14 juillet 2014

Extrait Alice au pays des Merveilles, Lewis Carroll

Tea party...

mad_hatter_teaparty

Le chapelier fut le premier à rompre le silence.

"Quel jour du mois somme- nous ?" dit-il, se tournant vers ALice : il avait tiré sa montre de sa poche et la regardait d'un air inquiet, la secouant de temps à autre, en la portant à son oreille.

Alice réfléchit un peu, puis répondit : "Le quatre !"

"Deux jours de retard ! soupira le Chapelier. "Je vous avait dit que le beurre ne convenait pas pour le mécanisme", ajouta-t-il, en regardant le Lièvre de Mars avec colère.

"C'était pourtant le meilleur beurre qui soit", répliqua le Lièvre de Mars humblement.

"Oui, mais des miettes ont du tomber dedans en même temps", grommela le Chapelier ; "vous n'auriez pas dû l'étaler à l'aide du couteau à pain."

Le Lièvre de Mars prit la montre et la regarda d'un air sombre puis la trempa dans sa tasse de thé et la regarda de nouveau : mais il ne put rien trouver d'atre à dire que de répéter sa première remarque : "C'était du beurre de première qualité, vous savez."

Lewis Carroll

tasse de thé

Val

Posté par keiralice à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Bonnes Vacances !

Petits conseils de lectures pour vos vacances ! Voici donc les livres que nous avons aimé et que nous vous recomandons pour les plages ensoleillées, les longs mois d'août de canicule, l'été tout simplement...

coney-island-brooklyn-new-york

   - Toi et moi à jamais, Anne Barnes (amour, Long Island)

   - La couleur des sentiments, Kathryn Stockett (ségrégation raciale, Mississippi, Années 60)

   - Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, Harper Lee (enfance, rascisme, Sud des Etats-Unis)

   - Marina, Carlos Ruiz Zafon (Barcelone, épouvante, mystère)

   - Le prince de la brume, Carlos Ruiz Zafon (fantastique, côtes bretonnes, épouvante)

   - Comment (bien) rater ses vacances, Anne Percin (vacances, adolescence, humour)

   - Le soleil des Scorta, Laurent Gaudé (italie, pauvreté, vengance)

   - Un été meurtrier, Sébastien Japrisot (policier, vengance, amour, folie)

   - Nouba ! Michèle Bayar (famille, mariage arrangé, musique, tradition)

   - (Pour les plus jeunes d'entre vous) La princetta et le Capitaine, Anne-Laure Bondoux (pirates, aventure, jeunesse)

   

facebook_theme_mariage_hippie_chic

Val et Alice

Posté par keiralice à 14:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Penny Dreadful, John Logan

penny-dreadful

Nouvelle série incontournable ! Penny Dreadful de John Logan, diffusée pour l'instant sur Showtime, la chaine câblée américaine et je l'espère prochainement à l'antenne en France ! Malheureusement aucune date pour cet événement n'a encore été prévue... 

 


Alors pour commencer, qu'est qu'un Penny Dreadful ? Il s'agit d'un roman qui pourrait s'apparenter à ce que l'on appelle en français un "roman de gare". C'est donc un genre littéraire populaire au Royaume-Unis au XIXe siècle souvent représenté par des histoires macabres...


 

Résumé mis en ligne par AllocinéDans le Londres de l'époque Victorienne, Vanessa Ives, une jeune femme puissante aux pouvoirs hypnotiques, allie ses forces à celles d'Ethan, un garçon rebelle et violent aux allures de cowboy, et de Sir Malcolm, un vieil homme riche aux ressources inépuisables. Ensemble, ils combattent un ennemi inconnu, presque invisible, qui ne semble pas humain et qui massacre la population...

Casting : Eva Green (Vanessa Ives), Josh Hartnett (Ethan Chandler), Thimothy Dalton (Sir Malcom Murray), Harry Treadaway (Dr Victor Frankeinstein), Reeve Carney (Dorian Gray), Billie Piper (Bona Croft). 


 

20140509HOPennyDreadful2-1

Avec Alice nous suivons actuellement la série avec passion et je souhaite vous la faire connaître !

Alors il s'agit d'une série assez sombre qui met en scène des personnages littéraires et légendaires comme Van Helsing, Franstein, Dorian Gray... qui tentent de combattre un mal invisible et de sauver la fille de Sir Murray qui répond au doux de Mina, si cela évoque quelque chose à certains... On mêle donc les "penny dreadful", en prenant plus ou moins de liberté bien entendu ^^ Je trouve que ce mélange est très réussi et on redécouvre tout au long de la série les héros les plus populaires de l'île Britannique !

Le gros point fort de la série : un esthétisme spectaculaire dans les décors et les costumes, mélange de volupté et de charme glauque... On suit donc ces personnages hétéroclites qui évoluent aussi bien dans l'univers bourgeois de Londres plongé dans l'effervescence des découvertes coloniales que dans les bas fonds embrumés de la ville, rappelant les scènes de crimes du célèbre Jack l'éventreur... Très réussi !

Le mystère règne. Certains passages s'éclaircissent difficilement et on pressent que chacun renferme un lourd secret... Cependant, j'ai à plusieurs reprises été complètement perdue par l'intrigue, ne voyant plus le but des protagonistes. Je pense que ceci été plus ou moins voulu mais détestant ne pas comprendre, je me suis lassée à certain épisodes où je n'ai trouvé aucun intérêt... (spoiler) Je parle notamment de l'épisode centré sur l'épisode de Frankenstein et sa créature. C'est dommage car cette série méritait mieux qu'un travail déséquilibré... Bon, on va dire que ces ratés sont rattrapés par l'extraordinaire performance des acteurs (je pense tout particulièrement à Eva Green et ses transes très très dérangentes !) et par certaines scènes d'une intensité peu commune dans une série.

Je met en garde les âmes sensibles ! Cette série regorge de passages psychologiquement dérangents... Ici ce n'est pas tant les "monstres" qui choquent (ces derniers n'étant pas assez crédibles à mon goût) mais la violence de certains dialogues, de certaines situations et du jeu des acteurs (je le souligne encore, il s'agit de réelles performances de la part d'Eva Green).

Et pour finir, la bande d'annonce qui vous parlera surement mieux !

Voilà ! J'espère que ce petit avant goût vous décidera !

073084

Bonnes Vacances à tous !

Val

 

11 juillet 2014

Nouba !, Michèle Bayar

nouba

Bonjour à tous et à toutes !

C'est vrai que ça fait une éternité que notre blog était resté plus ou moins en "friche" mais il reste néanmoins un formidable moyen d'expression que je retrouve avec plaisir !

Aujourd'hui 11 juillet 2014, envie irrépressible d'écrire... C'est les vacances et le vent violent ne me laisse aucun répit ! J'ai donc passé la journée sur le canapé à lire Nouba ! de Michèle Bayar, auteur dont j'avais déjà fait la critique l'année dernière. J'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture et cet article me tenait à coeur parce que ce livre classé adulte pourrait, selon moi, toucher sans difficulté un public adolescent ou de jeunes adultes. Voici donc le résumé (4e de couverture) de cette belle découverte :

La décision a frappé la famille Bennafi comme un coup de tonnerre. Nul n'y était préparé. Ni la victime, Zohr, dix-neuf ans, étudiante en droit à Oran, ni les cousins pressentis à tour de rôle pour l'épouser. Mais le vieux l'a dit, le vieux l'a crié : «Il faut marier Zohr !» Et sa voix a traversé la Méditerranée.

Dans la famille française, c'est la panique. Les mères s'agitent, les fils fuient, les amoureuses complotent, les oncles tergiversent. À Oran, «l'autre», la troisième épouse, fait les bagages.

La cérémonie aura lieu chez Nadia, à Perpignan. Le vieux l'a décidé. En ce début de XXIe siècle, Zohr et ses cousins français sauront-ils «prendre leur tour» dans cette «nouba» familiale orchestrée par le patriarche et jouer eux-mêmes leur propre mélodie, selon leur propre partition ?

La liberté, l'indépendance et les pressions sociales exercées par les traditions dessinent une famille oranaise de France enjouée jusque dans ses contradictions les plus terribles.

Le titre annonce la couleur : Nouba, musique arabo-andalouse dont l'appellation signifie "prendre son tour". Ainsi Michèle nous entraine dans une danse endiablée au sein de cette famille du "qu'en dira-t-on" très à cheval sur les principes de l'honneur et des traditions. D'un côté, des parents hystériques qui veulent tout contrôler et de l'autre des jeunes adultes en quête de liberté et d'amour qui n'osent les contrarier... La bataille s'annonce rude, mais c'est sans compter sur la plume de Michèle qui nous ravie de son humour et de son ironie transformant ainsi ce véritable drame familial en comédie. Et je dois bien avouer que je m'en suis réjouit...  

Personnellement, l'émotion était aussi au rendez-vous. On passe aisément de la frustration à la réjouissance ou encore de la colère à la joie... Sous cette famille se cachent à la fois un problème culturel et un obstacle universel : le passage à l'âge l'adulte. Tout ceci est abordé sans tabou et en toute simplicité, c'est quelque chose que j'apprécie généralement en littérature.

C'est un livre assez court qui se lit d'un bout et que l'on peine à lâcher tant le sort des personnages nous préoccupe. En effet, je les ai beaucoup aimé car ils sont tous attachants et travaillés (avec une préférence pour Amine dont le parcours est assez émouvant). Il y a Nadia, le type de la mère méditerranéenne trop envahissante, voire inquisitrice, mais aimante et dévouée, Amine son plus jeune fils qui tarde à se détacher de l'enfance, ou bien encore l'exécrable ancêtre qui impose sa loi au mépris du bonheur de sa lignée... Certes, on peut rapidement basculer dans le cliché mais je trouve que Michèle à réussi à faire passer ceci de façon assez subtile en jouant avec ces stéréotypes culturels. De plus, on sent qu'elle maîtrise cet aspect un brin délicat : on ne tombe jamais dans l'artifice et le récit reste vrai, comme l'intention. 

La musique, omniprésente, donne une ambiance solaire et chaleureuse pour accompagner ce livre qui prend parfois des allures de "mini road movie". J'aime beaucoup le style fluide et frais de l'auteur. On trouve de belles descriptions, de belles analyses sur le sujet et une réflexion intéressante à partager. Je tiens à souligner l'important effort de documentation certainement réalisé par l'auteure sur la période d'Averroès.

On pourra cependant reprocher certains "secrets" trop prévisibles, ce qui est un peu dommage car je trouve que se sont ces petits "non-dits" qui pimentent le récit. On retiendra tout de même ce livre très personnel aux sujets d'actualité et qui vaut la peine d'être lu !

Marre des grosses productions made in US ? Envie de simplicité et de légèreté ? Je pense que ce livre pourrait vous plaire !

Val 

Posté par keiralice à 12:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,