07 avril 2013

Entre chiens et loups, Malorie Blackman

68329789   Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s'affrontent à coups de lois racistes et de bombes. C'est un monde où Callum et Sephy n'ont pas le droit de s'aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d'un rebelle clandestin... Et s'ils changeaient ce monde ? (babelio)

Entre Chiens et Loups de Malorie Blackman est un best-seller en Angleterre, il y a raflé tous les prix de littérature jeunesse lors de sa sortie en 2002. Il figure depuis dans le classement de la BBC des 100 meilleurs livres toutes catégories confondues (le "BBC Big Read Top 100").

La lecture de ce livre m'a laissée totalement retournée. Et j'ai adoré. Il s'en dégage tellement d'injustice et de passion qu'il donne envie de se lever et de hurler. Même si ces sentiments ne sont pas présents dès le début du roman, ils grandissent crescendo, pour une fin au sommet.

   L'intrigue, même si elle n'est pas très originale, reste cependant assez osée. Le monde de Sephy et Callum et le même que le notre. A un élément près. Dans leur monde, les "Noirs" (les Primas) possèdent le pouvoir, alors que les "Blancs" (les Nihils) sont exclus de la société. Mais qui ne s'est jamais imaginé ça ? Même si la ségrégation telle qu'on peut la concevoir, séparant de façon physique les individus de couleur de peau différente (que ce soit aux Etats-Unis au début du XXème siècle ou l'Apartheid en Afrique du Sud) est "terminée", il ne faut pas oublier que le racisme n'est pas définitivement enterré. Et quoi de mieux qu'une histoire d'amour interdite, un Roméo et Juliettecontemporain, pour toucher le lecteur droit au coeur ? Et bien c'est un pari réussi. Dans ce roman, Malorie Blackman ne s'implique pas de façon extrêmement virulente mais avec beaucoup de légèreté au contraire. Son livre n'est pas un essai philosophique et reste un roman pour la jeunesse, mais écrit avec beaucoup de justesse. Les deux personnages son passionnants, leur histoire d'amour aussi. Elle n'a rien de niais ou de superficiel, elle est très forte et émouvante à la fois, mais surtout triste car, tout comme le lecteur, ils la savent vouée à l'échec.

Alice.

10806011-etoiles-de-notation[1]

 

 

Note sur l'auteur : Après avoir travaillé comme programmatrice informatique, Malorie Blackman se met à écrire pour les enfants et les adolescents. Son premier livre, Not So Stupid, un recueil de nouvelles est publié en 1990. Malorie Blackman devient une auteur à plein temps suite ausuccès recueilli par son premier roman Hacher qui sort en 1994 et qui est couronné par de nombreux prix. Depuis, cet auteur majeur de littérature jeunesseen Angleterre a signé 50 ouvrages. Auteur à succès, certains de ses livres sont des best-sellers en Angleterre. (source ICI)

malorie_blackman

Posté par keiralice à 11:23 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Entre chiens et loups, Malorie Blackman

    il m'avait fait le même effet à l'époque =) mais j'ai jamais lu la suite .

    Posté par sphinxou, 17 avril 2013 à 21:20 | | Répondre
    • Je suis en train de lire les tomes suivants (je ferai bientôt un article) et je les trouve tout aussi puissants et intenses que le premier, si ce n'est plus.
      Alice.

      Posté par keiralice, 18 avril 2013 à 19:26 | | Répondre
  • J'ai lu la saga entière et elle est juste magistrale. Chaque tome est renversant, et encore le mot est faible. Ma préférence cependant ira toujours à ce premier tome, qui m'a laissée en larmes et dévastée. Un chef d'oeuvre !

    Posté par admin-Diplodocus, 22 avril 2013 à 13:29 | | Répondre
    • C'est exactement ça ^^
      Mais le dernier tome m'a un peu moins convaincue...
      Alice.

      Posté par keiralice, 22 avril 2013 à 18:55 | | Répondre
      • Pour moi le premier tome sera toujours le meilleur, le deux et le trois, formidables, viennent se placer derrière et il est vrai que le quatrième est un peu à la traîne. Des fois je me demande si à la base l'auteur a réellement envisagé d'écrire une tétralogie. Je suppose qu'elle avait plutôt prévu une trilogie mais qu'elle a eu du mal à se séparer de ses personnages donc elle a écrit un quatrième livre. Mais bon, faudrait que j'arrête avec mes suppositions à la noix ^^

        Posté par admin-Diplodocus, 03 mai 2013 à 15:23 | | Répondre
        • Non mais je suis plutôt d'accord avec toi Le quatrième tome m'a vraiment paru bizarre au milieu des autres, il est fort probable que Malorie Blackman aie changé ses plans en cour de route

          Posté par keiralice, 04 mai 2013 à 17:06 | | Répondre
  • Je découvre ce roman, ton avis m'a donné envie de me le procurer. Bonne continuation avec ce blog très intéressant!

    Posté par anne59, 25 avril 2013 à 15:52 | | Répondre
  • J'ai eu un gros coup de coeur dessus. C'est un magnifique bouquin, très juste, émouvant et la fin reste juste horrible...

    Posté par Clairdelune, 26 avril 2013 à 20:37 | | Répondre
Nouveau commentaire