, il est très attachant et il est vraiment mignon vis à vis d'Emma. 

Il y a toutefois un point négatif à ces deux romans : l'intrigue évolue bien trop lentement à mon goût. Même si il y a de nombreux rebondissements dans le tome 2, on se retrouve à la fin toujours au même point qu'au début de l'histoire, peu de choses évoluent. Mais cela en du au fait que 7 tomes sont prévus (source ICI) Donc pour les personnes qui n'aiment pas les série comportant de nombreux tomes, ne commencez pas celle-ci car il vous sera ensuite impossible de l'arrêter. Sara Shepard maitrise parfaitement son histoire, le suspense est toujours présent et très bien dosé, notamment à la fin du tome 2 où un nouveau personnage fait son apparition, promettant une suite très intéressante. On a aussi une ambiance de suspition constante : on ne sait jamais a qui faire confiance et cela donne un atmosphère très stressante.

J'ai vraiment adoré cette série, le petit côté policier m'a beaucoup accroché. L'histoire n'est pas du tout niaise, on découvre toujours de nouvelles choses, bien souvent assez effrayantes et malsaines. J'ai bien aimé le fait que, pour un fois, ce soit la peste l'héroïne (Sutton) et non pas la méchante.

Donc lancez-vous, vous ne le regretterez pas ^^

10806011-etoiles-de-notation[1] (3)

 Alice.

Ci-dessous, la vidéo promo de la série crée par abc Family. J'ai regardé quelques vidéos et je n'accroche pas du tout aux acteurs, sauf Blair Redford (Ethan) et je trouve que l'idée de faire réapparaître Sutton comme si elle n'était pas morte tout à fait ridicule. C'est dommage car il y avait du potentiel et j'avais beaucoup aimé Pretty Little Liars, l'adaptation télévisée (aussi par abc Family) d'une autre série de Sara Shepard : Les Menteuses.

Posté par keiralice à 13:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 octobre 2012

Reste avec moi, Jessica Warman

74081542_p

Résumé : Elizabeth avait tout pour être heureuse : elle est belle, riche, a beaucoup d’amis et un petit copain beau et intelligent. Le matin de ses 18 ans, elle se réveille sur le bateau où elle a fait la fête avec ses amis. Et elle voit avec horreur un corps flotter à la surface de l’eau : le sien… Pourquoi est-elle encore là, spectatrice de sa propre mort ? Et pourquoi Alex, un garçon de son lycée mort un an plus tôt, est-il avec elle ? Elizabeth et Alex vont mener l’enquête, observer les vivants et retourner dans leurs souvenirs afin de lever le voile sur de lourds et sordides secrets. source : booknode

Encore une fois, je me suis laissée attirée par une couverture très réussie. Cette image un peu morbide et angoissante retranscrit plutôt bien l'ambiance générale du livre même si l'héroïne n'est pas fragile et faible comme on pourrait le croire à cause de cette image, où elle ressemble à une poupée désarticulée.

Au début, l'histoire m'a un peu rappelé Hantise : une fille parfaite a été victime d'une agression et sa perfection vole en éclats. Mais au fil de la lecture, je me suis de plus en plu éloignée de  cette opinion. Déjà parce que Liz, contrairement à Jane dans Hantise, est morte. L'histoire bascule donc du côté un peu fantastique même si personne ici n'est doté de pouvoirs magiques. Liz regarde les événement arriver de façon impuissante, elle suit sa famille et ses amis sans qu'ils aient conscience de sa présence. Elle essaie de trouver son assassin en étudiant leurs comportements car elle n'a presque aucun souvenirs de sa vie "d'avant". Parfois, et de façon soudaine, elle est "transportée" dan des moments son passé. On se rend donc compte de son histoire trouble, notamment concernant la mort de sa mère ainsi que des ennuis qu'elle aurait eus avec des personnes peu recommandables. Evidemment, Liz n'est pas seule. Elles est aidée par Alex, mort lui aussi, et qui a, semble t-il, un lien avec elle. 

L'histoire est assez triste et il n'y a pas de "happy end", mais la fin reste belle est émouvante.

Je vous conseille donc ce livre, et ne vous arrêtez pas sur la première impression d'un sujet fait et refait. Il n'y a, par ailleurs, pas beaucoup de romance dans ce livre (le petit ami de Liz, Richie, est toujours vivant), mais beaucoup de sentiments et certains passages émouvants.

10806011-etoiles-de-notation[1] (2)Alice.

Posté par keiralice à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :